classement et millesimes
vins du siècle

GUIDE DES VINS DE FRANCE

boutiques Amour du Vin
Guide des Vins
 

Le Guide du vin, les Sélections des meilleurs vins

Edition du 29/05/2008


Patrick DUSSERT-GERBER MET A L'HONNEUR CETTE SEMAINE

 LE DOMAINE DE CHEVALIER

Sommet

Domaine de CHEVALIER

2007, 2006, 2005, 2004... l’aboutissement d’un long travail en amont


“Dans notre métier les choses sont inscrites dans le temps. Quand on reprend une propriété, il faut savoir attendre le fruit de la terre. Ici, nous avons dû replanter une grande partie du vignoble, 75% des vignes, ce qui est extrêmement rare dans un grand cru de Bordeaux. Cet investissement familial a été lourd, long, mais volontaire. Depuis le début des années 2000, le vignoble est en train de restituer ce qu’on lui a donné et les derniers millésimes sont d’un niveau qualitatif rarement atteint ici. Nous avons fait des choix, tant au niveau végétal au moment des plantations en choisissant avec précision les porte-greffes, qu’en sélectionnant les cépages adaptés aux différentes parcelles de terroirs en tenant compte des endroits un peu plus frais, de ceux qui sont plus près de la forêt... On a fait des drainages importants, choisi l’orientation des rangs, un investissement réel mais finalement, c’était mieux de replanter à une époque où l’on maîtrisait la connaissance viticole, ceux qui ont replanté dans les années 1960 n’ont pas eu cette chance. Les derniers millésimes sont les vins les plus accomplis produits sur ce terroir. Il faut remonter aux années 1950 et 1960 pour voir des vins de cette structure. Cela correspond à une adéquation parfaite entre le végétal et un équipement matériel dont nous disposons et qu’il est rare de rencontrer dans d’autres propriétés. Nous avons la chance d’avoir quatre tables de tri, deux vibrantes et les deux autres où une vingtaine de personnes trient, grain par grain : les raisins sont ensuite acheminés par chariot élévateur dans les cuves pour respecter la gravité, ce qui est primordial pour conserver toutes les propriétés intrinsèques au raisin et donc ainsi l’amener en lui conservant tous ses atouts jusqu’à la vinification. Nous avons un respect total de la vendange, nous pratiquons des vinifications traditionnelles mais notre atout principal à Chevalier est d’effectuer de nombreux pigeages manuels et de pratiquer l’élevage sur lies avec un œnologue de qualité, Stéphane Derenoncourt. Cet élevage sur lies est plus délicat à mener mais il apporte tellement au vin... surtout ce côté soyeux, velouté, délicieux. Nous avons su créer une équipe de travail soudée et très professionnelle et nous sommes très attachés à la performance de nos vins et à notre réputation mondiale. Le blanc 2006 est un grand millésime et cela est dû à un mois d’août relativement frais, pour les blancs c’est un atout. Nous avons obtenu des équilibres incroyables avec des degrés au-dessus de 13,5 naturels et des acidités élevées, ce qui est parfait pour l’équilibre. Les vins sont surpuissants, opulents, avec beaucoup de chair, de gras, mais dans un même temps, d’une très grande fraîcheur. Des vins complets, d’une grande complexité aromatique, très élégants, aussi agréables dans leur jeunesse qu’après quelques années. Le rouge 2006 est un millésime très élégant, très soyeux, d’une diversité et complexité tout à fait étonnante. Le nez est fabuleux, un festival d’arômes, fruits rouges, framboise écrasée, le terroir s’exprime aussi avec cette pointe balsamique très réussie, une belle longueur en finale avec une diversité aromatique, un vin “plaisir”, charmeur rapidement. Le rouge 2005. Seuls les grands terroirs permettent à la vigne de puiser la quintessence nécessaire à l’expression minérale, noble et authentique d’un grand vin. Un climat d’exception pour un vin d’exception. La nature s’est exprimée, la vigne a réagi, l’homme a révélé... un vin rare, 2005, presque comme un rêve ! De couleur rouge-noir satiné, le nez est exubérant de fruits, réglisse et de senteurs balsamiques. En bouche, on est séduit par le velouté du Merlot, l’allure aristocratique du Cabernet-Sauvignon s’impose, l’intensité du Petit Verdot dynamise, le Cabernet franc lustre l’ensemble... Finale interminable. Le blanc 2005 développe un nez puissant d’agrumes mûrs, une bouche intense et suave, un vin de garde. Si on notait les vins, le 2005 serait un 5 étoiles, un vin exceptionnel, le 2004 obtiendrait un 4 étoiles et le 2006 sera un peu de la même veine avec un côté plus soyeux, plus féminin que le 2004.”

   

LE DOMAINE DE CHEVALIER


Olivier Bernard

33850 Léognan
Téléphone : 05 56 64 16 16
Télécopie : 05 56 64 18 18
Email : olivierbernard@domainedechevalier.com


NOS COUPS DE CŒUR DE LA SEMAINE
 

Max et Anne-Marye PIGUET-CHOUET

Très bien classé également. Un domaine familial de 12 ha de vignes dont 50% de vieilles vignes, sur sol argilo-calcaire, qui pratique la lutte raisonnée. Bel Auxey-Duresses Premier Cru 2005 cuvée Stéphane, vignes de 40 ans, récolte égrappée, soigneusement triée, pré-fermentation à froid, fermentation et macération longue 15 à 20 jours avec contrôle des températures, final à chaud. Le vin est riche et persistant, au nez de fruits secs avec des notes florales subtiles. L’Auxey-Duresses Premier Cru Le Val 2004, vignes de 40 ans, sur une terre argilo-calcaire, un vin de belle matière, aux tanins fermes, au nez caractéristique de fruits rouges, d’épices et de sous-bois, très typé. Le Volnay 2004, vignes de 30 ans, est concentré, au parfum de cerise et de sous-bois, d’une grande finesse aromatique.


Route de Beaune
21190 Auxey-Duresses
Téléphone :03 80 21 25 78
Télécopie :03 80 21 68 31
Email : piguet.chouet@wanadoo.fr
 

Château PENIN

Un superbe Bordeaux Supérieur 2006, très bien élevé, très parfumé, très équilibré, aux tanins mûrs, au nez de cassis, avec cette touche épicée persistante, d’une belle finesse aromatique, coloré et typé, bien corsé. Le 2005 est tout en bouche, puissant et ferme, et mérite un peu de patience. Beau 2004, de couleur profonde, avec beaucoup de structure, au nez complexe où prédominent le cassis et les sous-bois, de très bonne garde. Excellent Bordeaux Supérieur rouge Les Cailloux, coloré et dense, alliant structure et rondeur, aux tanins présents, de bouche ample. Joli Bordeaux rosé 2006, de belle teinte, très floral, avec cette pointe de nervosité agréable, subtilement épicée et persistante. Le Bordeaux blanc 2006, pur Sauvignon, au nez subtil d’agrumes frais, allie rondeur et vivacité, très aromatique en finale et d’un bel équilibre, idéal sur une friture du bassin d’Arcachon.

Patrick Carteyron

33420 Génissac
Téléphone :05 57 24 46 98 et 06 07 43 15 74
Télécopie :05 57 24 41 99
Email : vignoblescarteyron@wanadoo.fr
 

René RUTAT

À la tête des Deuxièmes Grands Vins Classés. Ce couple sympathique cultive la tradition familiale depuis plusieurs générations et pratique de plus en plus la lutte raisonnée dans leur vignoble de 6,5 ha planté à 95% de Chardonnay. Leur Champagne Millésimé Premier Cru Blanc de blancs 98 est remarquable, une cuvée puissante et bouquetée, avec ces notes caractéristiques de noix et de petites fleurs fraîches, très persistant, associant élégance et vinosité, de très bonne évolution. Excellent brut Grande Réserve Blanc de blancs, une savoureuse cuvée, au nez subtil et persistant, de jolie mousse, aux arômes de noisette et de miel, tout en bouche comme leur Premier Cru Blanc de blancs, généreux et harmonieux, charmeur, très fruité, très classique, associant charpente et nervosité à la fois. Le brut rosé est riche en parfums (petits fruits rouges mûrs), de bouche pleine, d’une bonne longueur, à goûter avec un soufflé. Beau Champagne brut Millésimé, avec des dominantes d’amande et de miel, une cuvée qui allie puissance et distinction, d’une belle ampleur en bouche, d’une belle palette aromatique, de mousse crémeuse, d’une belle finale. Leur brut Blanc de blancs, généreux et harmonieux, plaisant, parfumé, bien fait, intense et vivace à la fois. Le demi-sec est fidèle à lui-même, charpenté, d’une grande richesse aromatique, à la robe intense, suave, à découvrir sur une volaille rôtie comme sur les desserts. Remarquable rapport qualité-prix.

Michel et Évelyne Rutat
Av du Général de Gaulle
51130 Vertus
Téléphone :03 26 52 14 79
Télécopie :03 26 52 97 36
Email : renerutat@vinsdusiecle.com
Site : www.vinsdusiecle.com/renerutat
 

CHATEAU PERAYNE



Henri Lüddecke
Henri Lüddecke SARL
33490 Saint-André-du-Bois
Téléphone :05 57 98 16 20
Télécopie :05 56 76 45 71
Email : chateauperayne@vinsdusiecle.com
Site : chateauperayne
Site personnel : www.chateau-perayne.com
AU SOMMAIRE CETTE SEMAINE

A L'HONNEUR CETTE SEMAINE :
LE DOMAINE DE CHEVALIER

NOS COUPS DE COEUR DE LA SEMAINE :
Max et Anne-Marye PIGUET-CHOUET
Château PENIN
René RUTAT
CHATEAU PERAYNE

MEDOC : LE CLASSEMENT

UNE MISE A JOUR HEBDOMAIRE :
Notre site est régulièrement actualisé et propose chaque semaine une sélection des meilleurs vins de France.
Si vous désirez recevoir directement et gratuitement nos prochaines parutions, merci de nous adresser vos coordonnées et votre adresse e-mail à : info@millesimes.fr



Le premier magazine Webvin

ABONNEZ-VOUS GRATUITEMENT
L'actualité du vin
chaque semaine par e-mail

E-Mail :

A LIRE





 ANNONCES


A VOIR EGALEMENT

Guide des Vins
Le site de Patrick Dussert-Gerber
Aucune marge n'est prise sur les ventes
classement et millesimes
Le site de Millesimes
Les Vins du Siècle
Une selection de Grands Vins

 NOS AUTRES SITES THEMATIQUES


CLASSEMENT MEDOC
MEDOC

Notre passion pour les vins du Médoc est ancienne, fidèle, et nous défendons la typicité. Un vrai Pauillac ne ressemble pas à un Saint-Julien, et il y a, par exemple, plusieurs styles de Margaux, selon des terroirs très spécifiques. Certains vins “confiturés”, sans âme ni vertu, font tort à la grande spécificitémédocaine. Ce qui compte, ce n’est pas le snobisme ni les cuvées “créées” pour avoir une bonne note dans une dégustation, mais les vins typés, à des prix justifiés, du plus grand au plus modeste, et des hommes et des femmes passionnés.
On comprend donc pourquoi l’exceptionnel rapport qualité-prix de plusieurs crus du Classement, explique leur place par rapport à d’autres crus plus connus (et souvent bien plus chers), voire par rapport à des cuvées “spéciales” ou “vins de garage”, généralement absents du Classement). Il faut donc tenir compte du prix pour comprendre qu’un très grand vin, intrinsèquement sur le plan du terroir, mais très cher, peut être dans une catégorie semblable qu’un autre vin, peut-être moins connu, plus modeste, mais dont le rapport qualité-prix-plaisir est excellent. En Médoc, les exemples des belles affaires sont heureusement nombreux, dans toute la gamme, de nombreux grands vins méritant largement leur prix. On le voit à Margaux comme en Saint-Estèphe, à Saint-Julien comme en Haut-Médoc.

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
LATOUR
MOUTON-ROTHSCHILD
MONTROSE
CALON-SÉGUR
GRAND-PUY-LACOSTE
LYNCH-BAGES
DESMIRAIL
(RAUZAN-SÉGLA)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
LAFITE
MARGAUX
LÉOVILLE-BARTON
BRANE-CANTENAC
RAUZAN-GASSIES

DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
BATAILLEY
BEAU SITE
HAUT-BATAILLEY
PONTET-CANET*
TALBOT
CLERC-MILON
FONBADET*
FONTESTEAU
LA GALIANE
MARTINENS
(MALESCOT-SAINT-EXUPÉRY*)
PICHON-BARON
SAINT-PIERRE
TOUR DE BY
FOURCAS-HOSTEN*
LA PEYRE*
PREUILLAC*
ROQUEGRAVE*
TAFFARD DE BLAIGNAN*
LA BÉCASSE*
CASTÉRA
HAUT-BELLEVUE
SAINT-AHON*
BROUSTERAS
COUDOT
HENNEBELLE*
LE MEYNIEU
LESTAGE-DARQUIER*
PONTAC-LYNCH
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CROIZET-BAGES
HAUT-MARBUZET
CLAUZET*
GRUAUD-LAROSE
LAMARQUE
MALLERET
MAUCAILLOU
SOCIANDO-MALLET
AGASSAC
BEL-ORME-TRONQUOY-DE-LALANDE*
DOYAC*
FOURCAS-DUMONT
FOURCAS-DUPRÉ*
GLORIA*
HANTEILLAN*
MURET*
TOUR-DU-ROC*
LE BOURDIEU
PANIGON*
PATACHE D'AUX
POMYS*
SOULEY-SAINTE-CROIX
CHALET DE GERMIGNAN
LISTRAN
POMEYS
PLANTIER ROSE*
SIGOGNAC
(SIRAN)
(TOUR DE PEZ)

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
BÉJAC-ROMELYS*
(DOMEYNE)
DUPLESSIS
GRAVES DE LOIRAC*
LAUGA
MOINES*
POUJEAUX*
TOUR DU GOUA
(CAPDET)
(PETIT BOCQ)
(SÉRILHAN*)
SIORAC
(TOUR DES TERMES)
VIEUX GADET
LE BEYAN*
GALAN
(LABADIE*)
(LAULAN-DUCOS)
REVERDI
(SAINT-AUBIN*)
BÉHÈRÉ
(CARCANNIEUX)
(ESTEAU)
FERRÉ
LALANDE
LAVILLOTTE
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BEAUVILLAGE*
BOIS DE ROC
GOBINAUD
GRANGES D'OR*
GRANINS-GRAND-POUJEAUX
GRAND BRUN
PEYREDON-LAGRAVETTE
LE TEMPLE*
TOUR MARCILLANET
HAUT-BLAIGNAN*
(HAUT-DURIEZ*)
LACOMBE-NOAILLAC
LANESSAN
LARRIVAUX*
MICALET*
TOUR CASTILLON
(VIEUX CHÂTEAU LANDON)
(LA BRANNE)
DAVID
(GARANCE HAUT-GRENAT)
LESTAGE*
(LOIRAC*)
(LE REYSSE)
BELLEGRAVE DU POUJEAU*
LA GORRE
MOULIN ROUGE*
(SÉNILHAC)

MEDOC

IMPORTANT : l’exceptionnel rapport qualité-prix de plusieurs crus de ce Classement, dans toutes les catégories, explique leur place par rapport à d’autres crus plus connus (et souvent bien plus chers), voire par rapport à des cuvées (très) “spéciales” (ou autres “vins de garage”) qui n’ont rien à voir avec l’entité du vignoble (généralement absentes de ce Classement) Il faut donc tenir compte du prix pour comprendre qu’un très grand vin, intrinsèquement sur le plan du terroir, mais très cher, peut être dans une catégorie semblable qu’un autre vin, peut-être moins connu, plus modeste, mais dont le rapport qualité-prix-plaisir est excellent. Comme dans l’ensemble des autres Classements, cela ne remet bien entendu pas en cause le très haut niveau qualitatif du vin le plus réputé (et donc le plus cher). Il esiste également une hiérarchie interne à chaque catégorie, qui décline donc tout naturellement le Classement, les “Premiers” des Troisièmes Grands Vins Classés par exemple étant très proches de la catégorie supérieure.
Le but de ce Classement n’est donc pas de “comparer” tel ou tel cru, et encore moins telle ou telle appellation. C’est dans son appellation qu’il faut situer le Classement de tel ou tel vin, par rapport aux autres vins de sa même appellation. Chaque cru retenu possède son propre caractère et demande à être apprécié en tant que tel, sans faire une comparaison avec tel ou tel autre. Le seul fait d’être dans ce Classement (ouvert à tous) est un gage de qualité, et le rapport qualité-prix-typicité est le seul critère retenu. Les absents le sont généralement faute d’un nombre conséquent de millésimes dégustés ou n’ont pas (encore) été sélectionnés.
Ce Classement n’est pas statique, situe tel ou tel vin par rapport à des dégustations, et est donc régulièrement réactualisé. Il ne peut et ne doit pas être confondu ni comparé avec aucun autre classement, officiel ou non, qui emploierait le terme de “cru classé” ou “grand cru” ou “grand vin” ou n’importe quel autre terme, et ne remet bien sûr pas en cause un classement officiel existant, s’il en existe.

* Peut mériter mieux dans certains millésimes. Dans toutes les catégories, le cru peut alors parvenir à la tête de la sienne, voire passer dans une catégorie supérieure.
(--) Classement relatif à l'heure actuelle, qui devrait se confirmer, dans un sens comme dans l'autre, en fonction de l’évolution des prochains millésimes.

MONTROSE : les vins en “gras” sont ceux qui montent en grade par rapport à leur Classement de 1855.
GRAND-PUY-LACOSTE : les vins en “italique” sont ceux qui conservent la même place que leur Classement de 1855 (ou pratiquement).
FONBADET : ces vins n’étaient pas présents dans le Classement de 1855 des crus classés.

Catégorie A : priorité à la puissance. Grands vins colorés, concentrés, de garde (20 ans et plus), gras, tanniques, qui n’acquièrent leur finesse, leur souplesse, que dans le temps.
Catégorie B : priorité à l’élégance. Grands vins très aromatiques, fins, plus souples, plus fondus, qui se savourent plus facilement au bout de 10 ans, mais tiennent aussi la distance.

© Copyright Patrick Dussert-Gerber. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans l’accord de Patrick Dussert-Gerber.

 PRECEDENTES EDITIONS

Edition du 22/05/2008
Edition du 15/05/2008
Edition du 08/05/2008
Edition du 01/05/2008
Edition du 24/04/2008
Edition du 17/04/2008
Edition du 10/04/2008
Edition du 03/04/2008
Edition du 27/03/2008
Edition du 20/03/2008
Edition du 13/03/2008
Edition du 06/03/2008
Edition du 28/02/2008
Edition du 21/02/2008
Edition du 14/02/2008
Edition du 07/02/2008
Edition du 31/01/2008
Edition du 24/01/2008
Edition du 17/01/2008
Edition du 10/01/2008
Edition du 03/01/2008
Edition du 27/12/2007
Edition du 20/12/2007
Edition du 13/12/2007
Edition du 06/12/2007
Edition du 29/11/2007
Edition du 22/11/2007
Edition du 15/11/2007
Edition du 08/11/2007
Edition du 01/11/2007
Edition du 25/10/2007
Edition du 18/10/2007
Edition du 11/10/2007
Edition du 04/10/2007
Edition du 27/09/2007
Edition du 20/09/2007
Edition du 13/09/2007
Edition du 06/09/2007
Edition du 30/08/2007
Edition du 23/08/2007
Edition du 16/08/2007
Edition du 09/08/2007
Edition du 02/08/2007
Edition du 26/07/2007
Edition du 19/07/2007
Edition du 12/07/2007
Edition du 05/07/2007
Edition du 28/06/2007
Edition du 21/06/2007
Edition du 14/06/2007
Edition du 07/06/2007
Edition du 31/05/2007
Edition du 24/05/2007
Edition du 17/05/2007
Edition du 10/05/2007
Edition du 03/05/2007
Edition du 26/04/2007
Edition du 19/04/2007
Edition du 12/04/2007
Edition du 05/04/2007
Edition du 29/03/2007
Edition du 22/03/2007
Edition du 15/03/2007
Edition du 08/03/2007
Edition du 01/03/2007
Edition du 22/02/2007
Edition du 15/02/2007
Edition du 08/02/2007
Edition du 01/02/2007
Edition du 25/01/2007
Edition du 18/01/2007
Edition du 11/01/2007
Edition du 04/01/2007
Edition du 28/12/2006
Edition du 21/12/2006
Edition du 14/12/2006
Edition du 07/12/2006
Edition du 30/11/2006
Edition du 23/11/2006
Edition du 16/11/2006

Millésimes © Société des Millésimes SA. Reproduction interdite - Informations éditeur - Mentions légales - info@millesimes.fr
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez apprécier avec modération.

Site édité par Société des Millésimes - S.A. au capital de 38.112,25 € - Siège social : Beauregard 33124 Auros - 350 288 825 RCS Bordeaux 
Directeur de la publication : Patrick Dussert-Gerber - Château de Beauregard 33124 Auros. Tél. 05 56 65 51 57 - Fax. 05 56 65 50 92 - e.mail : contact@millesimes.fr 

© Édition Société des Millésimes SA  • Auteurs : Patrick Dussert-Gerber et Brigitte Dussert. Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, de cet ouvrage est strictement interdite. Une copie ou reproduction par quelque moyen que ce soit, photographie, photocopie, microfilm, bande magnétique, disque ou autre, constitue une contrefaçon passible des peines prévues par la loi du 11 mars 1957 sur la protection des droits d’auteur • Les publi-rédactionnels et publicités appartiennent à la société d’édition • La société éditrice décline toute responsabilité pour les documents non sollicités, elle n'est pas responsable des documents, textes et photos communiqués par les annonçeurs et agences concernant les insertions publicitaires et publi-reportages, ni par les publicités qui pourraient ne pas être conformes à la loi en vigueur. Les photos, articles et informations rédactionnelles sont libres de toute publicité. Tout matériel non utilisé ne sera pas renvoyé • Photos : Tous droits réservés. Ce copyright s’applique à l’ensemble de nos autres sites.

Voir pour les copyrights et la protection des droits d'auteurs :http://patrick.dussert-gerber.com/copyright-et-droits-dauteur/

Droits des auteurs et Sanctions de la Loi 57-298 du 11 mars 1957 : http://www.admi.net/jo/loi57-298.html