Guide Des Vins De France

Edition du 24/05/2016
 

Champagne de Sousa

Sommet

De SOUSA et Fils

Le Champagne de Sousa, c’est une famille, une équipe. D’un naturel réservé et modeste, Érick, aidé de son épouse Michelle, a su faire partager son enthousiasme à ses enfants, qui ont rejoint l’entreprise familiale. Une vraie réussite de passion, de volonté et de philosophie du vin, viscéralement attachée à l’amour de la terre. Sa force, c’est de sortir de grandes cuvées racées, marquées par ces terroirs de Grands Crus, toutes passionnantes, de la plus minérale à la plus suave : Caudalies, Mycorhize, Umami... Du (très) grand art !


Son vignoble est situé sur les plus beaux terroirs classés Grands Crus de Chardonnay : Avize, Oger, Cramant, le Mesnil-sur-Oger, mais aussi de Pinots noirs situés à Aÿ et Ambonnay. Ses terroirs bénéficient d’une orientation idéale sud-sud-est, d’un ensoleillement maximal mais aussi et surtout d’un sol crayeux, qui procurent aux Champagnes, finesse, élégance et une belle minéralité. Les vignes sont en culture Bio depuis plusieurs années (certification en 2010). Aucun pesticide ni engrais chimique, mais, au contraire matières organiques naturelles (plantes et minéraux) pour protéger la vigne. Ceci pour inciter la vigne à se défendre et à puiser en profondeur les oligo-éléments spécifiques à chaque terroir, ce qui donne toutes ces caractéristiques propres à ses Champagnes, provenant de raisins concentrés et mûrs issus de très vieilles vignes (50 à 70 ans), “Cela fait plus de 15 ans, raconte Érick de Sousa, que nous cultivons en Biodynamie, et je vous assure que dans des années délicates, on voit ce que cela apporte, les vignes se défendent mieux. En septembre 2014, nous avions sorti cette nouvelle Cuvée Umami qui a rencontré un très beau succès, un Champagne de très haut de gamme à un prix relativement élevé, cela n’a pas empêché une grosse demande de nos importateurs et des clients particuliers. La cuvée Umami est un Millésime 2009. Notre idée est que nous puissions toujours proposer à nos clients cette très belle cuvée dans dix ans car elle a un potentiel d’évolution important. Pour élaborer cette Cuvée nous avons, en effet, choisi ce millésime 2009, qui est très rond, long et souple, sélectionné précisément les terroirs adaptés des Grands Crus, puis effectué des assemblages judicieux, des Chardonnays et Pinots noir très soyeux, et obtenir ce Champagne que nous avions imaginé. Cette 5e saveur Umami symbolise l’onctuosité, la saveur, et cela se retrouve dans ce Champagne qui emplit bien la bouche. Par exemple, nous n’aurions pas pu faire une cuvée Umami en 2014 où l’acidité est un peu au-dessus de la moyenne, ce qui n’est pas dans le style de la Cuvée Umami. Il faut donc attendre l’année qui s’y prête pour faire une cuvée signée Umami. L’an dernier, nous sortions la Cuvée Mycorhize. Une cuvée caractérisée par sa minéralité et son terroir alors que, dans Umami, c’est le côté savoureux qui ressort. Cela fait, en effet, 6 ou 7 ans que nous cultivons une partie des vignes avec le cheval, cela a pour but de ne pas trop tasser les sols et de préserver une flore microbienne, nous sommes en culture Biodynamie depuis 15 ans, c’est donc un sujet qui nous tient à cœur. Le tassement du sol après le passage des tracteurs est très néfaste à l’épanouissement des vignes. Le cheval tasse, bien évidemment, beaucoup moins les sols après son passage. Nous avons fait un lot spécial avec toutes ces vignes travaillées avec le cheval pour voir l‘impact sur la qualité du Champagne. Cela apporte une richesse minérale certaine que nous voulons vérifier durant des années, voir son évolution, d’où la création de cette cuvée Mycorhize. C’est une grande cuvée de terroir, qui s’exprime au mieux dans ces Grands Crus d’Avize, avec ce côté minéral, de craie fraîche.” Cette superbe cuvée Mycorhize (du nom du résultat de l’association symbiotique entre des champignons et les racines des plantes), est un Grand Cru Extra brut d’une extrême délicatesse, qui fleure la rose et le pamplemousse, dévoilant au palais une richesse raffinée, un très grand Champagne, très spécifique, dense, vraiment très charmeur.  “Notre Blanc de Noirs sera la nouveauté en Septembre 2016. En 2012, j’ai eu l’occasion d’acheter des Pinots noirs à Bouzy et Tours-sur-Marne, deux villages en Grands Crus, et j’ ai pensé que c’était un défi intéressant pour moi qui n’avait jamais vinifié de blanc de noirs. En plus, 2012 est un très bon millésime. Cette Cuvée Blanc de Noirs est une cuvée confidentielle, seulement 3900 bouteilles, que les amateurs avisés apprécieront. Belle robe jaune pâle aux reflets or blanc, arômes légers de fraise, framboise et griotte fraîches, soupçon d’ananas, notes d’amandes grillées. Un grand Champagne de gastronomie, très complexe, d’un potentiel de garde de 7 ans environ, qui est à découvrir autour de fromages, champignons, petits gibiers à plume... La Cuvée des Caudalies Blanc de Blancs Grand Cru est une réussite personnelle d’Érick qui parvient à un tel résultat qualitatif. Cette Cuvée est réalisée uniquement à partir de raisins en provenance des vieilles vignes de plus de 50 ans. Vinification 100% en fûts de chêne et subtil assemblage de toutes les années de récolte depuis 1995. La Cuvée des Caudalies millésime 2008, qui fait suite aux exceptionnels millésimes 2006 et 2005, est un Champagne caractérisé par un équilibre acide-sucre formidable. Vignoble cultivé en biodynamie avec labourage des sols. La maturité était au rendez-vous et ce grand Champagne devrait rejoindre des millésimes de légendes. On retrouve bien le style “Caudalie”: beaucoup d’ampleur et de profondeur, grande minéralité bien typique des très grands Chardonnays, belle osmose entre l’effet millésime et la typicité du terroir. En bouche, arômes de fruits jaunes mûrs (pêche, abricot, coing), notes de miel et de pain d’épices. Un très grand Champagne de gastronomie, long et persistant en bouche, d’un potentiel de garde d’une quinzaine d’années, à découvrir autour des crustacés, poissons, viandes blanches ou simplement à l’apéritif.

   

Champagne de Sousa

Érick et Michelle de Sousa
12, place Léon-Bourgeois - BP 2
51190 Avize
Téléphone : 03 26 57 53 29
Télécopie : 03 26 52 30 64
Email : contact@champagnedesousa.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT LANGUEDOC ET ROUSSILLON
e_languedoc_roussillon.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CORBIERES
ÉTANG DES COLOMBES (bl)
CASCADES (bl)
GRAND CAUMONT
GRAND MOULIN (r)
MARTINOLLE-GASPARETS (bl)
SPENCER LA PUJADE
CAMBRIEL (bl)
LONGUEROCHE
VIGN. CAMPLONG
GRAND-ARC
MATTES-SABRAN
MINERVOIS
FITOU
CABARDES
BARROUBIO (bl)
FABAS (bl)
BERTRAND-BERGÉ (bl)
PÉPUSQUE
CLARMON
HERBE SAINTE
VIEILLE (PSL) (bl)
AGEL
PECH-D'ANDRÉ (bl)
CENTEILLES
OUPIA
CAVAILLES
GRAND GUILHEM
COTEAUX-DU-LANGUEDOC
SAINT-CHINIAN
FAUGERES
MIRE-L'ÉTANG (bl)
MAS DU NOVI (bl) (r)
PEYREGRANDES (F) (bl) (r)
FAMILONGUE (bl)
SAINT-MARTIN-CHAMPS (bl) (r)
CAVE ROQUEBRUN (bl)
L'ESCATTES
METEORE (F)
CLOS BELLEVUE
CLOTTE FONTANE
CROIX CHAPTAL (r)
ESTABEL CABRIÈRES (bl)
GUIZARD
SAUVAIRE
GRANDES COSTES
BOUSQUETTE
REYNARDIÈRE (F)
ARGENTIES
ARGENTEILLE
MAS de CYNANQUE
COTES-DU-ROUSSILLON
VDN
DIVERS
CASA BLANCA (bl)
DAUMAS-GASSAC (bl)
MAIRAN (bl)
MAS ROUS (bl)
Mas de MADAME
TERRES DE MALLYCE
SERRES (Malepère)
DOM BRIAL
PLAINE-HAUTE
MOULINES
BARTHE



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CORBIERES
FONTSAINTE
CANOS*
MINERVOIS
FITOU
CABARDES
ROUDENE
(LA GRAVE (bl)*)
COTEAUX-DU-LANGUEDOC
SAINT-CHINIAN
FAUGERES
(VALAMBELLE)
COTES-DU-ROUSSILLON
VDN
DIVERS
(CLOS SAINT-GEORGES)
RIVES-BLANQUES
ENCANTADE



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CORBIERES
(TRILLOL)
(BORDE-ROUGE)
(ROQUE-SESTIERE)
MINERVOIS
FITOU
CABARDES
COUPE-ROSES
(ENTRETAN*)
(SAINT-JACQUES D'ALBAS)
COTEAUX-DU-LANGUEDOC
SAINT-CHINIAN
FAUGERES
(COSTEPLANE)
(MAS NUY)
PECH DE LUNE
(FONTAINE-MARCOUSSE*)
(LA VERNÈDE)
COTES-DU-ROUSSILLON
VDN
DIVERS
LE SOULA
(Philippe NUSSWITZ*)
PIÉTRI-GIRAUD
(GRESSAC*)

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine de La GAUTERIE


Fils, petit-fils et arrière petit-fils de viticulteur, Étienne Jadeau s'est installé, en 1990, à quelques kms des bords de la Loire, au milieu des moulins à vent et des châteaux. Les 21 ha s'étalent entre l'Aubance et le Layon, deux rivières qui serpentent nonchalamment dans la douceur angevine. Voilà un Anjou rouge 2014 (sols graviers et sable, macération 10 jours, élevage en cuves durant 9 mois), typé, corsé, au nez de petits fruits rouges à noyau et de fumé, charmeur, un vin aux notes d’épices en bouche, à déboucher sur une poitrine de veau farcie ou un poulet sauce moutarde. L’Anjou Clos de la Gauterie rouge 2014, élevé durant 7 mois en barriques de chêne français, est plus dense, avec une structure tannique soyeuse, un bouquet de fruits noirs et de poivre, d’une finale persistante et veloutée, un vin qui mérite d’être attendu pour profiter de son potentiel.  Le Rosé de Loire est un très joli vin, de belle teinte, très bien vinifié comme l’Anjou blanc 2014, où l’on retrouve toute la subtilité du Chenin, avec des arômes de citronnelle, d’une grande finesse et d’une belle persistance, de bouche vive, parfait sur une côte de veau à la crème comme sur des palourdes farcies, par exemples.

Etienne Jadeau
Le Gauterie
49320 Charcé Saint-Ellier-sur-Aubance
Téléphone :02 41 45 50 04 et 06 87 23 73 28
Email : etienne.jadeau@wanadoo.fr
Site personnel : www.vignoble-de-la-gauterie.fr

Domaine de la Gonorderie


Le domaine existe depuis quatre générations. Reprise en 2011 par Sheilla et François Plumejeau, la propriété possède 30 ha de vignes qui produisent des vins blancs, rosés, rouges et liquoreux. L'alliance entre modernité et respect du terroir reste la base de leur travail. “Le domaine est constitué de grands ensembles de terroirs, précise-t-on : des sables limoneux, l’idéal pour produire un vin rouge aux tannins soyeux et des vins rosés fruités; argilo-calcaires, qui confèrent une bonne alimentation en eau à la vigne, et qui assurent une très bonne maturité de nos raisins pour produire notre Anjou Villages Brissac; argilo-graveleux, qui sont des sols parsemés de graves d'Anjou et conviennent parfaitement à la production de nos vins blancs secs et nos rosés. Altérations de roche, une couche de terre peu profonde sur de la roche. C'est un terroir précoce adapté au Chenin Blanc qui est utilisé dans la production de nos vins liquoreux sur l'appellation « Coteaux de l'Aubance.” Excellent Anjou rouge 2014, pur Cabernet franc, charnu, de bouche parfumée, au nez de violette et de fruits rouges surmûris, alliant finesse et structure, ample et classique, à prévoir sur un poulet poché froid crème de poivron ou une terrine de légumes en gelée. L’Anjou rouge Fût de Chêne, plus structuré, sent bon la griotte mûre et les épices douces, et demande une cuisine plus complexe comme un sauté de veau printanier ou une côte de veau à la normande. Le Sauvignon blanc 2014 dégage des senteurs d’agrumes mûrs et de fleurs, un vin charmeur, bien vinifié comme le Chardonnay Réserve 2013, plus rond, qui sent bon le chèvrefeuille, de bouche fondue. Il y a également ce Coteaux-de-l’Aubance, finement liquoreux, très élégant au nez comme en bouche avec ces nuances de coing et de brioche, tout en finale. Joli Rosé de Loire, assemblage des Cabernet-Sauvignon et Pineau d'Aunis, qui sent bon la fraise fraîche, un vin vif et franc, tout en charme.

Sheilla et François Plumejeau
La Gonorderie
49320 Brissac-Quincé
Téléphone :02 41 91 22 80 et 06 72 88 38 07
Email : contact@gonorderie.fr
Site personnel : www.gonorderie.fr

Domaine DRUSSÉ


Un domaine de 21 ha. Ces jeunes viticulteurs ont été récompensés en 2005 par le prix Départemental de la Dynamique Agricole. “Nous n'utilisons plus de désherbant chimique dans nos vignes, précisent-ils, qui sont enherbées entre les rangs et travaillées en surface au pieds. L'expression des terroirs est conservée au maximum, fruitée pour les graviers et charme pour les argilo-calcaires. Dans nos régions, le Cabernet franc est un cépage qui demande beaucoup de patience, d'attention et de soins, afin d'élaborer des vins gourmands et séduisants : un grand défi tous les ans.” “Millésime 2014 : tout y est, finesse, fraîcheur, délicatesse, nous explique Nathalie Drussé. La cuvée rosé, de teinte saumonée, de bouche généreuse, est idéale à l'apéritif ou avec des plats rappelant l'été. La cuvée Les Graviers est croquante, elle a des tanins soyeux et un nez de myrtille. La cuvée Vieilles Vignes est très représentative de son terroir argilo-calcaire : intensité tannique et accents de fruits noirs. La cuvée L'Intuitive dégage puissance des arômes et longueur en bouche. Un vin complet, issu des tuffeaux, qui promet d'être grand.” C’est le meilleur Saint-Nicolas-de-Bourgueil rouge Vieilles Vignes 2014, issu d’un terroir argilo-calcaire, de couleur intense aux reflets noirs, aux puissants arômes de fruits rouges (mûre, fraise des bois...), d’épices, aux tanins bien enrobés mais équilibrés, parfait avec un rôti de porc boulangère ou des coquelets dorés.  Leur autre Saint-Nicolas-de-Bourgueil rouge Les Graviers 2014, élaboré sur des terroirs de silex et de sable, de couleur rubis intense, développe un nez où dominent la groseille et les épices, avec des tanins ronds, un vin qui allie souplesse et harmonie, à prévoir sur des rillettes de lapin. Belle réussite encore avec ce Saint-Nicolas-de-Bourgueil rouge L’Intuitive 2014, de couleur intense aux reflets noirs, aux puissants arômes de fruits rouges (mûre, fraise des bois...), d’épices, aux tanins bien enrobés mais très équilibrés, de bien jolie garde. Le Saint-Nicolas-de-Bourgueil rosé, avec des senteurs de framboise, de groseille et de mûre, est toujours une référence. Excellent Bourgueil rouge Leroy de Restigné 2014, marqué par son sol de tuffeau, riche en couleur, sent bon les fruits mûrs à noyau et les sous-bois, un vin très bien équilibré, aux tanins amples. Accueil gratuit pour les camping-caristes adhérants à France Passion ou autres.

David et Nathalie Drussé
1, impasse de la Villatte
37140 Saint-Nicolas-de-Bourgueil
Téléphone :02 47 97 98 24
Télécopie :02 47 97 61 89
Email : drusse@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/drusse
Site personnel : www.drusse-vindeloire.com

CHATEAU TOULOUZE


Les terres du Château Toulouze dépendaient d’un vaste ensemble foncier, propriété du Château de Vayres. Ce dernier édifié au XIIIème siècle à l’emplacement d’un « oppidum » gallo-romain dominant la Dordogne, fut une des résidences du roi Henri IV. La propriété dans sa forme actuelle, 27 ha d’un seul tenant, bâtiments et vignoble, correspond à ce qui subsiste d’un vaste domaine viticole et d’élevage de plus de 70 ha, édifié à la fin du XVIIIème siècle, à la suite de la révolution française et démantelé petit à petit par le jeu des successions. Le vignoble totalement restructuré en 1986, commence à exprimer la montée en puissance de l’expression du terroir. Cela donne des vins à la chair plus ample, généreuse, fruités mais avec des tanins élégants empreints de finesses. Des vins équilibrés et harmonieux, que l’on peut déguster jeunes après une large aération en carafe, mais qui offrent selon les millésimes un excellent potentiel de garde, en moyenne de 10 à 15 ans. Découvrez ce Graves de Vayres Grande cuvée 2009 (Merlot majoritaire, 20% de Cabernets, vendanges manuelles et tardives pour rechercher la maturité, élevage 12 mois en 1/2 muids de chêne, mise en bouteille 18 mois après les vendanges, filtration douce), avec ces notes caractéristiques et très persistantes de groseille, de fumé et d’épices, aux tanins denses et mûrs à la fois, un vin de bouche ample, d’excellente garde. Beau 2008, charpenté, bien charnu, avec des senteurs de prune et de groseille, gras, aux tanins savoureux, qui dégage en bouche des connotations de cerise noire et d’humus, de garde.

Jérôme et Alain Cailley
10/12, rue de la Ruade
33450 Saint-Sulpice-et-Cameyrac
Téléphone :05 56 30 85 47
Télécopie :05 56 30 87 29
Email : chateautoulouze@vinsdusiecle.com
Site : chateautoulouze
Site personnel : www.chateauxcailley.com


> Nos dégustations de la semaine

Cru TRENQUINE


Un domaine familial de 3,50 ha, planté sur un terroir sablo-graveleux. Des vignes de 50 ans en moyenne et un encépagement à 85% de Sémillon, 10% Muscadelle et 5% Sauvignon. Les vendanges sont manuelles par tris successifs, la vinification et l'élevage sont traditionnels.
Très jolie place dans le Classement pour ce Sauternes Cru Trenquine 2007, ample au nez comme en bouche, aux notes discrètes de citron confit et de fleurs blanches, aux connotations florales subtiles, onctueux au palais, très abordable (9€).

Philippe Bayejo

Domaine Guy VOLUET


Quelque 9 ha pour ce vignoble qui produit uniquement du Juliénas issu principalement de vieilles vignes.
"J'ai appris ce métier avec mon père, précise ce vigneron. Dès mon enfance, j'ai parcouru les vignes et aidé mon père dans les travaux de la vigne. Après quelques années d'étude, j'ai créé mon Domaine en 1982. Un de mes grand plaisirs est l'élaboration du vin, pendant la période des vendanges et lors de la vinification. La naissance d'un vin et son évolution au cours des premiers mois est quelque chose de nouveau chaque année. Chaque millésime a sa spécificité. J'aime participer à des salons pour rencontrer nos clients, leur expliquer mon métier."
Je ne peux que l'encourager et le féliciter pour son Juliénas cuvée Les Chers 2010, issu de vieilles vignes de plus de 60 ans, présenté dans une jolie bouteille prestige, où dominent des notes de cassis, de griotte et d'épices, est un vin avec une structure harmonieuse, bien ferme en bouche, aux tanins soyeux, d'une belle structure, de très belle évolution, à prévoir sur un sauté de veau printanier (7,75€, ce n'est vraiment pas cher). Aucune hésitation encore.

Les Chers
69840 Juliénas
Tél. : 04 74 04 45 67 et 06 83 66 97 72
Fax : 06 83 66 97 72
Email : domaine.guyvoluet@free.fr
http://domaine.guyvoluet.free.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Domaine Guy ROBIN


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Un beau domaine de 15 ha entourant le village de Chablis.
“Le millésime 2013, me raconte Marie-Ange Robin, a subi une météo très chaotique et très contrastée. Le débourrement est tardif. Mai et Juin ont été pluvieux et froids, et la floraison s'est faite dans de très mauvaises conditions. Beaucoup de coulure ce qui à l'arrivée, donne des petits raisins d'où une récolte très faible. Juillet a aussi été assez froid avec des pluies d'orages assez nombreuses. Août n'a pas été plus chaud avec des jours caniculaires mais toujours avec régulièrement des orages. L'ambiance était très humide et l'état sanitaire pouvait se dégrader à tout moment.
Heureusement, en septembre, nous avons eu des vents très frais, secs et ensoleillés de nord et nord-est, cela ventilait les raisins et nous a permis de maintenir un bon état sanitaire pendant la maturation. La maturation s’est faite en quelques jours et arrivée à bon terme, c’était un soulagement ! La vendange a débuté le mercredi 2 octobre pour se terminer le 12 octobre. La récolte a été très faible en rendement (on n’avait pas vu ça depuis 1985). Après un tri minutieux seuls les raisins gorgés de soleil avec de bons degrés sont rentrés en cuves donnant des Vins gourmands avec des notes de sur-maturité quelquefois marquées. Le 2013 me fait penser aux 1983, 1998 ou 2003. C’est un millésime très charmeur, tout en rondeur.
Millésime 2014 : la météo a été moins compliquée. Débourrement très précoce, printemps sec et plutôt chaud. En juin, nous avons eu des températures élevées lors de la floraison ce qui a occasionné un peu de coulure. Juillet et Août ont été deux mois plutôt frais et pluvieux. Vu la date de floraison, la récolte était initialement prévue début Septembre, mais l'été maussade, a retardé l'évolution. Comme souvent, septembre est beau, sec, avec des vents du Nord. Ce vent du Nord qui permet une belle et lente maturation.
Contrairement à 2013, il était important de ne pas se presser. Au lieu de commencer le jeudi 18 septembre, les vendanges ont débuté le lundi 22 Septembre pour se terminer le vendredi 3 octobre. Nous attendions la pluie avec impatience car il y avait un peu trop d’acidité et celle-ci est arrivée pendant le week-end. C’était un risque car, s’il n’y avait pas eu cette humidité, l’acidité aurait été encore plus importante, cela, ajouté à des raisins donnant moins de jus, donc, cette pluie a été la bienvenue pour une fois, c’était parfait ! La récolte est jolie, les raisins sont très sains, frais, sucrés mais avec une belle acidité, plus importante que 2013. Cela donnera des Vins plus salivants, toniques, plus iodés, bref, plus sur la minéralité chablisienne que 2013, des Vins bien typés. On se rapproche des millésimes 2005 et 1990.
J’ai des Vins un peu capricieux, et cela est dû aux vieilles vignes, je les laisse donc se bonifier à leur gré. En juillet, 10 mois après les vendanges, lors des remontages, on peut vraiment apprécier la qualité. Déjà, quand on ouvre les fûts, la cave est embaumée par les arômes de fruits, de fleurs blanches (pivoine) et d’agrumes, la minéralité est bien présente. Nos Vins sont issus de vieilles vignes, c’est ce qui leur donne cette grande qualité de Vins aboutis, très aromatiques et complexes, très typés de leur terroir. La régularité de nos Vins est liée au phénomène terroir. Les consommateurs, en effet, ne veulent pas un Chablis classique, ils veulent se faire surprendre. J’exporte beaucoup mes Vins vers l’Asie car j’ai de la demande, Hong Kong, Taïwan, le Japon et la Chine, mais aussi en Suisse, Allemagne, Suède, Finlande, Norvège, Italie, Belgique et beaucoup en France, à des clients qui commandaient déjà à mes parents et maintenant, ce sont leurs enfants qui s’adressent au Domaine, gage de grande fidélité. C’est gratifiant pour moi que mes efforts qualitatifs soient reconnus et appréciés.
En 2015, les Chablis Vieilles vignes 2012 sont en vente à la cave, puis nous commençons les Chablis Premier Cru 2013 comme le Montée de Tonnerre et Le Vaillons, encore trop jeunes mais tellement prometteurs, nous avons aussi le Montmains 2012, un vin vraiment très joli, médaille d’or au Féminalise et Tasteviné en 2014. Pour les Grands Crus, Valmur 2008 est extraordinaire, il est tellement linéaire, c’est un régal du début à la fin. Ce n’est qu’avec les années de bouteilles que nous nous rendons compte du qualitatif des vieilles vignes, nous devons être patients pour savourer les 2008 et les 2009. Je vous invite à ouvrir une bouteille de Valmur 2008 ou un Vaudésir 2009, ce n’est que du bonheur !"
Elle a raison et on s’en aperçoit vite en débouchant ce grandissime Chablis Grand Cru Vieilles vignes Valmur 2008, médaille d’Or à Berlin, d’une grande minéralité, au nez très iodé, embruns puis après aération on perçoit de la rose fraîche et les épices, un grand vin, de belle bouche avec une vivacité rafraîchissante. Le 2007 est un vin racé, d’une belle onctuosité en bouche, toujours minéral et complexe, de belle harmonie, avec ses odeurs caractéristiques d’amande grillée et de fruits jaunes frais, tout en bouche, de garde.
Sublime Chablis Grand Cru Vaudésir 2011, très équilibré, parfumé, au nez dominé par les fruits jaunes frais et le pain brioché, tout en bouche, vif et fin, un vin classique et distingué, d’une belle harmonie, long, aux nuances délicates au palais (rose, grillé, tilleul). Formidable 2010, de jolie robe dorée, avec cette nervosité qui s'allie à une souplesse certaine, de belle bouche aux notes de lis, d’abricot frais et de grillé, tout en persistance, avec cette suavité qui lui est propre. Le 2009, beau nez où se marient des notes boisées fines et une grande fraîcheur minérale complétée par une touche épicée poivrée. Impression générale de puissance, de maturité et de fraîcheur, un vin d'une grande finale solaire mûre avec des nuances de caramel. Le 2008, avec ce nez mûr, a des notes de noix fraîche. Après aération, se dévoilent des nuances de thé, de menthol et une dominante florale, de bouche intense, dégageant presque une impression sucrée de bonbon, d’acacia. Le 2007, tout en charpente, parfumé, fin et riche à la fois, avec des notes subtiles de pain grillé et d’agrumes, de garde. Exceptionnel 2006, tout en distinction, riche en arômes comme en charpente, d’une grande ampleur aromatique en bouche (aubépine, pêche, noisette), très typé.
Le Chablis Grand Cru Blanchot Vieilles vignes 2011, au nez dominé par les fruits mûrs et les petits fruits secs, de bouche ample, est un grand vin de belle couleur jaune ambré, qui mêle structure et vivacité, harmonieux en bouche avec des nuances de pomme, de musc et de miel. Le 2010 est tout en bouche, très parfumé, très fin, d’une belle amplitude au nez comme au palais, un vin minéral. Superbe 2009, dégage un nez beurré de noix, la bouche est plus fraîche que le nez avec une touche d’orange confite. Le 2008, d'une grande finesse en bouche, un grand vin gras et onctueux, très typé, légèrement épicé, avec cette finale impressionnante où s'associent le musc, le silex et les fruits frais. Le Chablis Grand Cru Les Clos 2009, issu de vignes de 44 ans situées sur la rive droite du Serein, sol de colluvions argilo-calcaires très caillouteux sur sous-sol kimméridgien, sud-sud-ouest. Un grand vin de bouche persistante, avec ces notes de lis, de coing et de rose fraîche, alliant fraîcheur et rondeur, équilibré, suave, de très belle évolution.
Son Chablis Premier Cru Montmains 2012, tout aussi savoureux, est issu d’un terroir versant sud et sud-est rive gauche du Serein, sol de colluvions argilo-calcaire très caillouteux sur sous-sol Kymméridgien. vignes de 30 à 45 ans d’âge. Vendanges manuelles. Décantation naturelle des Vins sans ajouts d’enzymes pectolytiques, la fermentation alcoolique se fait uniquement avec des levures indigènes. “Un très grand millésime à Chablis, poursuit Marie-Ange Robin, petits rendements de raisins bien sucrés, belle acidités. En bouche, notes vanillées, raisins secs. En arrière plan, notes marneuses d’argile bleue renforçant l’impression boisée, l’ensemble est solaire. Bouche puissante avec une attaque saline, boisé fin et très élégant. Belle fraîcheur pulpeuse de groseille. Vin au très gros potentiel de garde (2020). Délicieux sur les poissons et les viandes blanches en sauce.”
Le Chablis cuvée Marie-Ange 2013, corsé, suave et sec à la fois, où s’entremêlent les fruits, les épices et les fleurs fraîches, est tout en bouche, d’une belle finale.
On poursuit avec le Chablis Premier Cru Vaillons 2013, fort bien élevé, gras et complexe au nez comme en bouche, marqué par des nuances de pain grillé, de fruits blancs mûrs et de noisette, un vin tout en rondeur. Le 2010 a largement mérité sa médaille d’Argent Féminalise 2012, d’une grande pureté, typé et délicat, où s’entremêlent les épices et les fleurs fraîches, tout en bouche. Le Chablis Premier Cru Montmain 2009, très marqué par son terroir, se goûte remarquablement bien, savoureux, avec une bouche très suave, vraiment exceptionnel, idéal aussi bien avec un poulet estragon et citron que sur un saumon aux asperges.
Le Chablis Premier Cru Montée de Tonnerre Vieilles vignes 2013, d’une belle onctuosité en bouche, est gras, d’une grande complexité aromatique, riche en arômes comme en charpente, aux notes de tilleul, de brioche et de musc. Excellent 2012, très charmeur, au nez de fruits jaunes frais et d’épices, est un vin séduisant par sa richesse et sa finesse, tout en bouche.

Marie-Ange Robin

> Les précédentes éditions

Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013

 



Château LAUDUC


Vignoble André HARTMANN


Domaine MORTET Père et Fils


Philippe de LOZEY


Château La CROIX DAVIDS


Domaine de la TOURLAUDIÈRE


Domaine Benoît BADOZ


Domaine Marc JOMAIN


GODINEAU Père et Fils


Domaine de NOIRÉ


Château DARIUS


Domaine de TERREBRUNE


Château FONBADET


Domaine DRUSSÉ


Jacques ILTIS & Fils


Michel et Xavier MILLION-ROUSSEAU


Domaine Pierre MAREY et Fils


CHATEAUNET



DOMAINE GOURON


CLOS SAINT-PIERRE


CHATEAU LAROQUE


CEDRIC CHIGNARD


CHATEAU HOURBANON


DOMAINE DE GRANDMAISON EARL


CHATEAU FABAS


CHATEAU REDORTIER


CHAMPAGNE CHARPENTIER


CHAMPAGNE ANDRE DELAUNOIS


CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales