Guide Des Vins De France

Edition du 14/07/2015
 

Mas de DAUMAS-GASSAC

Coup de cœur

Mas de DAUMAS-GASSAC

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Daumas Gassac, c’est d’abord un terroir exceptionnel découvert dans les années 1970 par le grand savant Henry Enjalbert, titulaire de la chaire de géographie à l’académie de Bordeaux, qui a découvert qu’il existait au milieu du massif de l’Arboussas, sous le manteau épais de la garrigue, une quarantaine d'hectares d’un sol profond, parfaitement drainé et pauvre en humus et matières végétales, riche en oxydes minéraux (fer, cuivre, or...).


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Daumas Gassac, c’est d’abord un terroir exceptionnel découvert dans les années 1970 par le grand savant Henry Enjalbert, titulaire de la chaire de géographie à l’académie de Bordeaux, qui a découvert qu’il existait au milieu du massif de l’Arboussas, sous le manteau épais de la garrigue, une quarantaine d'hectares d’un sol profond, parfaitement drainé et pauvre en humus et matières végétales, riche en oxydes minéraux (fer, cuivre, or...). Ce terroir de grèzes glaciaires accumulées par les vents lors des glaciations de Riss, Mindel et Guntz, apportent les trois éléments qui conditionnent l'existence d'un grand cru : sols profonds où les racines de la vigne peuvent descendre s'alimenter en profondeur; sols parfaitement drainés où les racines de la vigne ne rencontrent jamais d’humidité, sols pauvres qui exigent de la vigne souffrance et effort pour créer les arômes rares... L’exposition du vignoble sur pentes Nord accentue l’effet du micro climat froid, en réduisant, surtout pendant l’été, les heures d’ensoleillement. C’est ce micro climat qui retarde la floraison de la vigne de près de trois semaines sur la moyenne du Languedoc. Si la découverte du terroir doit tout à Henry Enjalbert, les procédures de vinification et d’élevage doivent tout à Emile Peynaud : vinification médocaine, longues fermentations et macérations (trois semaines), élevage bois durant 12 à 15 mois dans des barriques bourguignonnes et bordelaises de 1 à 7 ans, collage à l’albumine d’œuf, pas de filtration... “Le 2014 est un millésime marqué par des conditions climatiques exceptionnelles avec beaucoup de sécheresse donc peu de raisins, ce qui explique les 40% de récolte en moins, nous raconte Roman Guibert. La vendange a été précoce et s’est déroulée durant la première quinzaine de septembre. Daumas-Gassac Blanc 2014 s’exprime avec un beau grain dans la lignée du 2013. Joli sucre résiduel balancé par cette belle acidité ce qui donne ce bel équilibre. Belle expression du Viognier qui donne des notes de fleurs blanches, abricot. L’assemblage reste inchangé : Chardonnay, Viognier, Petit Manseng et Chenin blanc. Daumas-Gassac rouge 2014 est toujours à l’élevage, c’est l’un des millésimes les plus précoces de ces vingt dernières années. On n’a pas l’expression de vins mûrs, bel équilibre entre concentration-alcool-acidité. Ce qui est frappant, c’est cette belle fraîcheur dans les vins, d’ailleurs, c’est un peu notre marque de fabrique à Daumas-Gassac. Belle expression de petits fruits rouges, un peu moins de notes d’épices. Ce sont des vins très digestes grâce au taux d’alcool assez modéré, un vin très accessible jeune mais qui a aussi un bon potentiel de garde.” Pour l’instant, on excite nos papilles avec ce grand Mas de Daumas Gassac rouge 2012 (80% Cabernet-Sauvignon, plus 10 cépages différents), d’une maturité exceptionnelle, de belle intensité, aux arômes de fruits rouges cuits et d’épices, d’une belle charpente, aux tanins puissants, d’excellente garde. Très beau 2011, racé et coloré, concentré, un vin très riche, de belle robe dense et profonde à reflets violines, avec ce nez très expressif de fruits noirs (cerise, cassis, mûre sauvage), et des touches légèrement épicées, de bouche charnue. qu’il faut bien évidemment laisser s’épanouir. Le 2010, corsé, velouté, très parfumé, avec ces notes de sous-bois, de truffe et de fruits mûrs (fraise des bois, myrtille), d’une belle ampleur au palais, est un vin puissant et très chaleureux, de très grande évolution.  Splendide Daumas blanc 2013, 25% Viognier, 25% Chardonnay, 25% Petit Manseng, 15% Chenin blanc et 10% d’une collection de cépages dont le Courbu du Béarn, la petite Arvine du Valais, le Rolle de Provence, la Marsanne du Rhône et dix autres grandissimes variétés européennes. Récolte 100 % manuelle. Vinification originale comprenant une macération pelliculaire à 10° pendant cinq à sept jours, fermentation sous Inox à 20/25° pendant trois semaines, filtration alluvionnaire sur terre fossile, ensuite retour dans l’Inox ; enfin, une seconde filtration de sécurité sur plaque avant la mise en bouteilles... Un grand vin racé, unique par sa complexité spécifique d’arômes, d’une très grande expression avec ces nuances de narcisse, de poire, de pêche... et toujours ce splendide et délicat côté grillé. Le blanc 2012 est dans la lignée d’une couleur aux reflets verts, au nez très aromatique marqué par des arômes de fruits à chair blanche, charmeur, gras mais avec beaucoup de fraîcheur et de vivacité en bouche, avec des notes d’agrumes et de fruits exotiques au palais, très équilibré et très aromatique. Le 2011, aux senteurs subtiles de petits fruits jaunes mûrs et de pain grillé, est un vin gras mais très frais, d’une belle finale, de bouche riche, fine et persistante. Goûtez l’Albaran rouge, 50% Cabernet-Sauvignon, 50% Syrah, élevage entre 8 à 9 mois en barriques, intense en couleur comme en arômes, qui fleure bon les fruits mûrs et les épices, aux tanins bien fermes et soyeux à la fois. Dans un autre style, pour tous les jours, on se fait plaisir avec le Guilhem rouge, aux arômes de violette et de mûre, fraise en bouche, un vin “comme autrefois”.

   

Mas de DAUMAS-GASSAC

Aimé Guibert et ses Enfants

34150 Aniane
Téléphone : 04 67 57 71 28
Télécopie : 04 67 57 41 03
Email : contact@daumas-gassac.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT BOURGOGNE BLANCS
e_bourgogne_blancs.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CHABLIS
SAINT BRIS
AUTRES

GUY ROBIN
TREMBLAY
CHARDONNAY
A.GEOFFROY
MOSNIER
NAULIN
DAMPT
HEIMBOURGER
MARRONNIERS
Pascal HENRY
PISSE-LOUP
CORTON
PERNAND-VERGELESSES


ANTONIN GUYON (CCh)
MAREY (CCh)
JAFFELIN (CCh)
DENIS Père et Fils (PV)
DUBREUIL-FONTAINE (PV)
Jean-Jacques GIRARD (PV)
PULIGNY-MONTRACHET
Vincent BACHELET (ChM)
CARILLON (BBM)
Jean CHARTRON (BM)
Marc JOMAIN (PM)
PRIEUR-BRUNET (BM)
Pierre BOURÉE
COUDRAY-BIZOT
SEGUIN-MANUEL
MEURSAULT
MARSANNAY
AUXEY-DURESSES
SAINT-AUBIN
AMPEAU (M)
Guy BOCARD (M)
B. DELAGRANGE (M)
Marc BROCOT (Ma)
DICONNE (M)
DOREAU (M)
VIRELY-ROUGEOT (M)
FOUGERAY DE BEAUCLAIR
CHARLEUX (S)
CHOUPETTE (S)
CRUCHANDEAU
MEIX (SA)
COTE CHALONNAISE
RULLY
CREMANTS


LAROCHETTE (Crémant)
Michel PRUNIER (Crémant)
POLETTE
Jean GIRARD (Crémant)
Pascal HENRY (Crémant)
NINOT (Rully)
POUILLY FUISSE
SAINT-VERAN
MACON
BOURGOGNE
AUVIGUE
BRUYÈRE
CHALET POUILLY
DENUZILLER
LAROCHETTE
Roger LUQUET
PAQUET
BERGER-RIVE
FEUILLARDE
GONDARD-PERRIN
HOUBLIN



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHABLIS
SAINT BRIS
AUTRES

ERABLE
ELLEVIN
GUETTE SOLEIL
CORTON
PERNAND-VERGELESSES


PULIGNY-MONTRACHET
BADER-MIMEUR
(CHANGARNIER (M))
MAROSLAVAC-LÉGER (PM)
MEURSAULT
MARSANNAY
AUXEY-DURESSES
SAINT-AUBIN
ROCHE BRULEE
COTE CHALONNAISE
RULLY
CREMANTS


THALIE (Crémant)
VITTEAUT-ALBERTI (Crémant)
Claude GHEERAERT*
POUILLY FUISSE
SAINT-VERAN
MACON
BOURGOGNE
Ch. FUISSE
Château de VINZELLES*



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHABLIS
SAINT BRIS
AUTRES

MOTTE
LETESSIER-TIXIER
CORTON
PERNAND-VERGELESSES


Jean FERY et Fils (PV)*
PULIGNY-MONTRACHET
René MONNIER (M)
MEURSAULT
MARSANNAY
AUXEY-DURESSES
SAINT-AUBIN
GERMAIN et Fils (SR)
COTE CHALONNAISE
RULLY
CREMANTS


ROIS MAGES (Rully)*
POUILLY FUISSE
SAINT-VERAN
MACON
BOURGOGNE
COLLOVRAY-TERRIER
Dom. CRAIS (SV)*

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine Alban ROBLIN


La famille Roblin cultive la vigne sur les coteaux Sancerrois depuis plusieurs générations. Une exploitation de 12 ha qui se situe autour du village de Maimbray. Le domaine est conduit en agriculture raisonnée. Afin de limiter l’érosion, et dans un souci de respect de la nature des sols et de l’environnement, la majeure partie du vignoble est enherbée, la bande de terre sous le rang étant travaillée mécaniquement.  “Pour ce millésime 2014, nous dit Alban Roblin, malgré un été désastreux, le beau mois sec de septembre, nous a permis de faire une belle récolte saine. Cela nous donne un vin bien représentatif de l’appellation, avec un bel équilibre, sur l’agrume, qui va continuer à mûrir avec le temps. Il est déjà gras, avec une belle richesse. Le rouge a une couleur rubis bien prononcée, c’est un vin riche et concentré, et le rosé a une belle robe saumonée.” Tout en bouche, ce Sancerre blanc cuvée Alban Roblin 2013, sol argilo-calcaire, vinification traditionnelle en cuves Inox avec contrôle des températures puis élevage sur lies fines avec remontage 4 à 5 mois, légère filtration avant la mise en bouteille... est vraiment remarquable, très bien équilibré en acidité, avec ces arômes de pomme et de tilleul, de bouche subtile, un vin d’une grande finesse, racé, séduisant par sa structure distinguée en finale. Le Sancerre blanc cuvée Héritage 2012, vinifié sur lies fines pendant une dizaine de mois en fûts de chêne, est plus rond, et mêle puissance et souplesse.  Belle réussite encore avec ce Sancerre rouge 2013, qui possède un charnu bien présent et cette charpente à la fois riche et souple, avec ces notes de petits fruits à noyau, aux tanins présents mais bien ronds. Excellent Sancerre rosé 2013, aux parfums intenses et frais de fruits rouges, associés à de discrètes notes florales, très agréable.


La Rabotine
18300 Sury-en-Vaux
Téléphone :02 48 79 31 15 et 06 82 74 05 31
Télécopie :02 48 79 31 15
Email : roblin.larabotine@orange.fr
Site personnel : www.alban-roblin-sancerre.fr

Château PÉPUSQUE


Au sommet. Le vignoble s’étend autour du village de Pépieux et sur les premières pentes de la montagne Noire, en AOC Minervois. Le climat y est très sec et chaud mais le vent qui descend de la montagne apporte fraîcheur et parfums. Les coteaux de Pépieux offrent un terroir exceptionnel donnant des vins élégants ayant une fraîcheur, une acidité remarquées par les connaisseurs. C'est là qu'est né le “vin des Cathares” qui a fait la réputation du village et on y trouve aujourd'hui les Syrahs aux arômes de cassis et de réglisse. Le Domaine bénéficie aussi de vignes sur le Terroir de La Livinière, classé première “appellation village” des AOC du Languedoc. Profitant de cette situation exceptionnelle, Renée et Benoît Laburthe sont revenus travailler les vignes de leur grand-père, en 1986. “En 2014, nous explique Benoît Laburthe, malgré des conditions difficiles et grâce à notre travail en amont (ébourgeonnage, vendanges en vert), nous avons pu rentrer une récolte saine et mûre. Cela nous donne un vin parfumé, riche avec de la matière et un degré maîtrisé, frais et bien plein.” Bien typé, le Minervois Les Terres Fines 2013, d’une belle charpente, avec de la matière et des tanins, aux arômes de fruits rouges et de sous-bois, de couleur pourpre intense, au nez avec des notes de violette, des nuances de garrigue et de cerise noire. Beau Minervois La Livinière cuvée Les Cailloux Blancs rouge 2013, 100% Syrah, bien coloré et charpenté, au nez dominé par les petits fruits rouges à noyau et des accents de fumé, de belle évolution. Dans la lignée, cet autre Minervois La Livinière cuvée Les Petits Cailloux rouge 2013, au nez persistant et subtil à la fois, aux notes de petits fruits mûrs (cassis, griotte) et de musc, aux tanins riches et bien fondus. Plus souple, plus facile à boire, le Minervois Les Gravettes rouge 2014, est corsé et sent la groseille, bien vinifié comme le joli Minervois Perle de rosée, Cinsault et Grenache, tout en séduction, un vin où la mûre s’associe à la framboise, une bouche intense et raffinée à la fois. 

Renée et Benoît Laburthe
7, rue du 11 Novembre 1918
11700 Pépieux
Téléphone :04 68 91 41 38
Email : chateau.pepusque@orange.fr
Site personnel : www-chateau-pepusque.leminervois.com

Château NOZIÈRES


Une exploitation familiale située sur la commune de Viré-sur-Lot, en plein cœur de l'appellation. Son vignoble de 40 ha, planté est-ouest, sur des terrasses argilo-calcaires et argilo-siliceuses, bénéficie d'un ensoleillement idéal pour une maturité parfaite. Remarquable Cahors cuvée Ambroise de l'Her 2011, 90% de Malbec et 10% Merlot, de couleur profonde, concentré, avec un nez de fruits cuits, très harmonieux au nez comme en bouche, un vin parfumé, aux connotations de mûre et de poivre au palais. Le 2010 est superbe, un vin opulent, avec une structure harmonieuse, bien ferme, aux tanins riches et très équilibrés, aux notes de fruits mûrs (cassis, prune...), avec, en bouche, des nuances de cuir. Le Cahors Château Nozières 2011 (80% Cot, 20% Merlot sur sol argilo-calcaire, élevage en cuves Inox), coloré et typé, aux notes de mûre et de pruneau, aux tanins fermes et savoureux à la fois, d’excellente base tannique, de très bonne garde. Excellent Cahors L’Élégance 2012, pur Cot sur sol argilo-siliceux, issu de la plus vieille parcelle, cuvaison longue, élevage en barriques neuves durant 12 mois, au nez de fruits cuits et d’humus, aux tanins équilibrés, à la fois puissant et rond. Goûtez l’IGP blanc sec (Sauvignon et Chardonnay), ample, de bouche pleine.

Famille Maradenne Guitard
Bru
46700 Viré-sur-Lot
Téléphone :05 65 36 52 73
Télécopie :05 65 36 50 62
Email : chateaunozieres@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateaunozieres.com

CHATEAU LAROQUE


Depuis plus de quarante ans le Château appartient à la famille Beaumartin. Cette superbe demeure féodale du XIIe reconstruite sous Louis XIV, lui vaut le surnom de "Petit Versailles". Le vignoble s'étend sur 58 hectares de vignes situés sur un superbe terroir. Il s'agit de plusieurs coteaux argilo-calcaires situés sur les hauts de Saint-Emilion et profitant d'un excellent ensoleillement. Les vendanges manuelles sont effectuées en fonction de la maturité des raisins, parcelle par parcelle. La vinification pratiquée en petites cuves permet d'isoler chaque lot de raisin et d'affiner la complémentarité des terroirs. Les cuvaisons sont longues et très surveillées, le vin vieillit ensuite en barriques durant 12 mois. Beaucoup de précautions et de soins apportés aux différentes étapes de l'élaboration du vin permettent d'obtenir une très haute qualité. Le vin est d'une belle robe d'un rouge sombre et profond. On note des arômes d'épices et de fruits noirs, en bouche, l'attaque est puissante et volumineuse, le vin est très élégant avec des tanins mûrs et fins, la finale est persistante, avec un très beau potentiel de vieillissement.

Famille Beaumartin
Saint-Christophe-des-Bardes
33330 Saint-Emilion
Téléphone :05 57 24 77 28
Télécopie :05 57 24 63 65
Site : chateaularoque
Site personnel : www.chateau-laroque.com


> Nos dégustations de la semaine

BARILLOT Père et Fils


Au sommet. Né aux environs de 1770, le domaine familial est situé au coeur du vignoble de Pouilly, sur 11 ha (95 % en Sauvignon duquel est issu le Pouilly-Fumé et 5 % en Chasselas, qui produit le Pouilly-sur-Loire, terrains argilo-calcaires, élevage en cuves Inox thermo-régulées).
J'ai beaucoup aimé le Pouilly-Fumé Camillium 2012, issu de vieilles vignes, un vin fin, subtil au nez comme en bouche (noix fraîche, poire...), d'une grande persistance aromatique, de couleur jaune paille, d'une belle longueur, idéal sur des brochettes de fruits de mer, et toujours à un prix défiant vraiment toute concurrence (7,60€). Le 2012 dégage un nez minéral, un vin ferme et suave en bouche, très persistant, où s'entremêlent des notes d'amande, de pêche et de bruyère. Excellent Pouilly-Fumé 2012, de jolie robe brillante, tout en distinction, au nez dominé par les fruits mûrs et les petits fruits secs, tout en subtilité aromatique (7€). Le Pouilly-sur-Loire 2012, bien représentatif de cette appellation qui reste souvent dans l'ombre du Pouilly-Fumé et mérite pourtant l'intérêt, une valeur sûre de la région, aux notes florales intenses, à déboucher sur des huîtres au four, vraiment très abordable (5€). Aucune hésitation.
36, rue Louis-Joseph-Gousse - Le Bouchot
58150 Pouilly-sur-Loire
Tél. : 03 86 39 15 29
Fax : 03 86 39 09 52
Email : barillotpouilly@wanadoo.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Château des ARRAS


Situé sur un coteau dominant la Dordogne, ce vignoble de 27 ha clos de mur, est une propriété familiale depuis plus de 100 ans. Méthode culturale en agriculture raisonnée, en harmonie avec la nature et l’environnement.
On y goûte ce Bordeaux Supérieur cuvée Elles 2010, au nez persistant (griotte, violette), un vin équilibré, gras, aux tanins savoureux, de bouche classique, de charpente soutenue, avec une jolie finale parfumée au palais (pruneau, épices), de robe intense (11,50 €). Le Bordeaux Supérieur cuvée Prestige 2010 est de bouche dense et puissante, aux tanins bien fondus et harmonieux, au bouquet complexe où s’entremêlent des senteurs de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse, vraiment abordable (7,50 €). Le 2009, corsé et riche en couleur comme en matière, au nez subtil de fruits à noyau, légèrement épicé, est tout en bouche, de très bonne garde.

Famille Rozier

Château REDORTIER


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. J’apprécie depuis le premier Guide le chaleureux Étienne de Menthon, fidèle au poste, qui peut être fier d’avoir su transmettre à ses deux filles sa passion du vin et le patrimoine de son cru.
Le Château compte 35 ha de vignes pratiquement d’un seul tenant, particulièrement bien situées face aux prestigieuses Dentelles de Montmirail. Le terroir est exceptionnel avec ces vignes plantées à 400 m d’altitude, exposées plein sud sur des coteaux, bénéficiant d’un sol argilo-calcaire et de la sécheresse estivale. Le travail y est difficile (chenilles et quatre roues motrices obligatoires). Le château était jadis un château fortifié très important défendant la principauté d’Orange. C’est en 1956 qu’Étienne de Menthon, ingénieur agronome, remit le domaine en état. Par respect pour l’environnement et afin de favoriser le caractère naturel du vin, la lutte contre les maladies de la vigne est menée de façon raisonnée. Les rendements sont bien sûr volontairement maîtrisés de 30 à 35 hl/ha, un vrai gage de qualité. Pour tous les Vins, le pressurage est léger et la température est contrôlée tout au long des fermentations. Les rouges passeront deux hivers en cuves avant leur mise en bouteilles, les Vins subissent peu de traitements physiques pour leur garder tous leurs arômes et leur qualité intrinsèque. Les Vins ne séjournent pas en bois, la qualité des terroirs s’exprime à plein et leur confère ce caractère boisé naturel suffisant.
Superbe cru Beaumes-de-Venise Le Château de Mon Père 2009, médaille d’Or au concours général agricole Paris, concentré et très riche, de couleur grenat soutenu et intense, au nez de fruits surmûris, de truffe et de poivre, de garde (18,50 e). “Dans le même esprit que “Monsieur le Comte”, me précise Isabelle de Menthon, cette nouvelle cuvée est un vin puissant, à la structure élégante, aux arômes de fruits mûrs et d'épices douces que le bois accompagne sans jamais dominer. Les raisins sont issus des fameuses Terres Jaunes du Trias. L’étiquette de cette cuvée représente la maison familiale peinte au début du XXe siècle par Pierre de Champeville.”
Dans la lignée, ce cru Beaumes-de-Venise Monsieur Le Comte 2009, où dominent les fruits cuits et les sous-bois, est un beau vin dense, complexe, savoureux, mêlant structure et élégance en bouche avec une touche poivrée (15,65e). “Notre Beaumes-de Venise Cuvée Monsieur le Comte, en hommage à mon grand-père, est une sélection parcellaire, poursuit Isabelle de Menthon, uniquement les terres jaunes de type trias. Le vin est très riche, charpenté, très équilibré, tout en douceur, d’une grande longueur et complexité, une belle réussite dont nous sommes fiers et qui a reçu le meilleur accueil des amateurs. Le vin est différent du Redortier Traditionnel avec l’étiquette bleue, plus fruité, moins charpenté. Nous avons des 2005 à la vente, ce qui est assez rare. Nous avons préféré laisser le vin vieillir quelques années en bouteilles pour lui laisser le temps d’être parfait pour la dégustation. Le 2007 est un vin très concentré, très complexe, épicé, un millésime que l’on ne réussit pas forcément aussi bien chaque année. Cette cuvée est issue de raisins vendangés à mâturité optimale; on obtient un vin concentré, structuré, d’une grande complexité aromatique, avec beaucoup de matière, de garde, très persistant en bouche, un superbe vin. Cette cuvée est présentée dans une jolie bouteille “haut de gamme”. Notre grand-père, François de Menthon, était un homme politique important : compagnon de la Libération, Ministre de la justice du Général de Gaulle à la fin de la 4e République, premier Président du Conseil de l’Europe. Ma sœur et moi, qui allions en vacances chez lui lorsque nous étions petites, étions toujours surprises d’entendre les villageois appeler notre grand-père si discret “Monsieur le Comte”, c’est un clin d’oeil sympathique à notre histoire familiale.”
Le Beaumes-de-Venise rouge 2010 est très savoureux, développant une bouche charnue, un très joli vin de robe rubis, au nez concentré (violette et cassis), aux tanins bien fondus mais bien présents (9,50 e). Beau Gigondas rouge 2010, où dominent des notes de cassis, de griotte et d'épices, parfumé au palais, structuré, d'une finale étoffée. 
Très joli CDR rosé Côté Dentelles 2013, au nez de rose et de garrigue, délicat, franc, développant en bouche des arômes puissants de fruits frais. Il y a encore leur CDR blanc Côté Dentelle 2013, rond au nez comme en bouche, vif et dense à la fois, persistant et aromatique, d'une belle finale, le CDR rouge Côté Dentelles 2013, riche et souple à la fois, avec des connotations de fraise des bois, de violette et d'épices, et le Ventoux rouge Côté Suzette 2013, de bouche gourmande, de robe rubis intense, finement bouqueté, au nez ample où dominent la violette et le cassis, aux tanins fondus, souple au palais comme il se doit. 
Si la cave est ouverte tous les jours sans exception, de 10h à 12h et de 14h à 18h, il existe aussi un caveau secondaire dans le village même de Suzette, ouvert d’avril à octobre, “La Grange de Château Redortier”. Superbe rapport qualité-prix-typicité.

Isabelle et Sabine de Menthon

> Les précédentes éditions

Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013
Edition du 23/04/2013
Edition du 16/04/2013
Edition du 09/04/2013
Edition du 02/04/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 19/03/2013
Edition du 12/03/2013
Edition du 05/03/2013
Edition du 26/02/2013
Edition du 19/02/2013
Edition du 12/02/2013
Edition du 05/02/2013
Edition du 29/01/2013
Edition du 22/01/2013
Edition du 15/01/2013
Edition du 08/01/2013
Edition du 01/01/2013
Edition du 25/12/2012
Edition du 18/12/2012
Edition du 11/12/2012
Edition du 04/12/2012
Edition du 27/11/2012
Edition du 20/11/2012
Edition du 13/11/2012
Edition du 06/11/2012
Edition du 30/10/2012
Edition du 23/10/2012
Edition du 16/10/2012
Edition du 09/10/2012
Edition du 02/10/2012
Edition du 25/09/2012
Edition du 18/09/2012
Edition du 11/09/2012
Edition du 04/09/2012
Edition du 28/08/2012

 



Château REDORTIER


Domaine BEAUVALCINTE


Château LAROQUE


Château PIRON


Clos LABARDE


BARDY-CHAUFFERT


CLOS CENTEILLES


Château BOURSEAU


Gérard TREMBLAY


Domaine de La VIEILLE


Domaine COQUARD-LOISON-FLEUROT


Domaine BROBECKER


Domaine BANNERET


POL ROGER



DOMAINE LES TERRES DE MALLYCE


CHATEAU REDORTIER


DOMAINE DE L'AMAUVE


CHATEAU VALGUY


CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


CHAMPAGNE LIONNEL CARREAU


EARL FREY CHARLES ET DOMINIQUE


DOMAINE DE ROSIERS


DOMAINE TROTEREAU


CHATEAU FABAS


SCEA CHATEAU CAILLIVET


DOMAINE PIERRE GELIN


CHATEAU TOULOUZE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales