Guide Des Vins De France

Edition du 16/02/2016
 

Erick de Sousa

Sommet

De SOUSA et Fils

Le Champagne de Sousa, c’est une famille, une équipe. D’un naturel réservé et modeste, Érick, aidé de son épouse Michelle, a su faire partager son enthousiasme à ses enfants, qui ont rejoint l’entreprise familiale. Une vraie réussite de passion, de volonté et de philosophie du vin, viscéralement attachée à l’amour de la terre. Sa force, c’est de sortir de grandes cuvées racées, marquées par ces terroirs de Grands Crus, toutes passionnantes, de la plus minérale à la plus suave : Caudalies, Umami... Du (très) grand art !


Son vignoble est situé sur les plus beaux terroirs classés Grands Crus de Chardonnay : Avize, Oger, Cramant, le Mesnil-sur-Oger, mais aussi de Pinots noirs situés à Aÿ et Ambonnay. Ses terroirs bénéficient d’une orientation idéale sud-sud-est, d’un ensoleillement maximal mais aussi et surtout d’un sol crayeux, qui procurent aux Champagnes, finesse, élégance et une belle minéralité. Les vignes sont en culture Bio depuis plusieurs années (certification en 2010). Aucun pesticide ni engrais chimique, mais, au contraire matières organiques naturelles (plantes et minéraux) pour protéger la vigne. Ceci pour inciter la vigne à se défendre et à puiser en profondeur les oligo-éléments spécifiques à chaque terroir, ce qui donne toutes ces caractéristiques propres à ses Champagnes, provenant de raisins concentrés et mûrs issus de très vieilles vignes (50 à 70 ans), “Cela fait 10 ans, raconte Érick de Sousa, que nous cultivons en Biodynamie, et je vous assure que dans des années délicates, on voit ce que cela apporte, les vignes se défendent mieux. Par exemple, pour le millésime 2011, assez délicat, nous avons rentré une belle récolte de raisins très sains, bien mûrs avec un bon taux d’acidité. Pour la troisième année consécutive, nous obtenons un beau millésime, c’est une grande satisfaction. Dans nos terroirs, nous avons été épargnés, et tous nos traitements en Bio et Biodynamie que nous effectuons nous ont permis de faire la différence. Nos vignes ont extrêmement bien réagi. Nous avons en majorité des vieilles vignes qui sont moins chargées en grappes, les raisins sont moins gonflés et résistent bien mieux.” En septembre 2014, nous avons sorti cette nouvelle Cuvée Umami qui a rencontré un très beau succès, un Champagne de très haut de gamme à un prix relativement élevé, cela n’a pas empêché une grosse demande de nos importateurs et des clients particuliers. La presse a également manifesté un vif intérêt aussi pour cette nouveauté. Umami est la 5e saveur particulière, très connue aux Etats-Unis et dans les pays asiatiques, mais très peu en Europe. Les consommateurs étaient intrigués par ce nom : dans un premier temps, son explication a suscité de la curiosité qui s’est transformée, au cours de la dégustation, par une réelle séduction pour ce grand Champagne, très savoureux. La cuvée Umami est un Millésime 2009. Notre idée est que nous puissions toujours proposer à nos clients cette très belle cuvée dans dix ans car elle a un potentiel d’évolution important. Pour élaborer cette Cuvée nous avons, en effet, choisi ce millésime 2009, qui est très rond, long et souple, sélectionné précisément les terroirs adaptés des Grands Crus, puis effectué des assemblages judicieux, des Chardonnays et Pinots noir très soyeux, et obtenir ce Champagne que nous avions imaginé. Cette 5e saveur Umami symbolise l’onctuosité, la saveur, et cela se retrouve dans ce Champagne qui emplit bien la bouche. Par exemple, nous n’aurions pas pu faire une cuvée Umami en 2014 où l’acidité est un peu au-dessus de la moyenne, ce qui n’est pas dans le style de la Cuvée Umami. Il faut donc attendre l’année qui s’y prête pour faire une cuvée signée Umami. Cette année, nous sortons une nouvelle cuvée, Mycorhize. Une cuvée caractérisée par sa minéralité et son terroir alors que, dans Umami, c’est le côté savoureux qui ressort. Cela fait, en effet, 5 ou 6 ans que nous cultivons une partie des vignes avec le cheval, cela a pour but de ne pas trop tasser les sols et de préserver une flore microbienne, nous sommes en culture Biodynamie depuis 15 ans, c’est donc un sujet qui nous tient à cœur. Le tassement du sol après le passage des tracteurs est très néfaste à l’épanouissement des vignes. Le cheval tasse, bien évidemment, beaucoup moins les sols après son passage. Nous avons fait un lot spécial avec toutes ces vignes travaillées avec le cheval pour voir l ‘impact sur la qualité du Champagne. Cela apporte une richesse minérale certaine que nous voulons vérifier durant des années, voir son évolution, d’où la création de cette cuvée Mycorhize. C’est une grande cuvée de terroir, qui s’exprime au mieux dans ces Grands Crus d’Avize, avec ce côté minéral, de craie fraîche.” Il y a donc cette Superbe cuvée Mycorhize (du nom du résultat de l’association symbiotique entre des chamignons et les racines des plantes), un Grand Cru Extra brut d’une extrème délicatesse, qui fleure la rose et le pamplemousse, dévoilant au palais une richesse raffinée, un très grand Champagne, très spécifique, dense, vraiment très charmeur.  “Les autres cuvées sont dans la continuité de ce que nous faisons : Brut réserve… Caudalies… Pour les millésimés, nous proposons toujours les 2005 et 2006. Nous sortirons probablement le 2008 en 2016, c’est encore très jeune et très frais donc rien ne presse.” La cuvée des Caudalies Blanc de Blancs Grand Cru est une réussite personnelle d’Érick qui parvient à un tel résultat qualitatif. Cette Cuvée est réalisée uniquement à partir de raisins en provenance des vieilles vignes de plus de 50 ans. Vinification 100% en fûts de chêne et subtil assemblage de toutes les années de récolte depuis 1995. Belle fraîcheur et surtout beaucoup d’élégance, un charme captivant, grande complexité et large palette aromatique. Robe clair, dorée, fines bulles, grande complexité et finesse, très belle typicité Chardonnay, du fruité, de la maturité, de la générosité, des notes crémeuses fort savoureuses, un Champagne de prestige pour accompagner des mets raffinés : homard, sole, foie gras, chapon, risotto au homard et à la truffe blanche...

   

Erick de Sousa

Érick et Michelle de Sousa
12, place Léon-Bourgeois - BP 2
51190 Avize
Téléphone : 03 26 57 53 29
Télécopie : 03 26 52 30 64
Email : contact@champagnedesousa.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT ALSACE
e_alsace.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

RIESLING
7 VIGNES
BESTHEIM
BECK/REMPART
GRESSER
Georges KLEIN
G. METZ
REINHART
SCHAEFFER-WOERLY
VIELWEBER
SCHLÉRET
ZOELLER
P. ARNOLD
Jean-Louis KAMM
GEWURTZTRAMINER
BESTHEIM
D. PETERMANN
HAEGI
HAULLER
Lucien SCHIRMER
BAUMANN ZIRGEL
Pierre FRICK
André HARTMANN
FREY-SOHLER
BECKER
C. BLEGER
DUSSOURT
R. FALLER
TOKAY PINOT BLANC
Cave HUNAWIHR
Ch.et Dom. FREY
René KOCH
REYSZ-JOST
SCHLÉRET
Aline et Rémy SIMON
RUHLMANN-SCHUTZ
Edmond RENTZ
GILG
P. SCHAEFFER
SCHLUMBERGER
CREMANTS PINOT NOIR
BESTHEIM
Pierre FRICK (PB)
André HARTMANN (PN)
Ch. et Dom. FREY
HUBER et BLEGER
Jacques ILTIS
Georges KLEIN
STOEFFLER
Aline et Rémy SIMON
VENDANGES TARDIVES (et SGN)
Ch.et Dom. FREY
GRESSER
HAEGI
HAULLER
Jacques ILTIS
René KOCH
REYSZ-JOST
SCHAEFFER-WOERLY
SCHLÉRET
ZOELLER
Fernand ENGEL
René FLECK



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

RIESLING
(DOPFF ET IRION*)
Victor HERTZ
Edgar SCHALLER
Château d'ORSCHWIHR
SAINT REMY
GEWURTZTRAMINER
GOCKER*
(H. REYSER*)
(Claude BERGER*)
KLINGENFUS
(Damien KELHETTER)
J. et C. LINDENLAUB
FACKER-ACKERMANN
GSELL
HAEGELIN
TOKAY PINOT BLANC
Cave KAES (Muscat)*
CAVE PFAFFENHEIM
HALBEISEN (Muscat)
KIRSCHNER
(2 LUNES)
André ANCEL
STINTZI*
M-C et P. BORÈS
CREMANTS PINOT NOIR
Eric LICHTLÉ
VENDANGES TARDIVES (et SGN)
(BROBECKER*)
Philippe SOHLER

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

RIESLING
(BLANCK)
Maurice SCHOECH*
(Charles BAUR)
(KOESTEL)
GEWURTZTRAMINER
(Léon BOESCH)
TOKAY PINOT BLANC
(Jean BUTTERLIN)
CREMANTS PINOT NOIR
VENDANGES TARDIVES (et SGN)

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Château TOULOUZE


Au sommet. “Les terres du Château Toulouze, m’expliquent ces propriétaires sympathiques, dépendaient d’un vaste ensemble foncier, propriété du Château de Vayres. Ce dernier, édifié au XIIIe siècle à l’emplacement d’un oppidum gallo-romain dominant la Dordogne, fut une des résidences du roi Henri IV. La propriété dans sa forme actuelle, 27 ha d’un seul tenant, bâtiments et vignoble, correspond à ce qui subsiste d’un vaste domaine viticole et d’élevage de plus de 70 ha, édifié à la fin du XIIIe siècle, à la suite de la Révolution française et démantelé petit à petit par le jeu des successions. Le vignoble totalement restructuré en 1986, exprime la montée en puissance de l’expression du terroir. Cela donne des vins à la chair plus ample, généreuse, fruités mais avec des tanins élégants empreints de finesses. Des vins équilibrés et harmonieux, que l’on peut déguster jeunes après une large aération en carafe, mais qui offrent selon les millésimes un excellent potentiel de garde, en moyenne de 10 à 15 ans. “En 2013, nous dit Alain Cailley, nous avons eu de gros problèmes de maturation, d'où pourriture, mais le maximum d'attentions a été porté aux grappes non matures qui ont été enlevées, ce qui a donné un très bon millésime mais un faible rendement : 25 hl/ha ! Le millésime 2014 a souffert de Botrytis, de pourriture et d'un manque de maturation, mais a été sauvé par l'exceptionnel mois de Septembre. Peu de volume  : 40 hl/ha, en revanche, très belle qualité: matière, couleur, structure sont présentes. En 2015, nous proposons les 2010, 2012 et 2013.” On comprend sa place dans le Classement en débouchant ce Graves de Vayres Grande cuvée 2011 (Merlot majoritaire, 20% de Cabernets, vendanges manuelles et tardives pour rechercher la maturité, élevage 12 mois en 1/2 muids de chêne, mise en bouteilles 18 mois après les vendanges, filtration douce), très typé, au nez dominé par le cuir et les framboises, d’une belle intensité en bouche, qui allie distinction et richesse, un vin ample et très savoureux, d’une belle finale. Excellent Graves de Vayres rouge Fûts de Chêne 2010, de bouche puissante, très fin, bien charpenté et équilibré, parfumé (griotte, humus...), bien classique. Le 2009 est riche en couleur comme en arômes, sent les fruits cuits et les épices, un vin bien ferme en bouche. Le Bordeaux Supérieur Château Le Maine Martin Sélection Vieilles Vignes 2010 (65% Merlot, 20% Cabernet franc, et 15% Cabernet-Sauvignon), classique et coloré, est rès parfumé avec ces nuances de mûre et de griotte, riche en couleur, alliant finesse et structure au palais. Le Bordeaux Supérieur cuvée Nouvelle Génération 2010 (Merlot 75%, 25% de Cabernets, vendanges manuelles, vinification parcellaire, cuves ciment et Inox, macération post fermentaire 15 à 20 jours...), est un vin de belle robe pourpre, aux tanins mûrs mais tout aussi présents, dominé par le cuir, le cassis et la framboise, charnu comme il le faut.

Jérôme, Évelyne et Alain Cailley
12, rue de la Ruade - BP 28
33450 Saint-Sulpice-et-Cameyrac
Téléphone :05 56 30 85 47
Télécopie :05 56 30 87 29
Email : alaincailley@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/chateautoulouze
Site personnel : www.chateauxcailley.com

Château de PARENCHÈRE


Le vignoble jouxte les départements de la Dordogne et du Lot-et-Garonne, et présente, de ce fait, un terroir très particulier dans le Bordelais, composé d’argilo-calcaire avec une très forte teneur en argile, ce qui explique en partie la puissance des vins qui y sont produits. La superficie de la propriété est de 153 ha. Le vignoble est concentré sur 63 ha, plantés sur les parcelles les mieux exposées du domaine. Ample et savoureux, ce Bordeaux Supérieur cuvée Raphaël 2012 (70% Merlot, 15% Cabernet-Sauvignon et 15% Cabernet franc), est unbeau vin, aux arômes persistants de petits fruits noirs mûrs avec des notes de cannelle, un vin structuré, d’excellente évolution. Le 2011, généreux, est ferme, très parfumé, et marie élégamment une finesse tannique à une rondeur persistante.  Le Bordeaux Supérieur 2012, très équilibré, au nez de cerise, d'épices et d’humus, est riche en couleur comme en matière, de charpente élégante. Excellent Bordeaux blanc sec 2014 (70% Sauvignon blanc, 15% Sémillon et 15% de Muscadelle), où l’on retrouve des nuances de citron et de narcisse, tout en bouche, très agréable comme le Bordeaux Clairet, légèrement épicé, avec ce nez de fleurs fraîches, associant nervosité, suavité et une belle finale. Vous aimerez ce Bordeaux Supérieur cuvée Raphaël 2011, un vin riche et généreux, ferme, à dominante de pruneau et de cannelle, qui marie élégamment une finesse tannique à une rondeur persistante, d'excellente évolution. Le 2010 est tout en bouche, avec des notes caractéristiques de fruits noirs et d'épices, très bien élevé, de garde. Le Bordeaux Supérieur 2011, bien classique du millésime, dégage des notes complexes de mûre et d'humus, aux tanins ronds, de bouche charnue comme il le faut. Excellent Bordeaux Clairet 2013, légèrement épicé, de robe légère, avec ce nez de fleurs fraîches, associant nervosité, suavité et une belle finale au palais. Joli Bordeaux blanc sec 2013, floral, harmonieux, un vin qui sent bon la narcisse et les fruits mûrs, souple et frais.

Directeur : Richard Curty
BP 57
33220 Ligueux
Téléphone :05 57 46 04 17
Télécopie :05 57 46 42 80
Email : info@parenchere.com
Site personnel : www.parenchere.com

Château CANON-CHAIGNEAU


Dès le début du XVe siècle, les moines de la région exploitèrent cette propriété. Un domaine de 21 ha d'un seul tenant sur le plateau de Néac. Terrain maigre argilo-sablonneux sur un tapis de crasse de fer (60% Merlot, 35% Cabernet, 5% Pressac). Voilà un superbe Lalande-de-Pomerol 2011, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, structuré, avec des tanins soyeux, un vin à la fois charnu et distingué. Très beau 2010, charpenté, corsé, de robe soutenue, ample et distingué en bouche, au nez légèrement épicé, avec des nuances de prune et de griotte mûre, aux tanins bien présents et fondus à la fois, très charmeur, de garde. Le 2009 est l’une des plus jolies bouteilles de cette appellation, riche en couleur comme en matière, au nez complexe de fruits rouges à noyau et d’épices, très élégant, aux tanins soutenus auxquels il faut donner le temps de se fondre. Un millésime qui a largement mérité sa médaille d’Or à Bordeaux et un coup de cœur en Chine ! Le 2007, charnu, d’une grande finesse, au nez subtil marqué par le cuir, la cerise et les épices, aux tanins denses et puissants, est un vin très savoureux actuellement, gras en bouche, d’une très jolie finale. Remarquable 2006, au nez complexe où dominent la groseille et l’humus, de bouche charnue, un vin coloré et dense, qui allie puissance et finesse. Beau 2005, vraiment délicieux actuellement, très charmeur, au nez subtil où dominent le cuir et le pruneau confit, d’une très jolie concentration, aux tanins réels et fins, légèrement épicé comme il se doit. Le 2002 est très bon, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits mûrs, un vin riche, très équilibré, d’une belle longueur, de bouche puissante. Le 2000 est remarquable, riche et subtil au nez comme en finale, aux senteurs de fruits macérés et de sous-bois, de garde. Le 1999 est vraiment très agréable aujourd’hui, très coloré, où se mêlent la griotte et l’humus, aux nuances épicées, dense, d’une base tannique souple, de très bonne charpente comme ce 1997, avec des notes de fruits noirs et d’épices, un vin qui demande une cuisine raffinée.

Famille Marin-Audra
13, Chaigneau - BP 2
33500 Néac
Téléphone :05 57 24 69 13
Télécopie :05 57 24 69 11
Email : suzanne.marin@wanadoo.fr
Site personnel : www.canon-chaigneau.com

DOMAINE FOUGERAY DE BEAUCLAIR


Ce domaine familial fut créé en 1978 par Jean-Louis et Evelyne Fougeray, par acquisition et fermage de vignes dans de prestigieuses appellations bourguignonnes de la Côte de Nuits et de la Côte de Beaune. C’est en 1999 que Patrice Ollivier le gendre, a repris la direction ainsi que la vinification du Domaine. Le vignoble s’étend aujourd’hui sur 17 ha de Marsannay La Côte jusqu’à Puligny-Montrachet, notre dernière acquisition. Les bouteilles dégustées sont particulièrement savoureuses. Il y a ce grand Bonnes-Mares 2011, l’un des vins les plus séduisants de ce millésime, d’une belle robe de couleur intense et soutenue, d’un très bel équilibre en bouche, riche et concentré, un grand vin ample, racé, avec ces notes caractéristiques de petits fruits rouges frais, d’épices et de truffe, très prometteur. Le Marsannay Les Saint Jacques rouge 2011, parfumé, aux tanins fermes et fondus à la fois, légèrement épicé comme il se doit, est très représentatif de ce terroir particulier, d’excellente évolution. Le Marsannay rouge Les Favières 2011, aux tanins souples, aux notes subtiles de fruits rouges mûrs (cerise, cassis) et d’humus, est un vin ample et de jolie charpente, très persistant, de très bonne évolution. Le Marsannay blanc Les Aiges Pruniers 2012, fin et riche à la fois, aux notes complexes de pêche et de noix, de mousse très abondante, est charmeur et chaleureux, tout en finesse d’arômes.  Superbe Chambertin Les Seuvrées 2011, de robe profonde, aux arômes persistants de petits fruits rouges mûrs avec des notes d’épices, de cuir, de truffe, un vin d’une grande structure, avec des tanins veloutés mais denses, d’une très belle finale, de garde, très racé. Le Fixin rouge Clos Marion 2012, au nez délicat (mûre, cassis), de bouche subtilement épicée, un vin qui allie puissance et souplesse, de très bonne évolution comme le Savigny-lès-Beaune rouge Les Golardes 2011, qui est une réussite, un vin gras et coloré, intense, aux nuances de petits fruits macérés. Le Fixin blanc Clos Marion 2012 est dans la lignée, de bouche savoureuse comme ce Savigny-lès-Beaune blanc Les Golardes 2011, suave en bouche, harmonieux, aux arômes de fruits blancs et de lis, d’une jolie richesse aromatique en finale.


44, rue de Mazy
21160 MARSANNAY-LA-COTE
Téléphone :03 80 52 21 12
Télécopie :03 80 58 73 83
Email : fougeraydebeauclair@vinsdusiecle.com
Site : fougeraydebeauclair
Site personnel : www.fougeraydebeauclair.fr


> Nos dégustations de la semaine

Le GRAND CORMIER


J’apprécie depuis plus de trente ans ce viticulteur passionné par la vigne, le vin et l’amour de faire partager cette passion aux visiteurs français et étrangers. Culture de la vigne traditionnelle, sans traitement insecticide chimique, sols argilo-silico-calcaires, avec beaucoup de minerai de fer.
Tous ces efforts se retrouvent dans son Montagne-Saint-Émilion Le Grand Cormier 2010, de robe intense, au nez complexe où dominent les fruits cuits, alliant structure et élégance en bouche, un vin chaleureux et bien charnu comme il le faut, de garde, bien entendu. Beau 2009, avec un nez où dominent la groseille et les épices, tout en complexité aromatique, qui associe richesse et harmonie, aux tanins amples, très équilibré au nez comme en bouche. Le 2007, de robe soutenue et brillante, est d’une belle concentration d'arômes (cassis, épices...). Le 2005, charnu, tout en nuances aromatiques, au nez complexe où dominent le cassis bien mûr et le cuir, de couleur foncée, est un vin corsé et parfumé. Le 2004 est toujours remarquable, de bouche harmonieuse, ronde et mûre, un vin dominé par des notes de réglisse, finement tannique, qui allie une charpente réelle à une jolie souplesse, de bonne garde (7 à 12 € environ). Voir son Château La Plante, région Sud-Ouest.

Jacques Mournaud
Château La Plante
24610 Minzac
Tél. : 05 53 80 77 43
Fax : 05 53 82 16 93

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Château les MOINES


Jean, Alain et Bertrand Carreau forment trois générations de vignerons poursuivant avec affection cette culture transmise par de nombreux ancêtres où l'un des leurs finit par s'ancrer au Château les Moines dans les années 1900. Domaine de 30 ha, sol argilo-calcaire exposé sud, 90% de Merlot et 10% de Cabernet-Sauvignon.
Leur Blaye Côtes de Bordeaux 2011 se goûte très bien, ample, persistant au nez comme en bouche, gras, aux tanins fins, mûrs et savoureux, avec des nuances de groseille et de fumé, est un vin bien structuré.
Alain et Bertrand Carreau

BESTHEIM


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. “Dans un marché en constante évolution où le consommateur cherche à être rassuré par des références, précise-t-on, Bestheim a la volonté de proposer une marque forte et incontournable au cœur du vignoble alsacien. L’ensemble de la gamme Bestheim revêt donc un nouveau design. Le “B” stylisé est le fil conducteur et identitaire de la maison Bestheim, afin d’obtenir une reconnaissance optimale. Ces évolutions portent sur la capsule qui passe en aluminium, le bouchon marqué du logo, les bouteilles Réserves et Médaillées sont désormais en bouteilles marron dite “feuille morte”, des étiquettes adhésives au papier haut de gamme sont verticales afin de mettre la bouteille en valeur. L’objectif avec ce nouvel habillage est d’apporter plus de lisibilité et d’élégance. Autre information à souligner enfin, la gamme Réserve est rebaptisée Classic.
En janvier 2015, nous avons fait une fusion amicale entre voisins, mariage réussi entre la Cave de Kientzheim-Kaysersberg et Bestheim : cela induit une restructuration qualitative du vignoble mais aussi humaine. La recherche d’approvisionnement de qualité, toujours délicate, a conduit à ce mariage. C’est une suite géographique et complémentaire. Cette petite Cave en difficulté a su demander de l’aide à son voisin, la Cave de Bestheim. La Cave de Kientzheim-Kaysersberg, créée en 1955, compte 60 adhérents, et exploite 160 ha soit 1,5 million de bouteilles, dont 15% de Grands Crus et exporte 20% de sa production.
Bestheim est le premier opérateur alsacien avec 1225 ha et 480 familles d’adhérents. La marque vend 15 millions de bouteilles par an et exporte 30% de sa production dans plus de 20 pays. Suite à ce mariage, la nouvelle entité représentera 1385 ha, 540 familles d’adhérents, 15,5 millions de bouteilles. Cette union renforcera des positions déjà bien acquises et tournées vers l’excellence de sa production et la pertinence économique de son modèle. La finalité de Bestheim est d’affirmer son statut de marque référente du vignoble alsacien.
Cette fusion est une nouvelle aventure, ajoute Thierry Schoepfer, après avoir investi il y a peu, 20 millions d’euros dans une nouvelle Cave ultra performante sur le site historique de Bennwihr, nous ajoutons à notre palette de beaux terroirs particulièrement prisés et des Grands Crus à notre gamme.”
Excitez vos papilles avec ce beau Riesling Grand Cru Zinnkoepflé 2012, de robe brillante, un vin puissant et parfumé, tout en finesse aromatique, avec des notes fraîches et minérales à la fois. Le coteau du Zinnkoepflé est un terroir calcaire unique par son microclimat méditerranéen, son exposition sud/sud-est et son sol calcaro-gréseux. C'est le Grand Cru le plus haut d'Alsace culminant à 431 m d'altitude.
Le Pinot Gris Grand Cru Mambourg 2010, tout en structure et parfums (genêt, pêche), de finale délicate, ample et persistante, un vin vraiment racé. Le Pinot Gris Classic 2013, complexe, est un vin racé et charmeur, avec des nuances de fumé bien spécifiques, parfait sur les plats épicés. 
L’Alsace rosé d’Exception 2014, tout en subtilité d’arômes, se goûte vraiment très bien, avec cette bouche séduisante et persistante. On poursuit avec ce très beau Gewurztraminer Grand Cru Mambourg 2012, de grande race, de robe intense, aux notes florales subtiles, de bouche ample, puissant et corsé, d’une longue finale. le Muscat Altereben 2014, savoureux, suave, que je vous conseille sur des asperges à la crème fraîche ou des crêpes aux oeufs de saumon, et ce Pinot Gris lieu-dit Strangenberg 2013, intense au nez comme en bouche, qui associe structure et distinction, avec ces notes de fumé bien spécifiques.
Superbe et puissant Gewurztraminer Grand Cru Zinnkoepflé 2011, marqué par son terroir, au nez de fumé, qui développe une belle association du fruit et de la charpente, avec de la nervosité en finale. Le Gewurztraminer Rayon de Lune 2013, présenté dans une très séduisante bouteille bleue, est tout en vivacité, franc, fruité, très agréable. Plus intense, bien sûr, le Gewurztraminer Grand Cru Marckrain 2013, riche en arômes de fleurs et d’épices, est d’une belle longueur, dense et distingué à la fois, vraiment charmeur. Remarquable Gewurztraminer Vendanges Tardives 2011, puissant au nez comme en bouche, aux notes discrètes de citron confit et de fleurs blanches, d'une grande fraîcheur, d'un grand classicisme. 
La maison est évidemment la référence en Crémants. Le Crémant d’Alsace Grand Prestige 2010, riche au nez, d'une grande complexité aromatique où l'on retrouve des senteurs de citron et d'amande, développe une bouche flatteuse. Remarquable Crémant d’Alsace brut rosé, de jolie robe, avec cette nervosité équilibrée caractéristique, vif et fin, aux notes d’abricot, légèrement miellé. Le Crémant Blanc De Noirs associe élégance et charpente, finesse et densité, avec ces notes caractéristiques de fleurs blanches, de coing et de miel, très persistant comme ce Crémant Chardonnay, de superbe robe dorée, de mousse légère, parfumé, au nez dominé par les fruits mûrs et le pain brioché, avec cette pointe de fraîcheur caractéristique. Même propriétaire que le Château Fillon (voir Bordeaux).
Directeur général : Thierry Schoepfer

> Les précédentes éditions

Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013
Edition du 23/04/2013
Edition du 16/04/2013
Edition du 09/04/2013
Edition du 02/04/2013

 



Domaine Bel Avenir


Étienne OUDART


Château PLANTIER ROSE


CLOS DES LUNES


Château PENIN


Domaine de DEURRE


Domaine des HAUTS PERRAYS


Clos la COUTALE


ZOELLER


Albert de MILLY


Domaine François BERTHEAU


A.MARGAINE


Domaine HEIMBOURGER Père et Fils


Château DARIUS


Domaine du LOOU


Clos RENÉ


Domaine La CHRÉTIENNE


Eugène RALLE


Domaine CHAMPEAU


Château BASTOR LAMONTAGNE


Château BRAN de COMPOSTELLE


Château RASQUE


Rémy MASSIN et Fils


Domaine BROBECKER


Château de BEAUPRÉ



DOMAINE ALARY


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


H. DARTIGALONGUE ET FILS


CHAMPAGNE GOSSET


DOMAINE DE GRANDMAISON EARL


CHAMPAGNE PIERRE MIGNON


DOMAINE DE BELLEVUE


SCE DU CLOS BELLEFOND


EARL GUY MALBETE


CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE


MAISON MOLLEX


DOMAINE COQUARD-LOISON-FLEUROT


DOMAINE FOUGERAY DE BEAUCLAIR


HENRY NATTER



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales