Guide Des Vins De France

Edition du 17/11/2015
 

CHATEAU DOYAC

Sommet

Château DOYAC

“Ma philosophie, précise Max de Pourtalès, est ne pas faire de vins trop boisés comme le monde entier sait le faire... mais, au contraire, d’obtenir des vins fins et élégants. Cela n’empêche pas d’avoir de la matière, mais il faut respecter l’équilibre et la fraîcheur, enfin tout ce qui caractérise les grands vins de Bordeaux...


À l’origine, je travaillais sur les marchés financiers en Allemagne, puis en France dans une banque privée, nous raconte Max de Pourtalès. Ma femme pensait épouser un banquier et trois mois après notre mariage, nous sommes venus vivre dans le bordelais. La banque allemande pour laquelle je travaillais fermait son agence à Paris, le mari de ma mère m’a proposé de venir travailler avec lui à Bordeaux. Dans la famille, nous avons toujours eu des caves et de belles bouteilles, je suis un vrai passionné, et n’ai pas hésité à 30 ans à quitter Paris pour apprendre le métier du vin et vivre à la campagne. J’ai donc fait mes premières armes au Château de Malleret où j’ai appris le métier, repris des études de viticulture pour parfaire ma formation. Nous avons acheté la propriété en 1992 car Château Doyac avait un très joli terroir argilo-calcaire, et c’est ce qui m’a plu d’emblée. Le vignoble compte 34 ha plantés (80% Merlot et 20% Cabernet-Sauvignon). Sur ce type de sol, le Merlot convient très bien. J’adore les vins de la Rive droite donc j’ai plutôt envie de faire un vin chaleureux plutôt qu’un Médoc trop fermé. Cela correspond à mon goût ! Je privilégie le fruit, la fraîcheur, un vin facile à boire assez jeune sans avoir à attendre 10 ans avant de l’apprécier. Nous avons entrepris de rénover les vignes et les bâtiments en construisant des chais parfaitement adaptés et suffisaient spacieux pour travailler dans les meilleures conditions. Nous avons des cuves inox thermorégulées, vinifions avec les conseils de Éric Boissenot, un super œnologue, avec qui je partage la même compréhension du vin. Nous menons le vignoble en lutte raisonnée avec des engrais bio.?Mon épouse Astrid travaille avec moi. Elle faisait du théâtre à New-York, adore vivre à la campagne, et nous ne sommes qu’à une heure de Bordeaux et tout près de la mer. Pour la qualité de vie et m’adonner à mes autres passions, le surf et le polo, c’est parfait. Nous poursuivons toujours notre politique d’amélioration de la qualité sur nos 30 ha. Nous avons construit un nouveau chai de 400 m2 qui accueille 360 barriques, opérationnel pour accueillir le 2011. Nous renouvelons les barriques tous les 3 ans afin d’avoir 75% du vin élevé en barriques et peut-être arriver à 100% de bois neuf en fonction des millésimes. Nous sélectionnons des barriques en chêne français avec des tonneliers attitrés, privilégions la chauffe moyenne car je n’aime pas trop les arômes torréfiés et toastés dans les vins, cela les dénature, j’essaye de préserver le fruit, le bois ne doit être qu’un agent révélateur d’arômes. Avec Éric Boissenot, nous sommes sur la même longueur d’onde, œuvrons de concert, pour la qualité. Nous sommes très attachés à tout ce qui caractérise les vins de Bordeaux par rapport au monde entier. Mon terroir donne une typicité que l’on ne retrouve que dans le Médoc et c’est ce qui en fait le charme : ces sols calcaires et un encépagement bien adapté, 70% Merlot et 30% Cabernets, donnent des vins très concentrés et assez souples, très charmeurs, aux arômes de fruits persistants. Le 2010 est sans doute le millésime que j’ai le mieux réussi depuis le début de mon installation. Aussi bien en concentration, qu’en structure, en fraîcheur et en finesse. Le 2010, qui a bénéficié d’un élevage de 30% en barriques neuves, présente une couleur très foncée, encore plus soutenue que le 2009. La trame des tanins est très serrée. Nous avons battu des records d’IPT (indices de polyphénols totaux), de 85 pour des Merlots, ce qui est rare. La très belle vendange était homogène aussi bien pour le Merlot que le Cabernet-Sauvignon. Nous avons commencé les vendanges le 5 octobre pour les terminer le 20. Les rendements étaient plus faibles qu’en 2009. Les deux millésimes étant assez similaires, ce qui les différencie, c’est une plus grande acidité dans le 2010. Les rendements sont un peu plus faibles, les baies étaient petites donc nous avons obtenu un rapport peau-jus très faible. Nous avons récolté de tous petits raisins avec des peaux épaisses, nous n’avons fait aucune saignée en cuves, c’était parfait. Beaucoup de matière donne un vin volumineux en bouche, de très belle garde. Le 2010 est vraiment un vin extraordinaire, et le 2011, est dans la même lignée, ce qui est très encourageant. Notre terroir s’exprime de mieux en mieux chaque année. Depuis que nous avons repris en 1998, nous avons dû replanter en plus grande densité à l’hectare et nous choisissons les meilleurs porte-greffes. L’âge moyen du vignoble est de 18 ans et chaque année nous améliorons la qualité des vins grâce à cela. En 2011, nous avons attendu fin septembre pour vendanger à parfaite maturité et cela a été un élément clé. Nous avons réussi à maîtriser la vigueur de la plante, grâce à un travail en amont. Les raisins étaient d’un état sanitaire parfait, bien mûrs. Le 2011 est l’année du Cabernet-Sauvignon, les raisins magnifiques apportent de la structure au vin qui a une belle couleur, et se rapproche du 2010, mais avec un degré d’alcool moins important. En 2010, nous étions à 14,5°, en 2011 nous obtenons 13,5°, ce qui est plus équilibré et classique pour un vin du Médoc. Le 2011 est un millésime idéal en restauration, agréable à déguster dans sa jeunesse, avant le 2010. Pour moi, l’élevage représente 50% de la réussite du vin. Nous prenons les meilleures cuves pour élaborer Château Doyac élevé 12 mois en barriques. Esprit de Doyac, le deuxième vin est très charmeur avec 100% de Merlot. Il est élevé en cuves, un peu moins structuré, plus gourmand, plus rapide à boire, d’un excellent rapport qualité-prix. Je poursuis ma démarche qualitative. Nous avons fait énormément de travaux au niveau de la vigne et récoltons les fruits de nos efforts, le vin devient meilleur millésime après millésime, c’est un challenge particulièrement gratifiant pour nous.”

   

CHATEAU DOYAC

Max et Astrid de Pourtalès

33180 Saint-Seurin-de-Cadourne
Téléphone : 05 56 59 34 49
Télécopie : 05 56 59 74 82
Email : chateau.doyac@wanadoo.fr





> Le palmares des vins


CLASSEMENT POMEROL
e_pomerol.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
PETRUS (Hors Classe)
LA CROIX
LA FLEUR PETRUS
TROTANOY
BELLEGRAVE
LE CAILLOU
LA CROIX-TOULIFAUT
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CERTAN DE MAY DE CERTAN
BEAUREGARD
LA TOUR A POMEROL



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
BELLES-GRAVES (LP)
BOURSEAU (LP)
CANON-CHAIGNEAU (LP)
CLOS RENÉ
MOINES (LP)
VOSELLE (LP)
CHEVROL-BEL AIR (LP)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
FERRAND
LAFLEUR DU ROY
MAZEYRES*
CLOS DU PÈLERIN
PLINCE
ROQUEBRUNE (LP)
VALOIS
VIAUD (LP)*



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
SIAURAC (LP)*
(TAILLEFER*)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BOIS DE LABORDE (LP)
(MOULINET)
DE SALES
ARNAUDS (LP)

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Château LARRAT


La propriété, déjà importante au siècle dernier, constitue un ensemble de 60 ha, d’un seul tenant. Les sols argilo-siliceux et limoneux de ce terroir donnent au vin toute sa richesse. Excellent Blaye Côtes de Bordeaux rouge 2011, majoritaire en Merlot, le reste en Cabernets, élevé 6 mois en cuves et 12 mois en fûts de chêne, de couleur cerise intense aux reflets pourpres, au nez persistant de fruits noirs et d'épices, aux tanins bien enveloppés, un vin de belle matière. Le 2010 (62% Merlot, 27% Cabernet-Sauvignon, 11% Cabernet franc), élevé 6 mois en cuves et 12 mois en fûts de chêne, allie concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance en bouche, avec ces notes de prune et de fumé. Il y a aussi le Côtes de Bourg rouge 2012, très réussi, au nez puissant et subtil, de belle charpente, aux connotations de petits fruits mûrs (cassis, cerise noire...), de bouche structurée.

Bernard Larrat - Earl Domaine de Grillet
5, Grillet
33710 Pugnac
Téléphone :05 57 68 80 64 et 06 16 60 91 17
Télécopie :05 57 68 82 65
Email : dom.grillet@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateau-larrat.fr

Guy LARMANDIER


Exploitation familiale de 9 ha, qui s'étend sur les terroirs de Cramant et Chouilly, classés Grands Crus, et des terroirs Vertus et Cuis, classés Premiers Crus. Les vignes sont implantées sur les coteaux les mieux exposés. Beau Champagne Cramant Grand Cru Blanc de blancs, distingué, au nez délicat (rose, tilleul), de jolie robe dorée, avec une bien jolie finale, très savoureux au nez comme en bouche. La cuvée Signée François 2007 est vraiment remarquable, avec des nuances de chèvrefeuille et de pomme, où puissance, finesse et arômes de fruits s'entremêlent, un Champagne de robe brillante, avec des bulles fines et persistantes. Il y a aussi ce brut rosé Premier Cru, au fruité concentré, avec des nuances de pêche, d’abricot, et une note épicée, de teinte soutenue et de bouche savoureuse, et le Champagne brut Premier Cru, aux arômes de poire et de noisette grillée, de robe jaune pâle aux reflets d’or, un vin puissant et élégant à la fois, tout en bouche. Très séduisante cuvée Perlée Blanc de blancs Grand Cru, marquée bien sûr par la fraîcheur de son cépage Chardonnay, de belle robe, avec des notes de fruits frais et d’épices, de mousse fine, qui allie richesse aromatique et persistance, à goûter sur un turbot. Le Rouge de Vertus, de belle teinte grenat, dense au nez comme en bouche, mêle finesse et charpente, aux tanins à la fois riches et soyeux.

Guy et François Larmandier
30, rue du Général-Koenig
51130 Vertus
Téléphone :03 26 52 12 41
Télécopie :03 26 52 19 38
Email : guy.larmandier@wanadoo.fr

Domaine Michel PRUNIER et Fille


Un vigneron chaleureux qui est épaulé par sa fille, Estelle. Propriété familiale (4 générations) de 12 ha. “Millésime 2013 : temps médiocre, floraison tardive, d'où une vendange retardée, nous explique Michel Prunier. Acidité bien présente, les rouges sont sur le fruit avec un côté végétal, les blancs ont des arômes de fruits exotiques. Millésime 2014 : printemps précoce, été pluvieux, mais fin août-début septembre, le retour du beau temps a facilité une meilleure maturité, une bonne structure, et un grand fruité dans nos vins. Les Volnay et les Beaune Premiers Crus ont été touchés par la grêle, les quantités sont moindres mais les vins sont de belle qualité. Peu de rendement en blancs. En 2015, nous proposons, en blancs : les  2013, et, en rouges, les 2011, 2012, 2013. Nous avons, par ailleurs, pu acquérir 30 ares que nous replanterons au printemps en Auxey-Duresses blanc.”  Au sommet avec cet Auxey-Duresses Premier Cru Clos du Val rouge 2011, sol argilo-calcaire, vignes âgées de 38 ans, vendange manuelle avec table de tri à la vigne, élevage de 18 mois en fût avec 25 % de fûts neufs... un vin de couleur pourpre intense, aux tanins riches et savoureux, très parfumé (mûre, groseille...), associant gras et intensité, de belle garde. Remarquable 2010, aux tanins soyeux et riches à la fois, au bouquet intense de cassis, de musc, un grand vin souple et très fin, de belle structure. Le Volnay Premier Cru Les Caillerets 2012, issu de vignes de 53 ans et 23 ans à parts égales, sur un sol silico-calcaire (18 mois en fûts dont 25% de neufs), de couleur prononcée, aux tanins mûrs, bien corsé, avec ce nez de fruits surmûris et d’humus, de bonne bouche, à la fois dense et soyeux. Le 2011 est de robe profonde, riche et complet, avec des notes de réglisse et de cassis, corsé, charpenté, de bouche savoureuse, aux tanins fermes mais très élégants. Le 2010, de robe intense, au nez dominé par les fruits mûrs (griotte, framboise), est un vin tout en velours.   Beau Beaune Premier Cru les Sizies 2012, sol calcaire marneux, issu de très vieilles vignes de plus de 78 ans, élevé 18 mois en fûts dont 25% de neufs, de couleur profonde, aux notes de mûre et de violette, de charpente équilibrée, très charmeur, charnu et persistant. Le Pommard Les Vignots 2010, vignes de 24 ans, même sol, 15 à 18 mois en fûts dont 25% de neufs, se goûte particulièrement bien, aux nuances pourpres, aux arômes de fruits mûrs (cassis, mûre) et de réglisse, de bouche puissante, un vin étoffé, coloré et complexe comme nous les aimons, d’excellente évolution. L’Auxey-Duresses blanc Vieilles Vignes 2013, sol silico calcaire, vignes âgées de 78 ans, élevage en fûts pendant 1 an avec 15 % de fûts neufs, est d’une belle harmonie, au nez complexe, de couleur jaune ambré, avec des notes de fruits frais et de noisette, tout en élégance. Goûtez aussi le Meursault Les Clouds 2012, intense au nez comme en bouche, suave, toujours très caractéristique de son terroir, de très belle évolution, un vin aux notes de tilleul et de musc. L’Auxey-Duresse rouge 2011, bien charpenté, coloré et parfumé, aux connotations de petits fruits rouges à noyau, et le Chorey-les-Beaumes les Beaumonts rouge 2012, sol calcaire marneux zone de plaine. Vignes âgées de 45 ans, élevage de 1 an en fûts, complexe au nez comme en bouche, distingué, aux connotations de cerise confite et d’humus, riche en arômes et en structure. Michel Prunier, diplômé d’un BTA au lycée viticole d’Avize en Champagne, élabore lui-même un Crémant de Bourgogne issu d’un assemblage d’Aligoté, de Chardonnay et de Pinot noir, Médaille d’Or au concours National des Crémants de France, d’une belle rondeur, aux connotations de fleurs blanches et d’amande, de mousse crémeuse.


Route de Beaune
21190 Auxey-Duresses
Téléphone :03 80 21 21 05
Télécopie :03 80 21 64 73
Email : domainemichelprunier-fille@wanadoo.fr
Site personnel : www.domainemichelprunieretfille.com

CHATEAU LA GALIANE


Le Château La Galiane doit son nom au Général Anglais "Galian" qui depuis ce lieu commandait les troupes anglaises pendant l'occupation de l'Aquitaine au XVe siècle. Exploitation familiale depuis plusieurs générations, sa superficie de 5 hectares plantée de 45 % de Merlots, 50 % de Cabernets Sauvignons et 5 % de Petits Verdots présente un parfait équilibre, très classique et traditionnelle de l'appellation Margaux. Le vignoble est réparti sur des croupes de fines graves. Cultivé de père en fils, les vins de La Galiane ont une belle couleur rubis et sont finement bouquetés, très harmonieux et suave en bouche avec des tanins fins et élégants, ces vins possèdent une belle aptitude au vieillissement. Château Charmant possède des ceps de vigne centenaires et le vignoble de 5 hectares est implanté sur des croupes de fines graves à galets abondants et labouré. les vendanges sont faites à la main, la cuvaison est longue afin d'extraire tous les parfums et le vin est élevé en barriques durant 12 mois. Le Château Charmant produit un vin coloré, aromatique, très complexe et élégant, parfaitement équilibré, charpenté et souple à la fois qui s'épanouit superbement en vieillissant.

Christiane Renon

33460 Soussans
Téléphone :05 57 88 35 27
Télécopie :05 57 88 70 59
Email : chateaulagaliane@vinsdusiecle.com
Site : chateaulagaliane


> Nos dégustations de la semaine

Château du GRAND-CAUMONT


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Le Château Grand-Caumont est l’un des plus vastes domaines des Corbières avec 100 ha de vignes sur des sols argilo-calcaires en terrasses et des sols de graves très filtrants (cépages Syrah, Grenache et Carignan de plus de 50 ans). Il existait déjà à l’époque romaine et avait été baptisé Villa Manzanetto. C’est en 1906 que Louis Rigal fondateur du célèbre Roquefort Rigal l’achète puis le transmet à son fils Louis, son épouse Françoise Rigal prend le relais au début des années 1980. Sa fille Laurence la rejoint en 2003 et assure depuis la gestion du domaine. Depuis une trentaine d’année, des efforts importants ont été effectués afin de moderniser les bâtiments, diversifier l’encépagement, optimiser les cultures, rénover la cave, affiner les vinifications.
Remarquable Corbières rouge Impatience 2012 (45% Carignan noir, 45% Syrah et 10% Grenache noir, avec un élevage en barriques durant 12 mois pour 40% de l’assemblage), de couleur profonde, au nez complexe de fruits mûrs avec des notes de fumé, de belle robe soutenue, épicé comme il se doit, un vin à déboucher sur des cervelles d'agneau aux légumes ou un chevreau à l'oseille (10,50 e). Le 2011 est un vin au nez où s'entremêlent des notes de cannelle et de fruits mûrs, puissant, d'une belle longueur. 
Beau Corbières Réserve de Laurence rouge 2013, Carignan noir vieilles vignes vinifié en raisin entiers 25%, Carignan noir égrappé vinification traditionnelle 10%, Syrah vinification raisin entiers 10%, Syrah égrappée vinification traditionnelle 45%, Grenache noir égrappé vinification traditionnelle 10%... le tout donnant ce vin d’une belle structure, aux tanins veloutés, bien charnu comme il se doit, de robe intense, puissant en bouche, aux tanins bien équilibrés, aux notes de fruits noirs mûrs et de cannelle, complexe (8 e).
Le Corbières rouge cuvée Spéciale 2012 est de couleur pourpre intense, au nez présent avec des notes de violette, des nuances de garrigue et de cerise noire (6,25 €), tandis que le Corbières rouge Château du Grand Caumont cuvée Tradition 2011 est toujours bien typé, de bouche puissante, au nez dominé par la mûre et les sous-bois (5,75 €, ce n’est pas cher). 
Tout en bouche, le Corbières Château du Grand Caumont Tradition rosé 2014, 40% Syrah, 40% Cinsault, 10% Grenache noir et 10% Grenache blanc, très aromatique, à la fois ferme et friand (5,75 €, un vrai cadeau).
Joli Corbières Tradition blanc 2014, 60% Grenache blanc et 40% Vermentino, de robe jaune clair, complexe avec cette subtile pointe de fruits secs bien caractéristique en finale, tout en rondeur, un vin élégant et persistant, parfait sur une rouile sétoise ou un crabe à l'Antillaise.
Laurence Rigal

Domaine de La GAYÈRE


Cette arrière-petite-fille, petite-fille et fille de vigneron reprend le domaine familial de 50 ha en 1997. 
“En 2014, après 17 ans d’expérience, me raconte Christèle Plantevin, je n’avais jamais vu autant de changement et d’évolution du raisin en 15 jours, cette belle arrière-saison nous a permis de faire une jolie récolte. C’est un millésime que j’aime beaucoup, très fin, avec de la matière, très fruité et une belle couleur. Ce vin très soyeux et gourmand sera facile à boire et risque de beaucoup plaire.”
Vous apprécierez comme moi son Cairanne Gayère Galante rouge 2012, Mourvèdre (70%), et Grenache, vendanges manuelles, égrappage total, vinification par cépage sans levurage, élevage en cuves, chaleureux, alliant couleur et matière, au nez à dominante de fruits et de poivre, d’une jolie finale épicée, un excellent vin avec de la matière, bien typé. Excellent Cairanne Villa Romana rouge 2012, aux senteurs complexes de mûre et d’humus, aux tanins très bien équilibrés, de bouche charnue, de belle évolution. Le Cairanne rouge 2012, puissant et soyeux en bouche, aux tanins fermes, développe des notes de griotte et de fraise des bois.
On poursuit avec le CDR blanc Viognier 2014, qui sent le tilleul et le coing, un bien joli vin expressif et harmonieux avec des notes persistantes en finale, le CDR rouge cuvée de Chris 2012, avec une structure harmonieuse, bien ferme en bouche, de robe grenat, aux notes discrètes de sous-bois et de mûre et le CDR rouge Les Cabanons de mon Père 2012, tout en nuances aromatiques où dominent la réglisse et les épices, de bouche puissante mais fondue.
Christèle Plantevin

Château de TARGÉ


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Depuis 2000, label Terra Vitis (organisme indépendant vérifiant le respect de l'environnement suivant : le sol est travaillé et enherbé, le compost a remplacé les engrais chimiques (et ceci depuis plusieurs années) et pas d’insecticides depuis maintenant 10 ans. Si Édouard Pisani-Ferry est dans l’antichambre des Bios, il veut rester pragmatique, d’où l’engagement Terra Vitis.
Belle demeure flanquée de 4 tours à flanc de coteau, et un domaine superbement situé sur le coteau particulièrement calcaire qui domine la Loire avec un vignoble de 21 ha en rouge (Cabernet franc), et 3 ha en blanc (Chenin). “J'amplifie mon engagement pour le respect de l'environnement, nous explique Edouard Pisani-Ferry, en prenant comme conseillers Claude et Lydia Bourguignon, et suis fier de participer à l'opération de l'appellation Saumur-Champigny qui est la 1re en France à engager un programme de biodiversité en plantant collectivement 9 km de haies.
Nous avons obtenu, à deux reprises, le Prix d'Excellence d'Œnotourisme pour la qualité de l'accueil à la propriété et nous dépassons maintenant de très nombreuses médailles depuis 2000, date de la première accréditation Terra Vitis, avec plus de la moitié issue des concours d'Angers et Mâcon.
Si, pour le 2013, finesse et légèreté définissent ce millésime, en 2014, la structure est excellente après une saison remarquable, tout concourait à faire des Vins parfaits. Les 2014 se rapprocheraient des 2011 et 2012. En bref, 2013 et 2014 sont tous deux des Vins harmonieux, plaisants, les rouges sont bien colorés, tanniques et fermes à la fois, les rosés délicatement fruités, les blancs toujours semblables à eux-mêmes : floraux, bouquetés.
Les Vins à vendre en 2015 : 2012, 2013, dans toutes les couleurs puis la Cuvée Traditionnelle en fin d'année, et quelques rares 2011.”
Il y a donc son Saumur-Champigny Château de Targé 2012, de couleur cerise soutenue, aux arômes de fruits cuits et de sous-bois, cerise, pruneaux, truffe, très équilibré, aux tanins fermes et fondus à la fois. Le Saumur Blanc Les Fresnettes 2014, élevé en fûts, toujours très expressif de son Chenin, est tout en nuances, très charmeur, d’une grande complexité d’arômes où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits jaunes frais et de bruyère. Le Coteaux-de-Saumur 2011, élevé une bonne dizaine de mois en fûts, est un vin persistant au palais, suave et puissant, d'une très belle finale, parfait sur des jarrets de porc en cocotte à l'aigre-douce.
Excellent Saumur rouge cuvée Ferry 2013, de couleur grenat intense, ample et parfumé, aux connotations de petits fruits mûrs (cassis, mûre) et d’humus, un vin ample, typé, corsé mais élégant, tandis que le Saumur rouge 2013, qui possède sa propre originalité, développe des senteurs de prune mûre et s’associe avec un sauté de veau printanier. 
Séduisant Cabernet De Saumur rosé 2014, finement bouqueté, sec et gourmand aux senteurs de fruits rouges (cassis, fraise). Goûtez le Saumur brut rosé 2012, 100% Cabernet franc, au nez concentré où dominent la rose et les fruits à noyau mûrs, particulièrement savoureux comme le Saumur brut blanc, de mousse onctueuse et fine, aux notes subtiles de noix et de narcisse, d'une très belle expression, qui mêle élégance et vinosité, à déguste sur un flan de poires à la badiane, notamment.
Édouard Pisani-Ferry

> Les précédentes éditions

Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013
Edition du 23/04/2013
Edition du 16/04/2013
Edition du 09/04/2013
Edition du 02/04/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 19/03/2013
Edition du 12/03/2013
Edition du 05/03/2013
Edition du 26/02/2013
Edition du 19/02/2013
Edition du 12/02/2013
Edition du 05/02/2013
Edition du 29/01/2013
Edition du 22/01/2013
Edition du 15/01/2013
Edition du 08/01/2013
Edition du 01/01/2013

 



Guy CADEL


Château FOURCAS-DUPRÉ


VERRIER & Fils


Château FONTBONNE


Domaine CHARBONNIER


Domaine Vincent BACHELET


Château La CROIX DAVIDS


Eugène RALLE


Clos TRIMOULET


Domaine du JAS D'ESCLANS


Henry NATTER


Château BOIS CARRÉ


Château PENIN


Château DOYAC


Vignobles Robin


Domaine de SARRY


Domaine de la PETITE CHAPELLE


FAMILLE ELIE SUMEIRE VIGNERONS EN PROVENCE


Château THURON


Château VAISINERIE


Château NOZIÈRES


Guy LARMANDIER


Domaine de DEURRE


BOURDAIRE-GALLOIS


Château CORNEMPS



CHATEAU FABAS


DOMAINE DE BELLEVUE


DOMAINE ALAIN MICHAUD


DOMAINE COQUARD-LOISON-FLEUROT


DOMAINE FOUGERAY DE BEAUCLAIR


DOMAINE CRET DES GARANCHES


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


CHATEAU PONT LES MOINES


DOMAINE COMTE PERALDI


CHAMPAGNE PIERRE MIGNON


CHAMPAGNE VAUTRAIN-PAULET



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales