Guide Des Vins De France

Edition du 17/03/2015
 

CHATEAU BOURSEAU, une belle philosophie familiale

Remarquable

Château BOURSEAU

“Nous sommes deux frères à travailler ensemble sur la propriété, nous raconte François-Xavier Gaboriaud, et représentons la troisième génération à la suite de notre grand-père et notre mère Véronique Gaboriaud. Nous travaillons dans leur continuité en suivant les principes inculqués, en essayant toujours d’améliorer la qualité de nos vins, c’est une philosophie familiale".


Mon frère Jérôme est responsable de la partie technique et je m’occupe plus particulièrement de la commercialisation. Nous tendons tous les deux à produire le meilleur vin possible dans les conditions les plus naturelles possibles. Nos vins sont très typés, très traditionnels de Bordeaux. Ce sont des vins comme on les aime, bien équilibrés et fruités avec de l’élégance et une belle persistance en bouche. Nos vignes sont plantées sur de jolies croupes sablo-graveleuses, nous sommes situés à l’entrée du village de Lalande-de-Pomerol, nos sols ressemblent à ceux du plateau de Pomerol tout proche. Le vignoble de 10 ha, dont l’âge moyen est 45 ans, se compose de 75% de Merlot et 25% de Cabernet Franc, est très ancien, et connu comme l’un des meilleurs de Lalande de Pomerol. Le chai datant de 1960 fut entièrement rénové en 2002. La vinification se déroule en cuves inox de petits volumes permettant des sélections parcellaires. L’élevage se fait en barriques de chêne, renouvelé par tiers chaque année. Nous faisons de petites macérations à froid pour les fermentations alcooliques. Nous avons la chance de posséder de petites cuves inox, ce qui nous permet de vinifier “en parcellaire”, donc avec beaucoup de précision, ce qui est très utile au moment des assemblages. Nous effectuons de nombreux remontages, le vin est choyé, c’est une petite production “cousue main”, si je puis dire. Nous mettons le vin à vieillir dans des fûts de chêne de 300 litres, afin que le vin ne prenne pas trop le bois, juste ce qu’il faut pour lui apporter un peu de structure sans masquer les arômes de fruits rouges et noirs (framboise, cassis) et d’épices que l’on retrouve dans nos vins, c’est leur caractéristique, c’est l’effet terroir .
LA QUALITÉ DES MILLÉSIMES 2012 est un vin qui signe le travail du vigneron, nous obtenons des volumes moindres, mais le vin est d’une très belle couleur, belle acidité, il me rappelle le 2002, un vin très élégant plus en finesse. 2011 est un millésime très réussi également, d’une belle acidité, un vin qui promet beaucoup, il fait penser aux 2008 et 2009. 2010 : l’année parfaite, très belle couleur, très beau fruit, belle acidité, très charnu, très bel équilibre, très bon potentiel de vieillissement. 2009 est un millésime très réussi, pas trop acide, très flatteur, très agréable à déguster dès à présent.

   

CHATEAU BOURSEAU, une belle philosophie familiale

Véronique et François-Xavier Gaboriaud

33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone : 05 57 51 52 39
Télécopie : 05 57 51 70 19
Email : chateau.bourseau@wanadoo.fr





> Le palmares des vins


CLASSEMENT VAL DE LOIRE ROUGES
e_VAL_DE_LOIRE.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

ANJOU-SAUMUR
GAUTERIE (A)
LA PALEINE (S)
PERRUCHES (S)
ROCHETTES (A)
RAYNIERES (S)
FOSSE SÈCHE (S)
GODINEAU (A)
BEAUREGARD (S)
BESSIÈRE (S)
PETIT CLOCHER (A)
VIEUX PRESSOIR (S)
SAUMUR-CHAMPIGNY
Clos MAURICE
PETITE CHAPELLE
TARGÉ
BOURG NEUF
BOUVET
Christelle DUBOIS
LA GUILLOTERIE
ROCHEVILLE
VARINELLES
CHINON
GOURON (r)
BOUCHARDIÈRE
BOUQUERRIES
COULY-DUTHEIL
DOZON
P. & B. COULY
A. LEON
NOIRÉ
Dne de L'R
CAVES de la SALLE
BOURGUEIL SAINT NICOLAS

DRUSSÉ (SNB)
GÉLÉRIES (B)
PETIT BONDIEU
JARNOTERIE (SNB)
MINERAIE (SNB)
TOURAINE CHEVERNY

CHARBONNIER
MANDARD
RENAUDIE
TEVENOT (Che)
CHAISE
CHESNEAU (CHe)
MONTIGNY
DARIDAN (CHe)
MAISON (CHe)
MECHINIERES
Domaine des ROY
SANCERRE DIVERS

NATTER (S) (r)
A. ROBLIN (S)
CHAILLOT (CH)
SARRY (S)
CHEVREAU (S) (r)
André DEZAT (S)
MALBETE (R) (r)
Daniel REVERDY (S) (r)
J-M ROGER (S)
VATTAN (S)
BIZET (S)
GILBON (MS)
MABILLOT (R)
P'TIT ROY (S)
SAUTEREAU (S)
FOUASSIER (S)
PICARD (S)
M. E. ROBLIN (S)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

ANJOU-SAUMUR
D. FOURRIER (A)
SAUMUR-CHAMPIGNY
ROCFONTAINE
CHINON
Patrick BARC
(BROCOURT)
BOURGUEIL SAINT NICOLAS

GESLETS (B)
VERNELLERIE (B)
TOURAINE CHEVERNY

CHARMOISE
MESLIAND*
SANCERRE DIVERS

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

ANJOU-SAUMUR
BRÉZÉ (S)
TROTTIERES (A)
SAUMUR-CHAMPIGNY
CORDELIERS
(SAINT-JUST)
CHINON
(RAFFAULT)
BOURGUEIL SAINT NICOLAS

(ROBINIERES)
TOURAINE CHEVERNY

SANCERRE DIVERS

(LAUVERJAT (S))

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Vignobles GASSIES-GAUTEY


Domaine de 40 ha. Les vignobles Gassies-Gautey sont l'œuvre familiale de plusieurs générations de viticulteurs (3e), producteurs d'un merveilleux Bordeaux et pionniers parmi tant d'autres de ce terroir de l'Entre-Deux-Mers dont la réputation mondiale est reconnue. L'ensemble du vignoble s'étale sur la rive gauche de la Dordogne, réparti en zone de coteaux argilo-calcaires et de plateaux de même nature, et contiguë au fleuve d'une plaine au sol siliceux avec en fond les filons de grave de la Dordogne se prolongeant dans le sous-sol. Fermentation à l'ancienne à l'air libre, élevage 3 ans en cuves. Remarquable Bordeaux rouge cuvée Passion 2010, 80% Merlot, 10% Cabernet franc, 5% Cabernet-Sauvignon, 5% Malbec, un vin charnu comme il se doit, aux tanins fermes et savoureux à la fois, très bien élevé, aux effluves de griotte et d'épices, qui poursuit son évolution. Le 2009 est de belle robe pourpre, un vin généreux, dense, à dominante de petits fruits noirs et de musc, qui marie élégamment une finesse tannique à une rondeur persistante. Excellent Bordeaux rouge Château du Masson 2011, aux notes de cerise et de sous-bois, de belle robe intense, très équilibré au nez comme en bouche, mêlant charpente et rondeur. Le 2010 est à dominante de fruits frais et d'humus, aux tanins moelleux, bien corsé. Goûtez le Bordeaux rosé Fleur du Mayne, d'une belle harmonie, avec des notes de rose et de mûre, légèrement épicé, associant nervosité et suavité.

Michel et Françoise Gautey
Le Masson
33420 Moulon
Téléphone :05 57 84 52 44
Télécopie :05 57 74 98 63
Email : vignobles.gassies.gautey@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaudumasson

PHILIPPONNAT


Son président, Charles Philipponnat, est l'héritier d'une longue tradition vinicole. La Maison a rejoint en 1997 le groupe Boizel Chanoine Champagne, géré par les familles fondatrices avec des capitaux essentiellement familiaux et champenois. Elle possède 17 ha de vignes situés dans les crus d'Aÿ, Mareuil, Mutigny et Avenay. D'excellents terroirs dont deux exceptionnels, Le Léon, à Aÿ et le Clos des Goisses, à Mareuil. Tous deux se caractérisent par une forte pente exposée plein sud, gage de grande maturité. Au Clos des Goisses la pente atteint 45% de dénivelé et le microclimat peu venté est protégé par le sommet du Gruget et les murs du Clos, ce qui en fait le terroir le plus chaud, produisant les vins d'une grande intensité. "Depuis une bonne quinzaine d’années nous avons fait beaucoup d’efforts pour préciser le style de notre Maison de Champagne, nous raconte Charles Philipponnat . Nous avons amélioré la qualité des assemblages, entièrement rénové l’outil de vinification, accentué la présence du Pinot noir dans nos assemblages afin que la personnalité de nos Champagnes, leur caractère, s’expriment au mieux. Bref, nous avons porté notre attention sur beaucoup de détails, que ce soit à la viticulture, à la vinification et avons réalisé ainsi de grands progrès que les clients et consommateurs reconnaissent déjà. Suite à cette grande détermination, il nous a semblé logique que la nouvelle présentation de la bouteille reflète l’amélioration de la qualité de nos vins. Nous avons suivi les conseils d’une agence de communication spécialisée dans le vin, Sowine à Paris. Nous avons décidé de changer radicalement l’étiquette ne cherchant pas à faire évoluer l’ancienne, nous n’avons pas voulu être timide, nous nous sommes affirmés en créant une nouvelle présentation en lettres majuscules noires qui finalement correspond à un retour aux sources. C’est un nouvel habillage d’un très grand classicisme. En ce qui concerne le Brut non millésimé qui s’appelle Royal Réserve Philipponnat, nous avons sélectionné une étiquette blanche avec des lettres noires qui, pendant des dizaines d’années, a été l’étiquette utilisée par de très belles maisons de Champagne. Dorénavant, nous décidons également de confirmer symboliquement que nous sommes une grande maison et donc d’utiliser des lettres majuscules sur notre étiquette, ce qui correspond mieux à notre marque “majuscule”. Les restaurateurs et les sommeliers apprécieront sans doute ce nouvel habillage, c’est aussi une façon pour nous de mieux nous affirmer. Nous avons des changements de millésimes habituels comme, pour le Blancs de blancs, sort le Grand Blanc 2006. La Réserve Millésimée, qui était assemblée avec un peu de Chardonnay, disparaît au profit d’une nouvelle cuvée Blanc de Noirs 2008 (100% Pinot noir). Notre Maison est en effet fière d’être implantée dans de grands terroirs de Pinot noir, c’est un peu notre spécialité, ce Blanc de noirs est une cuvée qui reflète tout notre savoir-faire. Nouveau millésime 2005 pour la Cuvée 1522 et le Clos des Goisses. Enfin dernière nouveauté, deux cuvées parcellaires, petites en volume mais importantes symboliquement, qui sortiront au deuxième semestre 2014, issues des terroirs Grand Crus d’Aÿ et de Mareuil-sur-Aÿ en Blanc de noirs. Une illustration de ce que l‘on est capable de faire de mieux avec le Pinot noir !" Le Clos des Goisses Rosé 2003 est, en effet, splendide, avec ces connotations subtiles où s'entremêlent les fruits mûrs et les épices, de bouche intense et raffinée à la fois, à déboucher sur des mets épicés comme sur les crustacés. Dans la lignée, le Champagne Clos des Goisses 2002 associe richesse aromatique et persistance en bouche, complet, avec des connotations de fleurs et de pain grillé, de mousse fine et fruitée, d'une belle ampleur au palais, à déboucher sur une terrine de poissons. Superbe Champagne cuvée 1522 rosé 2003, avec ce nez complexe où la mûre s'associe à la fraise, une bouche intense et raffinée à la fois, à déboucher sur des mets épicés. Le Réserve Millésimé, de jolie robe, avec cette nervosité qui se mêle à une structure évidente, aux notes d'aubépine et de grillé, un vin tout en charpente. Il y a aussi le Grand Blanc 2005, de belle complexité aromatique où se décèlent des nuances de citronnelle, de brioche et d'abricot, de bouche élégante et sophistiquée. Le Champagne Extra-brut cuvée 1522 dégage une mousse fine et légère, à dominante de fleurs blanches et d'amande, très harmonieux, très fin. Le Royale Réserve brut dégage des nuances de tilleul et de miel, une belle couleur or, avec des connotations en bouche bien présentes de fruits mûrs, des notes de tilleul et de miel, finement bouqueté.

Charles Philipponnat
13, rue du Pont
51160 Mareuil-sur-Aÿ
Téléphone :03 26 56 93 00
Télécopie :03 26 56 93 18
Email : info@philipponnat.com
Site personnel : www.champagnephilipponnat.com

Louis HAULLER


La Cave du Tonnelier est le fruit d'une longue tradition artisanale. François Joseph Hauller (1775-1848) ainsi que tous ses descendants se sont entièrement consacrés aux tonneaux en bois. Léon (1913-2005) est le dernier Maître Tonnelier. Cette passion s'est élargie vers la Vigne et le Vin au début du siècle dernier pour devenir l'activité principale de Louis (retraité), et c'est son fils Claude qui poursuit l'aventure familiale. "Au sein de l'association Tyflo, précise Claude Hauller, nous militons pour une culture de la vigne responsable où il s'agit d'observer et de réfléchir avant d'agir. En cherchant à mieux connaître et à mieux comprendre le vignoble, nous avons à coeur de pratiquer une agriculture respectueuse de notre environnement et de préserver la qualité du sol, de l'eau, de l'air et des paysages. À cette fin, l'association Tyflo s'est dotée d'un cahier des charges que nous nous engageons tous à appliquer. D'autre part, c'est après mûre réflexion et grâce à un partenariat de qualité, que nous commercialisons désormais une gamme complète de vins issus de l'agriculture biologique." Tout en bouche, le Gewurztraminer blanc 2012, ferme et suave, tout en harmonie et en fruité, dégage une finale subtilement épicée. Joli Riesling 2012, de robe dorée, d'une grande finesse, au nez de fleurs, très harmonieux comme le Gewurtraminer cuvée Léon, dense et souple, aux senteurs de fruits surmûris. Le Gewurztraminer Vendanges Tardives 2011 est un beau vin gras et fin, tout en persistance aromatique, moelleux et frais. Excellent Pinot gris cuvée du Maître Tonnelier 2011, d'une élégante complexité aromatique, aux notes de tilleul, de coing et de musc, une réusssite comme ce Gewurztraminer Sélection de Grains Nobles 2007, riche et distingué à la fois, au nez persistant à dominante de fleurs blanches et de petits fruits secs, de bouche onctueuse et complexe (abricot confit), de grande évolution. Excellent Crémant d'Alsace brut Prestige, de teinte légèrement dorée, aux notes discrètes de miel et de rose, riche et complexe.

Louis et Claude Hauller
La Cave du Tonnelier - 92, rue du Maréchal-Foch
67650 Dambach-la-Ville
Téléphone :03 88 92 40 00
Télécopie :03 88 92 65 80
Email : claude@louishauller.com
Site personnel : www.louishauller.com

CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


Ces propriétaires sympathiques couvent leur vignoble dont les vignes ont 35 ans. Les cépages Merlot (65%), Cabernet franc (25%) et Cabernet-Sauvignon (10%) sont associés à ce terroir argilo-calcaire et à des soins minutieux (effeuillage, raisins triés avant égrappage, macérations longues, élevage en barriques, dont 1/3 est renouvelé chaque année...). On se fait plaisir avec leur Puisseguin-Saint-Émilion 2010, de belle couleur, au nez de petits fruits rouges caractéristiques (groseille, fraise), d’un bel équilibre, ample et riche, un vin bien charnu comme on les aime, prometteur. Dans la lignée, le 2009, médaille d'Argent au Concours à Lyon, l’une des plus belles bouteilles de l’appellation dans ce millésime, un vin typé, parfumé (griotte), fondu, d’une grande harmonie en bouche, avec ses notes fumées et réglissées, des tanins mûrs et suaves, tout en charme. “Ce 2009 est un millésime médiatique, nous dit Yannick Le Menn, qui va faire beaucoup d'ombre aux autres millésimes ! Harmonieux, très équilibré, avec des arômes de fruits rouges, d'épices, gras, persistant en bouche comme le 2005 à son âge. Délicatement boisé, il demande pour le moment une gastronomie structurée.” Le 2008, de robe grenat, riche, au nez intense, est un vin complexe, d’une belle finale où dominent la cerise noire mûre et les sous-bois, un vin de bouche flatteuse et riche à la fois. Le 2007 est très réussi, un vin équilibré et souple, avec des tanins fondus, très agréable avec ce nez de violette et de petits fruits rouges mûrs, qui associe distinction et richesse, ample et gras, et se goûte très bien. Structure et rondeur, caractérisent cet excellent 2006, tout en bouche, fin et gras, bien charnu, un vin très parfumé (violette, cerise noire) qui poursuit sa belle évolution.

Yannick et Andréa Le Menn

33570 Puisseguin
Téléphone :05 57 74 66 82
Télécopie :05 57 74 51 50
Email : chateauhautsaintclair@vinsdusiecle.com
Site : chateauhautsaintclair
Site personnel : www.chateauhautsaintclair.fr


> Nos dégustations de la semaine

Domaine Pierre GELIN


J’apprécie Stéphen Gelin depuis bien longtemps, et j’ai toujours su que ses vins méritaient d’être classés parmi les “grands” (ce que j’ai fait, pour ma part). Son Chambertin Clos de Bèze 1997 est fantastique actuellement, et, en Fixin, où la force des terroirs se fait sentir (Les Hervelets, Clos Napoléon...) on se fait vraiment plaisir avec des années comme 1998, 2002, 2004, ou 2007. 
Le domaine est une propriété familiale d'une douzaine d'hectares sur les communes de Fixin et Gevrey-Chambertin. Créée en 1925 par Pierre Gelin, puis exploitée par Stéphen Gelin et son épouse, c’est leur fils Pierre-Emmanuel qui la dirige aujourd’hui.
Les méthodes de culture sont traditionnelles, les rendements limités et les vendanges manuelles. Éraflage total, cuvaison pendant 15 à 20 jours, suivis d’un élevage de 20 à 24 mois, en fûts de chêne (20% de fûts neufs sur Premiers Crus et 80% sur Grand Cru). On a d’ailleurs l’intelligence ici de ne pas mettre en vente trop tôt les vins, ce qui est de plus en plus rare, et permet de prendre conscience de l’évolution de tel ou tel millésime.
Ici, on accorde un grand soin à la méthode culturale, la lutte raisonnée est appliquée, les vignes sont labourées et la famille Gelin privilégie les fertilisants naturels (algues, fumures issues de l’agriculture biologique). Afin d’obtenir des raisins de grande qualité, tous les soins sont apportés à la vigne (ébourgeonnage très sélectif, palissage relevé, effeuillage manuel...). Les vins sont élevés en fûts de chêne durant 20 à 22 mois, avec un pourcentage de fûts neufs variant selon les Crus et les millésimes pour un léger boisé. Les vins sont ensuite mis en bouteilles à la propriété et ne sont commercialisés qu’après un an ou deux.
“Domaine Pierre Gelin est un bâtiment en forme de croix, me dit Stéphen Gelin. Nous avons une belle superficie de travail, 670 m au sol sur trois niveaux. Le rez-de-chaussée est consacré à la cuverie, la préparation des commandes, un local de stockage. Nous en avons profité pour regrouper le bureau, une salle de réception avec cuisine et le caveau d’accueil pour la clientèle de passage. En sous-sol, nous avons la cave de vieillissement du vin qui contient 300 fûts ainsi que le local de vieillissement du vin en bouteilles. Grâce à un ascenseur, monte-charge nous amenons les palettes jusqu’à la préparation de commandes et l’expédition. Nous sommes situés dans l’axe principal d’entrée dans Fixin, à 250 m de la route nationale. Nous sommes au bord de la rue principale : quand on arrive à Fixin on est obligés de passer devant chez nous !”
Superbe Fixin Premier Cru Clos Napoléon 2011, vignes de 50 ans, vendanges manuelles, élevé 22 mois en fûts de chêne, de couleur intense aux reflets noirs, aux puissants arômes de fruits rouges, d'épices, de gibier, aux tanins bien enrobés et riches. Le 2010 est complet, de couleur pourpre, aux tanins riches et savoureux, très parfumé (mûre, groseille...), associant gras et intensité, de belle garde. Le 2009 est complet, associe charpente et distinction, au nez caractéristique où se devinent les fruits mûrs, l'humus et les épices (cannelle, poivre), tout en bouche, charnu, de belle évolution. Le 2008 est d'une grande complexité, au nez caractéristique dominé par les fruits cuits et la réglisse, de charpente puissante, avec ces tanins bien présents, de bouche riche (griotte, humus, épices). Superbe 2007, un vin intense au nez, qui associe structure et distinction, avec ces notes de fumé bien spécifiques. “Ce 2007, poursuit Stéphen Gelin, se caractérise par des vins élégants qui sont agréables à déguster dans leur jeunesse. Des vins très fruités, très souples, avec une belle intensité, un joli millésime harmonieux. Le 2006 développe des tanins fondus et des arômes puissants et persistants de kirsch. Belle minéralité se poursuivant sur la vanille en finale. Accompagne à merveille pintade, canard, gibier à plumes. Le 2005 offre une robe rubis sombre, un nez intense de fruits noirs évoluant vers les épices, la bouche se révèle dense, charnue et longue. Le 2004 est un vin agréable à redécouvrir maintenant. Le vin a du corps, au début le millésime était un peu fermé et maintenant, après quelques années de bouteilles, les tanins se sont bien fondus. J’ai préféré le garder en cave avant de le proposer, c’était un vin bien fait, prometteur, je savais qu’il fallait savoir un peu l’attendre pour mieux l’apprécier.”
Savoureux 2006, robe grenat et reflets pourpres. nez complexe où se mêlent des notes d'épices douces (vanille et cannelle) et de fruits à noyau, belle attaque fraîche en bouche, les tanins sont onctueux, fondus et soulignent délicatement les arômes puissants et persistants de kirsch, avec cette belle minéralité se poursuivant sur la vanille en finale. Le 2005, un grand vin où s'entremêlent des notes de petits fruits rouges à noyau bien mûrs, de poivre et de réglisse, de bouche chaleureuse.
Comme à son habitude, ce Chambertin Clos de Bèze Grand Cru 2011, de couleur intense aux reflets noirs, aux arômes de fruits rouges, d’épices, avec des tanins bien enrobés, est un vin riche et généreux, d’une belle finale aromatique, à prévoir sur un plat épicé. Splendide 2010, de grande finesse, complexe et riche, rond et charnu à la fois, très typé comme il se doit, avec des notes de pruneau et de truffe, de couleur soutenue, un grand vin puissant mais souple, prometteur. Le 2009, à la fois puissant et velouté, concentré et parfumé, aux connotations typiques de mûre et de sous-bois, est de belle structure.
Le Gevrey-Chambertin Clos de Meixvelle 2011, de couleur grenat, avec beaucoup de structure, tout en bouche, bien équilibré, au nez de cerise et d’humus, de charpente très élégante mais puissante. Superbe 2010, très classique, charpenté, aux tanins fermes, très fin au nez, mêle structure et velouté en bouche, gras, très parfumé (mûre, épices...). Le 2009 est de robe intense, au nez très caractéristique dominé par les fruits surmûris, un vin très riche et très distingué à la fois. Le Fixin Premier Cru Les Hervelets 2011 est dense et parfumé (cassis, sous-bois), avec des tanins mûrs mais présents, un vin qui emplit bien la bouche, d’une finale intense, de très bonne évolution. Le 2010, riche au nez, avec des notes subtiles de cerise, de truffe et d'humus, un grand vin complexe et puissant, gras et fondu. Excellent Gevrey-Chambertin Premier Cru Clos Prieur 2009, très équilibré, avec ces connotations caractéristiques du terroir, puissant, ample, aux tanins savoureux et riches à la fois, tout en bouche. Le Fixin 2011 est de couleur rubis, très bien élevé, très équilibré, aux tanins bien fermes, au nez où dominent le cassis bien mûr et les sous-bois. Goûtez l’Aligoté 2012, séduisant, marqué par les fruits frais, rond en bouche, tout en persistance aromatique.

Pierre-Emmanuel Gelin

Château ORISSE du CASSE


La famille Dubois est entrée en viticulture en 1885. Un siècle plus tard, Richard, fils de Jean et Simone Dubois, reprend l'exploitation familiale avec son épouse Danielle. Tous deux sont œnologues. En 1985, l'exploitation grâce à l'amour qui a été porté par les parents de Richard, est en excellent état et présente une belle infrastructure. Dès ce moment là, une philosophie, un plan bien précis : contrôle rigoureux des rendements (avec une mise au régime stricte des vignes), contrôle précis de l'état qualitatif du vignoble, vendange et vinification parcelle par parcelle, cépage par cépage, terroir par terroir, et retour à un élevage raisonnable en fûts.
Elle a raison et on le voit avec ce remarquable Saint-Émilion GC 2011, de belle couleur, aux tanins amples et bien équilibrés, charnu, avec des arômes intenses (truffe, cassis, sous-bois) et persistants, qui poursuit son évolution comme le 2010, avec ces nuances se définissant par des arômes de framboise, de fraise des bois, est un vin de couleur profonde aux reflets violacés, aux tanins amples, tout en bouche, qui commence à particulièrement bien se goûter sur une selle d'agneau en persillé de truffe, par exemple. Le 2009, aux tanins savoureux, d’une jolie concentration, aux notes de cassis, de cuir et de fumé, est bien corsé et commence à s’ouvrir. 
Goûtez Le P du Roy 1999, une cuvée spéciale, avec des notes de fumé et d’épices, aux tanins souples mais puissants, un vin gras et de belle charpente, harmonieux en bouche... et je vous laisse apprécier ceci, qui me tient à cœur : “Les Grands Vins de Bordeaux s’éloignent de plus en plus de la tradition, du respect des équilibres entre le terroir, les Cépages, et le Vigneron responsable de l’élevage. En ce qui concerne la qualité, la conceptualisation technologique du vin a permis un grand bond en avant. Hélas l’arrivée de quelques ‘‘gourous’’ conséquence de la Mondialisation, amène les concepteurs de vin à penser ‘‘uniforme’’. Qu’il soit de Bordeaux ou de Taïwan, il faut faire le vin selon leurs critères, leurs absolutismes, pour qu’il se vende et se vende cher. Cette vue à court terme, où seul l’intérêt économique dirige, n’est pas pour nous plaire. Nous ne voulons pas de standardisation dans la création d’un Grand Cru.
L’élaboration d’un cru n’est pas une industrie, soumise aux normes, ce n’est pas une activité qui souffre de se plier à la lourdeur, à la furie législative, au logo adelphe, aux écotaxes, au numéro de lot etc… Nous avons donc choisi, sur la commune de Saint-Sulpice-de-Faleyrens (le pied de Saint-Émilion), une magnifique croupe graveleuse sur laquelle nous avons, jour après jour, utilisé tout notre savoir-faire ancestral et notre interprétation des usages modernes pour permettre à ce mamelon de nous offrir le plus grand fruit possible ! Enfin, pour respecter au maximum ce grand fruit, nous bannissons tout appareil mécanique (érafloir, pompe, etc…).”
Il y a aussi ce Côtes-de-Castillon Arthus, à la tête de son appellation, de très belle charpente, tout en bouche, aux connotations de petits fruits mûrs (cassis, cerise noire…), de cuir et de truffe, un vin dense, complexe comme il se doit (voir le Classement des Côtes).

Danielle Dubois

Château BOSSUET


Située sur des terres exceptionnelles, uniquement composées de cailloux et de graves, limitrophe de Lalande-de-Pomerol et Montagne Saint-Émilion, cette propriété de 9 ha, possède des vignes vieilles de 30 ans.
Un superbe Bordeaux Supérieur 2011, 65% Merlot noir, 17,5% Cabernet-Sauvignon et 17,50% Cabernet franc, vendanges manuelles, triage pendant le ramassage, vinification traditionnelle..., Le vin est de robe rubis profond, d’une grande concentration aromatique avec des nuances persistantes de violette et de framboise mûre, un vin gras, épicé, tout en bouche. Le 2010 est riche en couleur, classique, alliant finesse et structure, ample en bouche avec des nuances de cuir et de mûre, aux tanins harmonieux, d'une très jolie finale. Le 2009, médaille de Bronze à Paris 2012, de jolie robe pourpre, un vin riche et généreux, ferme, à dominante de pruneau et de cannelle, qui marie élégamment une finesse tannique à une rondeur persistante, d’excellente évolution. Le 2008, médaille d’Or au Concours des vins de Bordeaux 2010, dévoile des arômes de fruits bien mûrs, franc, ample, généreux, riche, d’une fort belle structure.
Goûtez le séduisant blanc Château Pâquerette, au nez dominé par les fleurs fraîches et les petits fruits secs, suave, tout en persistance aromatique, tout en souplesse, charmeur, idéal sur un plateau de fruits de mer (6,50 à 8 € environ). Beau rapport qualité-prix. Même propriétaire que le Pomerol Château Lafleur du Roy.
Dubost et Fils

> Les précédentes éditions

Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013
Edition du 23/04/2013
Edition du 16/04/2013
Edition du 09/04/2013
Edition du 02/04/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 19/03/2013
Edition du 12/03/2013
Edition du 05/03/2013
Edition du 26/02/2013
Edition du 19/02/2013
Edition du 12/02/2013
Edition du 05/02/2013
Edition du 29/01/2013
Edition du 22/01/2013
Edition du 15/01/2013
Edition du 08/01/2013
Edition du 01/01/2013
Edition du 25/12/2012
Edition du 18/12/2012
Edition du 11/12/2012
Edition du 04/12/2012
Edition du 27/11/2012
Edition du 20/11/2012
Edition du 13/11/2012
Edition du 06/11/2012
Edition du 30/10/2012
Edition du 23/10/2012
Edition du 16/10/2012
Edition du 09/10/2012
Edition du 02/10/2012
Edition du 25/09/2012
Edition du 18/09/2012
Edition du 11/09/2012
Edition du 04/09/2012
Edition du 28/08/2012
Edition du 21/08/2012
Edition du 14/08/2012
Edition du 07/08/2012
Edition du 31/07/2012
Edition du 24/07/2012
Edition du 17/07/2012
Edition du 10/07/2012
Edition du 03/07/2012
Edition du 26/06/2012
Edition du 19/06/2012
Edition du 12/06/2012
Edition du 05/06/2012
Edition du 29/05/2012
Edition du 22/05/2012
Edition du 15/05/2012
Edition du 08/05/2012
Edition du 01/05/2012

 



Château HAUT FERRAND


Domaine de VIAUD


Joseph DORBON


Domaine des MONTS LUISANTS


Clos BELLEVUE


Domaine CHARBONNIER


Domaine Bel Avenir


Château COUPE ROSES


Philippe de LOZEY


Domaine Michel PRUNIER et Fille


Château BOSSUET


Château de CRAIN


ZOELLER


Alain BOSSON


Domaine du CHAILLOT


LES VINS GEORGES DUBOEUF


Domaine des GÉLÉRIES



DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS


H. DARTIGALONGUE ET FILS


CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


DOMAINE LAFRAN-VEYROLLES


DOMAINE DE LAUBERTRIE


DOMAINE CRET DES GARANCHES


CHATEAU TOULOUZE


LA BASTIDE BLANCHE


CHATEAU FABAS


CHATEAU BECHEREAU


CHATEAU MONT-REDON


CHATEAU DU MASSON


CHATEAU DE LA BRUYERE


CHATEAU DE GUEYZE


CHATEAU LA GALIANE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales