Guide Des Vins De France

Edition du 27/08/2019
 

Château Layauga-Duboscq

Talent

Château LAYAUGA-DUBOSCQ


Le Château Layauga-Duboscq, raconte Henri Duboscq, est un vignoble que j’ai acquis en 2005 en m’associant à un chef étoilé propriétaire du restaurant Layauga. C’est pourquoi j’ai ajouté mon nom, c’est ce qui explique le nom Layauga-Duboscq, ensuite j’ai eu l’opportunité d’acheter 7 hectares supplémentaires, soit 12 hectares au total. Pendant les vendanges, les tris des raisins se font au grain à grain. Les vins du Château Layauga-Duboscq sont vinifiés dans des chais ultra modernes dans de petites cuves en bois de 60 hl. L’élevage se fait dans des barriques neuves ou d’un vin de Haut-Marbuzet. Les terroirs de Queyrac et de Gaillan, où sont plantés les vignes sont typiques du Médoc et donnent souvent des vins un peu rustiques, nous ne sommes pas dans les grands crus de Pauillac ou Saint-Estèphe… Je pratique un élevage dans des barriques en rotation sur elles-mêmes, ce qui permet la remise en suspension des lies, comme le font les bourguignons, cela donne des vins ronds et charmeurs. La particularité de ce vin est qu’il n’a pas la puissance des grandes appellations, c’est un vin qui a beaucoup d’élégance, de finesse, suavité, rondeur. L’influence du vinificateur compte évidemment, et l’on retrouve bien le style Henri Duboscq qui plait beaucoup. Ce sont des vins gourmands et fruités qui charment tous les palais. Dans ces terroirs de Médoc où il n’y a pas de graves drainantes, les années de canicule apportent de la prestance, de l’envergure au vin. Les 2015 et 2016 en sont la parfaite illustration.” La qualité des millésimes Château Layauga-Duboscq cuvée Renaissance 2016 : rondeur, puissance, très bonne structure, souple, parfumé, tout en bouche avec des arômes de fruits cuits et d’épices en finale, chaleureux, très parfumé au nez (griotte, fumé), tout en distinction, tanins savoureux. Château Layauga-Duboscq cuvée Renaissance 2015 : belle robe rubis foncé, un vin représentatif de ce grand millésime, très parfumé au nez (griotte, fumé), tout en distinction, aux nuances de cassis et de sous-bois au palais, tanins soyeux mais denses, belle garde. Château Layauga-Duboscq cuvée Renaissance 2014 : robe grenat intense, aux senteurs de prune et de mûre, de bouche très équilibrée, idéal sur un pâté chaud de canard sauvage en croûte ou un rôti de bœuf. Château Layauga-Duboscq cuvée Renaissance 2013 : une réussite, robe pourpre soutenu, un vin parfumé (prune, fraise des bois), séveux, généreux et persistant. À ouvrir sur des magrets de canard. Château Layauga-Duboscq cuvée Renaissance 2012 : bouche bien corsée, de couleur intense, allie rondeur et puissance, une très bonne structure et des arômes de fruits cuits et d’épices en finale. Château Layauga-Duboscq cuvée Renaissance 2011 : un vin qui mêle fermeté et délicatesse, au nez où dominent la fraise des bois mûre et les épices, tout en rondeur, tout en élégance.

   

Château Layauga-Duboscq

Henri, Bruno et Hugues Duboscq
1, rue Saint-Vincent
33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 59 30 54

Email : infos@haut-marbuzet.net




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château GAUTOUL


Une magnifique chartreuse du plus pur style XVIIe siècle ayant gardé son authenticité, qui offre une vue imprenable sur le village de Puy-l'Evêque et sur le Lot. Son vignoble de 30 ha exposé plein sud est conduit en culture raisonnée. Eric et Claudine Swenden ont racheté le Château Gautoul en 1998. L’exploitation est certifiée en Haute Valeur Environnementale HVE, soit le niveau maximum de la certification du ministère de l’agriculture. Le terroir argilo-calcaire permet une parfaite maturité de l'Auxerrois et du Tannat, cépages typiques de l'appellation, adoucis par le Merlot. Les sols sont d’une diversité rare, principalement sédimentaires, nivelés par les alluvions des terrasses d’anciens cours d’eau. L’exploitation rassemble des sols avec pas moins de cinq caractéristiques majeures de granulométrie: limoneux, caillouteux, calcaire, argileux, siliceux. Pour Thierry Mèze, “l’année 2018 a produit un millésime typique avec de forts degrés, d’où une fermentation difficile, mais qualité et quantité sont bien là. L’on trouve sur le marché cette année les vins du Château Gautoul de 2010 à 2016, année de production 100% sans herbicides.” Superbe Cahors cuvée Prestige 2014, fort bien élevé en fûts de chêne, vin classique et typé, riche et concentré, au bouquet intense et complexe où dominent le pruneau et les épices, de fort belle couleur, associant fruit et structure en finale. Le Cahors 2015 est de bouche pleine et riche, aux nuances complexes de fruits des bois, bien typé, ample, savoureux, où se décèle une jolie finale épicée au palais. Complexe, puissante, la cuvée Treasure 2012, aux senteurs de fruits cuits et d’humus, aux tanins denses, est un vin de bouche à la fois puissante, soyeuse et parfumée, se goûte parfaitement aujourd’hui sur, par exemple, des magrets de canard aux épices, prunes et semoule ou une dinde rôtie aux boudins et pommes fruits.

Propriétaire : Éric Swenden - Copropriétaire : Aimery de Padirac - Régisseur : T
Lieu-dit Meaux
46700 Puy-L’Évêque
Téléphone :05 65 30 84 17
Email : chateau.gautoul@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateaugautoul.fr

MORIZE Père et Fils


“Installés aux Riceys depuis 1830, récoltants manipulants depuis 3 générations, nous élaborons nos Champagnes, Vin Rosé des Riceys et Coteaux Champenois uniquement avec le raisin issu de notre vignoble planté de Pinot noir, Chardonnay et Pinot Blanc. Des 3 cépages naissent nos cuvées longuement vieillies dans nos très anciennes caves cisterciennes du XIe et XIIe siècle.” Notre vignoble est planté pour les 9/10e en Pinot noir et le reste en Chardonnay. Il est issu d’une culture raisonnée, et bénéficie en majorité de la taille cordon de Royat, ce qui permet de produire un raisin de qualité. Notre propriété a obtenu le label Point accueil sur la route touristique du Champagne, avec nos très belles caves du XIIe siècle ainsi qu’un magnifique caveau de dégustation typiquement champenois.” “Très belle récolte qualitative 2018 associée à la quantité, nous raconte Frédéric Archambault. Nous avons des vins très structurés, très fins, précisément en blancs. Pour les Coteaux Champenois rouges, superbe année et le 2018 sera millésimé, comme d’autres vins d’ailleurs. A vendre en 2019 : notre brut sans année (5 à 6 ans de vieillissement en bouteilles), Cuvée Spéciale Elégance non millésimée de la récolte 2011 à base de Pinot noir, Pinot blanc, Chardonnay, cette cuvée est sortie à l’automne 2018. Notre gamme s’enrichit avec un brut Nature zéro dosage. Nous avons fait de nombreux travaux l’an dernier pour l’amélioration de la vinification et nous allons investir dans du matériel pour le travail du sol.” On se fait plaisir dans cette maison emblémathique avec ce Champagne brut Tradition, 100% Pinot noir, récolte de 2011 avec 15% de vieux vins de réserve, c’est un Champagne équilibré, tout en charpente, parfumé, fin et riche à la fois, avec des notes subtiles de pain grillé et d’agrumes en finale. Agréable brut Réserve, 85% Pinot noir et 15% Chardonnay, récolte de 2012 avec 20% de vieux vins de réserve, de jolie robe dorée, aux arômes de pain grillé et d’abricot, de bouche riche, bien équilibré en acidité, d’une jolie finesse, à la mousse fine et distinguée, vraiment savoureux. Et le fameux brut rosé, 100% Pinot noir, récolte de 2012, cuvaison 2 à 3 jours, parfumé et intense, à la fois fin et charnu, classique avec ce nez de framboise mûre.

Guy Morize
122, rue du Général-de-Gaulle - BP 8
10340 Les Riceys
Téléphone :03 25 29 30 02
Email : contact@champagnemorize.com
Site personnel : www.champagnemorize.com

Château des ROCHETTES


Au sommet. Si la vigne était déjà présente au XVe, c’est Alphonse Roulleau (1885-1957) qui oriente vraiment la production du Château de Rochettes vers le vin. Déjà présent au Salon de l’Agriculture de Paris avant la guerre de 1914-1918, il y remporte de nombreuses médailles. Suite au mariage de sa fille Raymonde Roulleau avec Louis Douet en 1946, la tradition se perpétue, et la commercialisation s’oriente vers la vente aux particuliers en fûts et en bouteilles. En 1974, c’est leur fils unique Jean Douet qui reprendra les rênes du vignoble. Passionné de vins liquoreux, il mettra en place un groupe de travail au début des années 1990 pour la reconnaissance et la codification de la mention “sélection de grains nobles”. L’âge de la retraite approchant et n’ayant pas d’enfant intéressé par la reprise, il accepte de vendre le Château des Rochettes à Catherine Nolot, déjà propriétaire d’un vignoble voisin, le Domaine de L’Eté. Un vignoble de 25 ha où la conduite de la vigne se fait dans le respect du terroir et de l'environnement (enherbement). Magnifique Coteaux-du-Layon Vieilles Vignes 2016, suave, où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits mûrs et de bruyère, un vin qui allie intensité et souplesse.  Très belle réussite avec cet Anjou blanc Pièces du Moulin 2016, qui dégage des senteurs d’agrumes mûrs et de fleurs, un vin charmeur. Goûtez aussi l’Anjou-Villages Pièces du Moulin 2016, Liger d’or Concours du Val de Loire, il est typé, corsé et riche, au nez subtil de fruits à noyau. Et ce Crémant de Loire 15’49, médaille d’Or Paris 2018, très belle cuvée mêlant rondeur et nervosité, dégageant un nez de noisette et de lis, de mousse abondante et dense.

Catherine Nolot - Gérant : Yannick Babin
104, Les Rochettes
49700 Concourson-sur-Layon
Téléphone :02 41 59 11 51
Email : chateaudesrochettes@orange.fr
Site personnel : www.domaine-ete.com

PIERRE FRICK


En 1970, le domaine est converti à la culture biologique, les premières applications de la bio-dynamie débutant en 1981. À partir de la récolte 1986, la mention Demeter est obtenue, et, depuis la récolte 2002, le vin n’est plus bouché avec du liège mais avec des capsules couronnes en Inox, pour éviter les déviations organoleptiques (saveurs et arômes) causées par les bouchons liège. Vinification sans aucun additif, vendanges manuelles, levures indigènes, élevage sur lies durant 9 mois. On est toujours sous le chame de ce Muscat Steinert 2016, de bouche bien fruitée_definition.html"class="lexique" target="_blank">fruitée, suave, finement bouqueté, un vin où la richesse s’associe à la distinction, à servir avec une tarte amandine ou un quatre-quarts aux pralines roses. Beau Pinot Noir Strangenberg 2018, pur vin, sans sulfite ajouté, une réussite, riche et parfumé en bouche, avec ces notes subtiles de pruneau confit, alliant structure et velouté. Tout en charme, le Pinot Gris Grand Cru Vorbourg 2017, macération, pur vin sans sulfite ajouté, développe une pointe de fraîcheur et un fruité persistant, d’une jolie complexité aromatique aux nuances fumées, de robe très brillante. Remarquable Riesling Grand Cru Vorbourg 2016, aux connotations de fleurs, de citron et de lis, dense et racé, bien équilibré en acidité, de bouche savoureuse, un vin de très bonne évolution. Goûtez aussi le Bergweingarten 2017, pur Sylvaner, sans sulfite ajouté, non filtré, qui sent bon le pamplemousse et la pêche, et ce Gewurztraminer 2018, macération, pur vin, sans sulfite ajouté, puissant et bouqueté, très séduisant par sa structure et sa densité d’arômes, sec et persistant en bouche, parfait sur une langouste grillée ou une poule pochée sauce verte.

Jean-Pierre, Chantal et Thomas Frick
5, rue de Baer
68250 Pfaffenheim
Téléphone :03 89 49 62 99
Email : contact@pierrefrick.com
Site : pierrefrick
Site personnel : www.pierrefrick.com


> Nos dégustations de la semaine

Château FILHOT


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. La création du vignoble actuel remonte aux années 1630 à 1650. Le Château, lui-même, fut créé en 1709 par Romain de Filhot, conseiller au parlement de Bordeaux, dont la famille possédait déjà, à Sauternes la maison noble de Verdoulet. Il avait imposé, à l'époque, l?usage de l?appellation Sauternes à la place de l?ancienne appellation ?vin de Langon? pour les Vins liquoreux de cette région. Après la révolution, les Lur-Saluces, héritiers des Filhot par Joséphine de Filhot, gèrent le domaine. En 1840, Romain-Bertrand de Lur-Saluces (1810-1876) réunit les domaines du Château Filhot et de Pineau du Rey. En 1845, il reconstruit le Château dans un style néoclassique suivant les plans de l'architecte Poitevin et l'entoure d'un superbe parc à l'anglaise du renommé jardinier-paysagiste Louis-Ferdinand Fischer. Le Château fut noté deuxième cru dans le classement proposé en 1855 à Napoléon III par les courtiers et la chambre de commerce de Bordeaux. Classé sous son nom en 1855, le Château est ensuite diffusé mondialement, jusqu?à la fin du XIXe siècle, sous le nom de Château Sauternes. Le domaine reprend le nom de Château Filhot en 1901.
En 1935, la Comtesse Durieu de Lacarelle, née Lur-Saluces, rachète à son frère le vignoble. Son fils, Louis Durieu de Lacarelle reconstitua et développa le vignoble jusqu'aux années 1970. L?une des filles de la Comtesse Durieu de Lacarelle née Lur-Saluces épousa le Comte Pierre de Vaucelles, ambassadeur de France.
Leur fils aîné, le Comte Henri de Vaucelles, gèra le domaine dès 1974.
Son fils Gabriel, qui participe à la gestion depuis 1996, est donc désormais aux commandes. Les 62 ha de vignes sont plantés à 60% en Sémillon, 36% en Sauvignon et 4% en Muscadelle. Les côteaux sont orientés au sud ou au sud-ouest et sont constitués de graves, argile et sable sur plateau calcaire. Bordé par le massif forestier des Landes et traversé par une petite rivière locale, le Ciron, le domaine bénéficie de conditions micro-climatiques idéales au développement du Botrytis Cinerea.
?En 2018, il y a eu de la grêle sur Sauternes, nous raconte Gabriel de Vaucelles, nous avons été moins touchés que beaucoup d?autres, mais nous avons quand même fait une petite vendange. L?acidité dans les Vins est plus faible, c?est dû à un automne chaud et sec. Ce sera un vin plus accessible dans le style du 1995.
Nous vendons le 2016, et le 2017 sera mis en bouteilles en juillet. Le 2015 a beaucoup de succès, il est dans la lignée du 2009, c?est celui que nous faisons déguster sur les salons et il plait beaucoup. Le 2016 est un millésime assez similaire mais, il est encore jeune, il affiche une bonne structure liquoreuse tout comme le 2015 qui est un très bon millésime.
Nous accueillons toujours beaucoup de manifestations sportives dont la Raisin d?Or au mois de novembre, et culturelles, concerts EMA en juin, elles se déroulent dans le parc du Château Filhot qui est un lieu d?accueil durant l?été et l?automne.?
Vous allez exciter vos papilles avec ce très grand Sauternes 2016, parfumé, tout en distinction, avec des arômes de grillé et de poire, ample et gras, un vin d?une finale intense, à prévoir sur des brochettes de foie gras ou un vacherin, notamment. Beau 2015, puissant au nez comme en bouche, aux notes discrètes de fruits confits et de fleurs blanches, intense, un vin très raffiné, séducteur par son ampleur d?arômes au palais, de très belle évolution, parfait, par exemple, sur un faisan à la crème ou un Bleu de Bresse. Le 2014, est fidèle à lui-même, tout en délicatesse et distinction, fin et savoureux, dense et velouté, de belle couleur, au nez riche et bien présent dominé par des notes de pêche cuite et de pain grillé, que l?on retrouve au palais. 
Le 2013, de belle couleur aux reflets Or, est très harmonieux, mature mais toujours très fin, aux arômes de fruits blancs, développant des nuances de miel, de pain d?épices, de rose et de citron confit, d?une grande persistance. Le 2012, très bien maîtrisé dans ce millésime délicat (où la réussite n?est pas de mise partout), suave, dense et velouté, de belle couleur, au nez riche et bien présent, dominé par des notes de pain grillé et de fruits confits.
Formidable 2011, qui a reçu une médaille d?Or à l?International Wine Challenge, il est gras, de bouche veloutée, tout en subtilité d'arômes, de teinte dorée, plein de charme, alliant puissance et finesse, au nez intense de rose et de pain d'épices, de garde. Le 2010, avec ces senteurs où s'entremêlent les agrumes confits et la brioche, de bouche ample et savoureuse, est un vin délicat, tout en subtilité, que je vous conseille aussi bien sur des ris de veau aux morilles qu?avec un homard au jus d'orange et safran.
Présenté dans une jolie petite bouteille élancée et moderne, il y a également ce Sauternes Zest 2016, bien marqué par le Sauvignon, particulièrement séduisant, vivace, fin, une belle idée pour séduire un public jeune.
On peut visiter le parc de cette belle demeure à l?italienne datant de 1845, avec son magnifique pigeonnier de Pineau du XVIIe. Le Château organise de nombreuses manifestations durant l?année qui méritent une visite.

Comte Gabriel de Vaucelles

33210 Sauternes
Tél. : 05 56 76 61 09
Email : filhot@filhot.com
www.filhot.com


JEAUNAUX-ROBIN


?Dans les vignes, précise-t-on, suite au virage pris il y a une dizaine d?années pour s?orienter vers le bio, nous allons, avec l?aide de Jacques Mell, prendre celui de la biodynamie.?
Michel Jeaunaux commence le métier de vigneron, en 1965. A cette date, le raisin est apporté à la coopérative du village. En 1973, il se marie avec Marie-Claude, et ils installent le premier pressoir (traditionnel) de la maison. Commencent alors les premières vinifications. Depuis, la cuverie et la cave ont été construites. En 1999, Cyril, leur fils, les rejoint, et en 2003, un deuxième pressoir traditionnel est installé. De 500 bouteilles produites au départ, la maison s?applique à vinifier environ 45000 flacons. La démarche reste fidèle à une viticulture durable : travail des sols, enherbement, vinifications en cuves mais aussi en fûts de chêne. Les vinifications s?effectuent en cuves (Inox et émail) ou bien en fûts de chêne pour les trois cépages. Les fermentations alcooliques démarrent spontanément ou bien après ensemencement levurien. La fermentation malolactique, toujours effectuée jusqu?à maintenant, devrait ne plus devenir systématique à l?avenir pour conserver davantage de tension et de minéralité sur nos vins de base. Les cuvées patientent ensuite entre 2 et 7 ans en caves.
Superbe Champagne brut Les Grands Nots Millésimé, têtes de cuvée à pars égales de Meunier, Pinot Noir et Chardonnay, classique, avec cette bouche charnue et fine à la fois, très aromatique en finale, c?est une grande cuvée, ample, fondue et tout en longueur, qui demande une cuisine raffinée (68€). Le brut Nature Fil de Brume, 80% Chardonnay et 20% Pinot Noir, ?fil de Brume? pour évoquer les fins bancs de brume qui nappent la vallée au petit matin, est charmeur, riche, de mousse délicate, avec un bouquet aux connotations de fleurs blanches et de citronnelle, de bouche veloutée (36€).
Toujours très beau Champagne Extra brut Éclat de Meulière, 60% Meunier, 30% Pinot Noir et 10% Chardonnay, c?est une cuvée vinifiée et élevée en fûts de chêne, c?est un vin ample et parfumé, au nez subtil où se développent des arômes d?agrumes et de petites fleurs, de robe jaune or (29€). Excellent brut Le Dessous de la Cabane rosé, contrairement au rosé classique d?assemblage, cette cuvée résulte d?une subtile et brève macération des raisins rouges, élaborée exclusivement à partir de Pinot Meunier, c?est un Champagne tout en finesse, de bouche délicate, aux notes de fruits frais et de rose, d?une longue finale parfumée.
On poursuit avec ce Millésime 2006 Les Grands Nots, tête de cuvée à part égales Meunier, Pinot Noir et Chardonnay, à la mousse fine et légère, à dominante de fruits mûrs, ample et suave, il a une bouche distinguée où domine la brioche, d?une belle longueur (51,30€). Le brut Fil de Brume, 70 à 80% de Chardonnay complété par du Pinot Noir, est un vin savoureux, ample, de bouche franche, de jolie robe dorée, très fin, au fruité délicat, aux senteurs de noisette et de narcisse (25,10€).

Cyril et Clémence Jeaunaux
1, rue de Bannay
51270 Talus-Saint-Prix
Tél. : 03 26 52 80 73
Email : cyril@champagne-jr.fr
www.vinsdusiecle.com/champagne-jr
www.champagne-jr.fr


Domaine de CANTEMERLE



> Les précédentes éditions

Edition du 20/08/2019
Edition du 13/08/2019
Edition du 06/08/2019
Edition du 30/07/2019
Edition du 23/07/2019
Edition du 16/07/2019
Edition du 09/07/2019
Edition du 02/07/2019
Edition du 25/06/2019
Edition du 18/06/2019
Edition du 11/06/2019
Edition du 04/06/2019
Edition du 28/05/2019
Edition du 21/05/2019
Edition du 14/05/2019
Edition du 07/05/2019
Edition du 30/04/2019
Edition du 23/04/2019
Edition du 16/04/2019
Edition du 09/04/2019
Edition du 02/04/2019
Edition du 26/03/2019
Edition du 19/03/2019
Edition du 12/03/2019
Edition du 05/03/2019
Edition du 26/02/2019
Edition du 19/02/2019
Edition du 12/02/2019
Edition du 05/02/2019
Edition du 29/01/2019
Edition du 22/01/2019
Edition du 15/01/2019
Edition du 08/01/2019
Edition du 01/01/2019
Edition du 25/12/2018
Edition du 25/12/2018
Edition du 18/12/2018
Edition du 11/12/2018
Edition du 04/12/2018
Edition du 27/11/2018
Edition du 20/11/2018
Edition du 13/11/2018
Edition du 06/11/2018
Edition du 30/10/2018
Edition du 23/10/2018
Edition du 16/10/2018
Edition du 09/10/2018
Edition du 02/10/2018
Edition du 25/09/2018
Edition du 18/09/2018
Edition du 11/09/2018
Edition du 04/09/2018
Edition du 28/08/2018
Edition du 21/08/2018
Edition du 14/08/2018
Edition du 07/08/2018
Edition du 31/07/2018
Edition du 24/07/2018
Edition du 17/07/2018
Edition du 10/07/2018
Edition du 03/07/2018
Edition du 26/06/2018
Edition du 19/06/2018
Edition du 12/06/2018
Edition du 05/06/2018
Edition du 29/05/2018
Edition du 22/05/2018
Edition du 15/05/2018
Edition du 08/05/2018
Edition du 01/05/2018
Edition du 24/04/2018
Edition du 17/04/2018
Edition du 10/04/2018
Edition du 03/04/2018
Edition du 27/03/2018
Edition du 20/03/2018
Edition du 13/03/2018
Edition du 06/03/2018
Edition du 27/02/2018
Edition du 20/02/2018

 



Charles MIGNON


Pierre FRICK et Fils


VIEUX CHATEAU des ROCHERS


Château de PANIGON


Domaine Guy BAUDIN et Fils


Château FRANC LARTIGUE


Cédric CHIGNARD


Château MONTROSE


Domaine La CHRÉTIENNE


Château La GRACE FONRAZADE


Château de CHANTEGRIVE


Jean-Paul MAULER


Château VIEUX TOURON


Château ORISSE du CASSE


Château des MOINES


Château LUCHEY-HALDE


Scea Roger PABIOT et ses Fils


Domaine LANDRAT-GUYOLLOT


Domaines BUNAN


Château Le BOURDIEU


AUVIGUE


Georges KLEIN et Fils


Château La MOULINE


Château MIRE-L'ÉTANG


Château LAGARDE


Domaine du JAS D'ESCLANS


Domaine Jean-Jacques GIRARD


GODINEAU Père et Fils


Domaine René CACHEUX et Fils



CHAMPAGNE PIERRE MIGNON


CHATEAU DES PEYREGRANDES


DOMAINE GOURON


DOMAINE PICHARD


DOMAINE LAFRAN-VEYROLLES


DOMAINE ALAIN VIGNOT


HENRY NATTER


CHARLES SCHLERET


DOMAINE DE LA CASA BLANCA


DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS


H. DARTIGALONGUE ET FILS


CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales