classement et millesimes
vins du siècle

GUIDE DES VINS DE FRANCE

boutiques Amour du Vin
Guide des Vins
 

Le Guide du vin, les Sélections des meilleurs vins

Edition du 08/11/2007
Patrick DUSSERT-GERBER MET A L'HONNEUR CETTE SEMAINE

 CHATEAU LAROCHE

Talent

Château LAROCHE

“Ce qui m’amuse, c’est de démontrer le degré de qualité que je peux obtenir sur mon terroir, en relevant des challenges qualitatifs, nous dit cette propriétaire passionnée et talentueuse. Je travaille un vin de qualité avec une notion de cru et de terroir. J’ai opté pour une clientèle privée et directe, je signe mes étiquettes et je n’ai pas droit à l’erreur.” Une histoire de passion où l’élégance est omniprésente.


Nous avons fêté mes trente ans sur la propriété, précise Martine Palau. Trente ans, cela permet d’avoir du recul, une grande expérience, une très grande connaissance du terroir, des vins, et c’est justement cela qui est très intéressant et gratifiant. Chaque année c’est comme un enfant que l’on met au monde, un nouveau challenge, c’est ce qui me passionne dans ce métier. Quand je suis arrivée, j’ai suivi les cours d’Émile Penaud à la Faculté d’Œnologie de Bordeaux et, très rapidement, je me suis intéressée à la vigne car la qualité des vins découle directement de celle des raisins. Nous avions la chance de posséder d’excellents terroirs, il fallait leur permettre de s’exprimer. Avec l’expérience, on se rend compte que ce sont toujours les mêmes parcelles qui donnent les meilleurs vins, le secret de la réussite c’est la meilleure adéquation entre l’encépagement et le terroir. Pour produire le Laroche Bel Air, j’ai acheté des barriques. Dans l’appellation Premières-Côtes-de-Bordeaux j’ai été une pionnière car la vinification en barriques ne se pratiquait pas. Je me suis rendue compte notamment au fil des années, que le Merlot était un cépage qui s’harmonisait parfaitement avec mon terroir. La limitation des rendements a été l’une de mes principales préocupations et cela se retrouve à la dégustation. L’ensemble de la propriété est à une densité de plantation de 5000 à 5500 pieds/ha et à majorité de Merlots (80%). J’investis beaucoup au niveau de la vigne, lorsque je replante, je le fais avec beaucoup de rigueur en faisant établir une analyse de sol en profondeur pour adapter les clones. Le 2005 est un très beau millésime mais c’était une année de sécheresse on a un beau fruit très mûr, c’est rond en bouche, il fait penser au 2003, très charnu, très gourmand, un peu en dentelle. En 2006, la qualité est supérieure, on a eu des apports de pluie au bon moment, on obtient un vin beaucoup plus équilibré. Le terroir argilo-calcaire et bien graveleux sur les pentes, où est planté le vignoble, a bénéficié d’un drainage naturel et de sols chauds. Les Rosés et les Blancs 2006 sont dans la continuité des 2005, d’une belle fraîcheur et très fruités au nez. Château Laroche 2006 sont des vins très denses, charnus, concentrés, très aromatiques, très intenses et plus concentrés que les 2005. Ceux de Laroche Bel Air s’affirment par une belle puissance en bouche. Nos étiquettes vont évoluer, on reste toujours dans le bleu, (une couleur que j’affectionne particulièrement), mais il s’agira d’un “bleu jean” au lieu du bleu pâle, associé à des notes de brun chocolat et de jaune safran. Des tons très fondus pour des étiquettes épurées aux capsules assorties, un style sobre et chic. Les étiquettes Château Laroche Bel Air seront d’un joli brun tabac avec des notes argentées. L’étiquette du Saint-Émilion Château Pontet-Teyssier sera aussi d’un petit format carré comme Laroche Bel Air mais dans les tons de jaune safran avec des touches dorées. Château Laroche Blanc 2006 : belle couleur jaune pâle, notes fraîches d’agrumes, arômes délicats de fleurs blanches, bouche parfumée et suave, très bel équilibre entre acidité et fruit, parfait à l’apéritif ou sur des poissons cuisinés. Château Laroche Rosé 2006 : belle robe, nez intense de petites baies rouges et de framboise, bouche gourmande et légère, finale fraîche et suave. Château Laroche Bel Air 2005 : élevé en fûts de chêne, robe rubis foncé, nez très prononcé de fruits rouges, notes vanillées, bouche ample, belle intensité aromatique, tanins fins et serrés, un vin élégant et puissant, très prometteur. Bel Air 2004 : le vin est d’une belle robe rubis foncé, nez de petits fruits rouges et notes toastées, bouche suave, bel équilibre, et mérite d’être attendu trois à quatre ans. Château Laroche Rouge 2005 : nez suave de fruits rouges, bouche gourmande, tannins fins, longueur en bouche, belle évolution d’ici quatre à cinq ans. 2004 : robe grenat foncé, nez de truffe, de sous-bois et de fruits mûrs, bouche ronde et savoureuse, très agréable dès à présent. Château Pontet-Teyssier Saint-Émilion Grand Cru 2006 : une très grande concentration, supérieure au 2005, avec un nez de fruits noirs mûrs, une bouche intense et généreuse et de beaux tanins expressifs et typiques du terroir, d’un beau potentiel de garde. 2004 : robe grenat, nez harmonieux de fruits, tanins soyeux. Pour ce vin, Martine Palau, privilégie l’harmonie et l’équilibre à la concentration. Nous essayons de relancer le marché export, nous sommes déjà au Québec et développons notre présence sur les autres provinces anglophones, où nous cherchons des agents. Nous avons aussi des projets en Amérique du Sud. Pour apporter toujours plus de service à nos clients particuliers, avec lesquels j’ai une véritable relation de confiance, nous sommes en train de créer un nouveau site internet simple et convivial (www.chateaularoche.com).”

   

CHATEAU LAROCHE


Martine et Julien Palau

33880 Baurech
Téléphone : 05 56 21 31 03
Télécopie : 05 56 21 36 58


NOS COUPS DE CŒUR DE LA SEMAINE
 

Château BELLEVUE-GAZIN

Un vignoble de 9,50 ha situé sur le sommet des coteaux sur un terroir argilo-graveleux (70% Merlot, 20% Malbec, 10% Cabernet-Sauvignon). Beau Premières-Côtes-de-Blaye 2004, fort bien élevé (50% barriques neuves), un vin avec des notes d’épices et d’humus, aux tanins très équilibrés et savoureux à la fois, corsé et gras. Le 2003 poursuit sa très belle évolution.

Alain et Anne-Sophie Lancereau-Burthey

33390 Plassac
Téléphone :05 57 42 02 00
Télécopie :05 57 42 04 60
Email : aslancereau@aol.com
 

Château de MEURSAULT

Un domaine de 60 ha de vignes et plusieurs appellations. Beau Château de Meursault Premier Cru 2003, alliant puissance et distinction, gras et suave, avec des arômes doux de miel, beaucoup de longueur en bouche. Beau Pommard Clos des Épenots 2004, dense, de couleur soutenue, riche au nez, avec ces notes subtiles de cerise, de truffe et d’humus, un grand vin complexe et puissant, gras et fondu en bouche.



21190 Meursault
Téléphone :03 80 26 22 75
Télécopie :03 80 26 22 76
Email : chateau.meursault@kriter.com
 

Château SAINT-MAUR

Toujours très bien classé. Cette propriété familiale depuis 4 générations s’étend sur 75 ha. Beau Côtes-de-Provence rouge cuvée Excellence 2003, un vin de couleur soutenue, au nez de cassis et d’épices, aux tanins mûrs et puissants à la fois, bien ferme, un vin qui supporte une cuisine bien relevée. Savoureux rosé 2005, tout en subtilité, friand et souple, très réussi comme ce blanc, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où s’entremêlent des notes persistantes de fruits mûrs et de chèvrefeuille.

M. Patricot
Route de Collobrières
83310 Cogolin
Téléphone :04 94 54 63 12
Télécopie :04 94 54 00 63
Email : chateau.saint-maur@wanadoo.fr
AU SOMMAIRE CETTE SEMAINE

A L'HONNEUR CETTE SEMAINE :
CHATEAU LAROCHE

NOS COUPS DE COEUR DE LA SEMAINE :
Château BELLEVUE-GAZIN
Château de MEURSAULT
Château SAINT-MAUR
BOUVET-LADUBAY

VALLEE-DU-RHONE : LE CLASSEMENT

UNE MISE A JOUR HEBDOMAIRE :
Notre site est régulièrement actualisé et propose chaque semaine une sélection des meilleurs vins de France.
Si vous désirez recevoir directement et gratuitement nos prochaines parutions, merci de nous adresser vos coordonnées et votre adresse e-mail à : info@millesimes.fr


A LIRE





 ANNONCES


 

BOUVET-LADUBAY

Créée en 1851 par Etienne Bouvet, rachetée en 1932 par la famille Monmousseau dont le descendant Patrice Monmousseau est l'actuel PDG. Notre maison n'a jamais cessé de rechercher la plus grande qualité de vin. Aujourd'hui reconnu comme un des Fleurons de toute la Vallée de la Loire. Plusieurs moyens de communication sont développés. Depuis 1992 avec le rachat par Bouvet Ladubay d'un élément de son patrimoine d'entreprise : 1800 m2 de bâtiments qui furent les écuries d'une usine électrique et le théâtre de l'entreprise à la fin du siècle dernier, toute la communication s'est tournée vers la création et la culture. Une Galerie : ce sont 3 à 4 expositions par an qui prennent place dans les 800 m2 de la galerie sous la direction artistique de Benoît Lemercier, Le Livre et le Vin : Bouvet Ladubay est aussi le berceau des Journées Nationales du Livre et du Vin. Son équipe dirigeante est en charge de l'organisation de cette manifestation d'ampleur nationale qui décerne chaque année 9 prix littéraires et rassemble une centaine d'auteurs et des producteurs des vins de toute le France autour de thèmes célébrant l'hédonisme à la française. L'art du Vin : c'est bien sûr le plus important des arts célébrés ici depuis plus de 150 ans. 258 médailles, diplômes et distinctions au cours des 34 dernières années, ont consacré le Saumur Brut de Bouvet Ladubay.

Patrice Monmousseau
BP 65 Saint-Hilaire Saint-Florent
49426 Saumur Cedex
Téléphone :02 41 83 83 83
Télécopie :02 41 50 24 32
Email : bouvetladubay@vinsdusiecle.com
Site : bouvetladubay
Site personnel : www.bouvet-ladubay.fr

A VOIR EGALEMENT

Guide des Vins
Le site de Patrick Dussert-Gerber
Aucune marge n'est prise sur les ventes
classement et millesimes
Le site de Millesimes
Les Vins du Siècle
Une selection de Grands Vins

 NOS AUTRES SITES THEMATIQUES


CLASSEMENT VALLEE DU RHONE
VALLEE DU RHONE

Les meilleurs vins bénéficient ici d’un remarquable rapport qualité-prix-typicité, chaque appellation ayant sa propre hiérarchie. Ceux qui nous intéressent, de Vienne en Avignon, élèvent des rouges, charnus et racés, et des blancs rares et savoureux. Les grands millésimes sont les 2004, 2003 et 2001, et il s’agit de faire le bon choix pour le 2002, où les conditions climatiques avaient été très pénalisantes pour les vignerons, et les meilleurs ont réussi des vins remarquables. Raison de plus pour frapper à la bonne porte, celle que vous ouvre le Classement.

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CHATEAUNEUF-DU-PAPE
MONT-REDON (BI)
VIEUX-LAZARET (BI)
FORTIA (BI)
MATHIEU (BI)
JULIETTE AVRIL
CHANTE PERDRIX
DIFFONTY
SAINT-BENOIT
(LA GARDINE (BI))
HUSSON
GIGONDAS
VACQUEYRAS
COTES-DU-VENTOUX

CAVE DE GIGONDAS
CHAMP-LONG (CV)
MAVETTE
PESQUIER
LA GARRIGUE (V)
POURRA
SAINT-JOSEPH
CORNAS/CONDRIEU
COTES-DU-LUBERON
DREVON (CR)
MONTREDON (L)
BALAZU (T)
GARON (CR)
(GUIGAL (CR))
MONTREDON (L)
COUDOULIS
GÉRIN (CR)
COTES-DU-RHONE
DIVERS

JUGE (C)
NIÉRO (Co)
André PERRET (SJ)
CANORGUE (CL)
Th. FARJON (SJ)
Pierre FINON (SJ)
MARSANNE (SJ)
MONTINE (CT)
CHÂTEAU VIEUX (SJ)
(COURBIS (C))
(CLAPE (C))
EDEM (CL)
(EYDINS (CL))
FONTVERT (Cl)

DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHATEAUNEUF-DU-PAPE
(CABRIÈRES)
FONT-DE-MICHELLE
RELAGNES
CAVES DES PAPES
(CHARBONNIÈRES)
GIGONDAS
VACQUEYRAS
COTES-DU-VENTOUX

COUROULU
(GRAND BOURJASSOT)
ROUCAS DE SAINT-PIERRE
(VERQUIÈRE*)
SAINT-JOSEPH
CORNAS/CONDRIEU
COTES-DU-LUBERON
BALAZU (T)*
OR ET DE GUEULES (CN)
COTES-DU-RHONE
DIVERS

DESPESSE (C)
GRAND CALLAMAND (CL)
(Didier MORION (SJ)*)
(VAL JOANIS (CL)*)
(FAURY (SJ)*)
(GARELLE (CL))

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHATEAUNEUF-DU-PAPE
GIGONDAS
VACQUEYRAS
COTES-DU-VENTOUX

(VIGNERONS DE VACQUEYRAS*)
SAINT-JOSEPH
CORNAS/CONDRIEU
COTES-DU-LUBERON
VIGNERONS de TAVEL (T)
COTES-DU-RHONE
DIVERS

VALLEE DU RHONE

C : CORNAS SJ : SAINT-JOSEPH CR : CÔTE-RÔTIE H : HERMITAGE V : VACQUEYRAS
L : LIRAC CT : COTEAUX-DU-TRICASTIN CN : COSTIÈRES-DE-NÎMES CV : CÔTES-DU-VENTOUX CL : CÔTES-DU-LUBÉRON
(Bl) : le producteur fait aussi l’un des plus grands vins blancs de la région.
IMPORTANT : l’exceptionnel rapport qualité-prix de plusieurs crus de ce Classement, dans toutes les catégories, explique leur place par rapport à d’autres crus plus connus (et souvent bien plus chers), voire par rapport à des cuvées (très) “spéciales” (ou autres “vins de garage”) qui n’ont rien à voir avec l’entité du vignoble (généralement absentes de ce Classement) Il faut donc tenir compte du prix pour comprendre qu’un très grand vin, intrinsèquement sur le plan du terroir, mais très cher, peut être dans une catégorie semblable qu’un autre vin, peut-être moins connu, plus modeste, mais dont le rapport qualité-prix-plaisir est excellent. Comme dans l’ensemble des autres Classements, cela ne remet bien entendu pas en cause le très haut niveau qualitatif du vin le plus réputé (et donc le plus cher). Il esiste également une hiérarchie interne à chaque catégorie, qui décline donc tout naturellement le Classement, les “Premiers” des Troisièmes Grands Vins Classés par exemple étant très proches de la catégorie supérieure.
Le but de ce Classement n’est donc pas de “comparer” tel ou tel cru, et encore moins telle ou telle appellation. C’est dans son appellation qu’il faut situer le Classement de tel ou tel vin, par rapport aux autres vins de sa même appellation. Chaque cru retenu possède son propre caractère et demande à être apprécié en tant que tel, sans faire une comparaison avec tel ou tel autre. Le seul fait d’être dans ce Classement (ouvert à tous) est un gage de qualité, et le rapport qualité-prix-typicité est le seul critère retenu. Les absents le sont généralement faute d’un nombre conséquent de millésimes dégustés ou n’ont pas (encore) été sélectionnés.
Ce Classement n’est pas statique, situe tel ou tel vin par rapport à des dégustations, et est donc régulièrement réactualisé. Il ne peut et ne doit pas être confondu ni comparé avec aucun autre classement, officiel ou non, qui emploierait le terme de “cru classé” ou “grand cru” ou “grand vin” ou n’importe quel autre terme, et ne remet bien sûr pas en cause un classement officiel existant, s’il en existe.
* Peut mériter mieux dans certains millésimes. Dans toutes les catégories, le cru peut alors parvenir à la tête de la sienne, voire passer dans une catégorie supérieure.
(--) Classement relatif à l'heure actuelle, qui devrait se confirmer, dans un sens comme dans l'autre, en fonction de l’évolution des prochains millésimes.

© Copyright Patrick Dussert-Gerber. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans l’accord de Patrick Dussert-Gerber.

 PRECEDENTES EDITIONS

Edition du 01/11/2007
Edition du 25/10/2007
Edition du 18/10/2007
Edition du 11/10/2007
Edition du 04/10/2007
Edition du 27/09/2007
Edition du 20/09/2007
Edition du 13/09/2007
Edition du 06/09/2007
Edition du 30/08/2007
Edition du 23/08/2007
Edition du 16/08/2007
Edition du 09/08/2007
Edition du 02/08/2007
Edition du 26/07/2007
Edition du 19/07/2007
Edition du 12/07/2007
Edition du 05/07/2007
Edition du 28/06/2007
Edition du 21/06/2007
Edition du 14/06/2007
Edition du 07/06/2007
Edition du 31/05/2007
Edition du 24/05/2007
Edition du 17/05/2007
Edition du 10/05/2007
Edition du 03/05/2007
Edition du 26/04/2007
Edition du 19/04/2007
Edition du 12/04/2007
Edition du 05/04/2007
Edition du 29/03/2007
Edition du 22/03/2007
Edition du 15/03/2007
Edition du 08/03/2007
Edition du 01/03/2007
Edition du 22/02/2007
Edition du 15/02/2007
Edition du 08/02/2007
Edition du 01/02/2007
Edition du 25/01/2007
Edition du 18/01/2007
Edition du 11/01/2007
Edition du 04/01/2007
Edition du 28/12/2006
Edition du 21/12/2006
Edition du 14/12/2006
Edition du 07/12/2006
Edition du 30/11/2006
Edition du 23/11/2006
Edition du 16/11/2006
Edition du 09/11/2006
Edition du 02/11/2006
Edition du 26/10/2006
Edition du 19/10/2006
Edition du 12/10/2006
Edition du 05/10/2006

Site édité par Société des Millésimes - S.A. au capital de 38.112,25 € - Siège social : Beauregard 33124 Auros - 350 288 825 RCS Bordeaux 
Directeur de la publication : Patrick Dussert-Gerber - Château de Beauregard 33124 Auros. Tél. 05 56 65 51 57 - Fax. 05 56 65 50 92 - e.mail : contact@millesimes.fr 

© Édition Société des Millésimes SA  • Auteurs : Patrick Dussert-Gerber et Brigitte Dussert. Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, de cet ouvrage est strictement interdite. Une copie ou reproduction par quelque moyen que ce soit, photographie, photocopie, microfilm, bande magnétique, disque ou autre, constitue une contrefaçon passible des peines prévues par la loi du 11 mars 1957 sur la protection des droits d’auteur • Les publi-rédactionnels et publicités appartiennent à la société d’édition • La société éditrice décline toute responsabilité pour les documents non sollicités, elle n'est pas responsable des documents, textes et photos communiqués par les annonçeurs et agences concernant les insertions publicitaires et publi-reportages, ni par les publicités qui pourraient ne pas être conformes à la loi en vigueur. Les photos, articles et informations rédactionnelles sont libres de toute publicité. Tout matériel non utilisé ne sera pas renvoyé • Photos : Tous droits réservés. Ce copyright s’applique à l’ensemble de nos autres sites.

Voir pour les copyrights et la protection des droits d'auteurs :http://patrick.dussert-gerber.com/copyright-et-droits-dauteur/

Droits des auteurs et Sanctions de la Loi 57-298 du 11 mars 1957 : http://www.admi.net/jo/loi57-298.html


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez apprécier avec modération.